En bref sur Fourmies, dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce jeudi 25 février 2021

25 février 2021 à 10h56 - 670 vues

Dans le sud-Avesnois :

Une plainte déposée après la découverte d’une série de tags sur le mobilier urbain à Glageon

Les jeunes auteurs de ces messages et autres insanités retrouvés sur des jeux sont en cours d'identification grâce aux images de la vidéo surveillance. Des poursuites seront engagées et les familles concernées seront tenues pour responsables. D'après la mairie de Glageon, ces tags seront nettoyés dans les plus brefs délais !

80 postes à pourvoir pour des remplacements cet été à l’ADAR Sambre-Avesnois à Fourmies

Alors que les demandes augmentent en Sambre-Avesnois-Thiérache (et seront peut-être encore plus nombreuses avec la mise en place du crédit d’impôt instantané dès le 1er janvier), les entreprises privées ou associatives du territoire rencontrent des difficultés pour recruter. C’est le cas, par exemple, pour l’ADAR Sambre-Avesnois, qui compte à ce jour plus de 420 salariés. La structure fourmisienne recherche actuellement 2 assistantes parentales, des Aides-soignantes et une infirmière. Dès le mois prochain, 80 postes seront à pourvoir pour assurer les remplacements des salariés partis en congés durant la période estivale.

Un projet de création d’un village d’artisans sur la ZAC de La Marlière à Fourmies

Porté par le promoteur immobilier All In, à qui l’on doit déjà sur Fourmies l’extension des Remorques Hubière et la construction d’une nouvelle plateforme logistique pour Eurocave, ce futur village d’artisans sortira de terre dans les prochains mois en face du Pide et à côté du centre de tri de La Poste. Il sera composé d’un hôtel d’entreprisse tertiaire et d’un groupement d’ateliers artisanaux, dont la superficie des cellules sera modulable et s’adaptera aux besoins des investisseurs. Si vous cherchez à vous implanter dans le sud-Avesnois, vous pouvez d’ores et déjà contacter le porteur de projet de la société All In, Yannick Thiriez, au 06 22 28 23 09.

Le sud-Avesnois se lance dans l’agriculture ultra-connectée

Depuis quelques mois, la Communauté de Communes de la région de Fourmies-Trélon s’est engagée dans un programme expérimental, reposant sur la mise à disposition d’objets connectés dédiés au monde agricole. Outre l’accueil de stagiaires spécialisés en « AgTech », l’intercommunalité vient de se lancer dans la réalisation d’un projet démonstratif en faveur des exploitants volontaires, complété par la création d’un « living lab’agricole » unique en Sambre-Avesnois-Thiérache ! Après la ville de Fourmies, c’est donc tout le sud-Avesnois qui parie désormais sur la 3ème révolution industrielle !

En Thiérache

Encore une affaire de violences conjugales sordides en Thiérache 

Un trentenaire domicilié à La Vallée au blé, entre Vervins et Guise, a été condamné la semaine dernière à 5 mois de prison avec sursis, avec obligation de suivre des soins psychiatriques, pour avoir arraché les cheveux de sa compagne, après l’avoir giflé et envoyé un balai au visage. Fou de rage après que sa femme ait refusé de se lever pour lui donner un verre d’eau, ce jeune homme lui avait également écrasé une cigarette sur son front, provoquant une brulure d’un centimètre de diamètre, en présence des enfants du couple, à qui le condamné devra verser à chacun, 200 € au titre du préjudice moral.

Une opération « coup de poing » des Jeunes agriculteurs Thiérachiens hier matin à Guise (photo)

Ils ont déversé plusieurs tonnes de fumier devant les magasins Carrefour, Aldi et Intermarché, afin de réclamer un juste prix pour tous ! Ces agriculteurs estiment que la loi EGALIM, qui depuis 2 ans est censé garantir une « juste rémunération aux producteurs », n’est pas respectée.

Depuis le 2 janvier, les négociations commerciales annuelles entre industriels, distributeurs et producteurs se déroulent dans un climat tendu et sont même au point mort sur les questions liées aux prix de la viande et du lait. Les éleveurs estiment par exemple que le prix du kilo de viande devrait augmenter de 1,05 €, pour qu’ils puissent vivre correctement de leur métier. Si rien ne bouge dans les prochains jours, d’autres opérations de ce type pourraient être menées devant les supermarchés d’Hirson, de Vervins, de La Capelle ou du Nouvion-en-Thiérache.

Théo Jouniaux, sacré meilleur apprenti boucher des Hauts-de-France 

Cela fait seulement 6 mois que ce Thiérachien de 20 ans a débuté sa formation, en alternance, en tant qu’apprenti à la boucherie Landroit à Hirson. Après avoir décroché plusieurs diplômes au lycée agricole de la Thiérache à Fontaine-lès-Vervins, Théo Jouniaux a finalement décidé de changer d’orientation et de se lancer en boucherie. Il fait désormais parti des 20 candidats qui tenteront de décrocher le titre suprême de Meilleur apprenti de France, dont la finale nationale se déroulera les 11 et 12 avril prochains.