L'info en Val de Sambre

Emmanuel Macron : "L'État sera au rendez-vous pour aller à l'encontre de cette fatalité et continuer à réindustrialiser"

08 novembre 2018 à 15h30 Par Thibaut Paquit
Le Président de la République Emmanuel Macron face aux salariés d'MCA Maubeuge ce jeudi matin
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

Mercredi soir, au Musverre de Sars-Poteries, Emmanuel Macron a promis une aide importante de l'État dans ce qui a été présenté comme le "Pacte de réussite de la Sambre-Avesnois Thiérache". En résumé, ce PACTE que vient de signer Emmanue Macron pour le territoire va "permettre les Emplois Francs", qui vise à soutenir l'emploi dans certaines zones défavorisées, quelque chose " d'inédit pour un territoire rural qui compte jusqu’à 35% de taux de chômage dans certaines communes" selon Anne-Laure Cattelot.

L'aide de l'État est chiffré : il s’engage à verser 80 millions d’euros pour donner un nouvel élan à la Sambre-Avesnois Thiérache. Le développement économique est la première des priorités. Dans ce pacte, on trouve également des projets de transition écologique, de révolution numérique, de revitalisation des centres bourgs ou pour développer de nouvelles formes de mobilité.

A ces 80 millions d’euros, le Président de la république s’est aussi engagé à ajouter plus de 66 millions d’euros pour une mise à 2x2 voies intégrale de la RN2, de Paris jusqu’à Maubeuge, y compris donc en Thiérache. C’est la 1ère fois en 50 ans, qu’un gouvernement et un Président de la République en personne s’engagent dans cette voie du désenclavement de la Sambre-Avesnois-Thiérache. 705 millions seront nécessaires pour sa réalisation.

Enfin, Emmanuel Macron a aussi salué les engagements pris par le Groupe Renault : un investissement d'un milliard d'euros, dont Maubeuge bénéficiera à hauteur de 450 millions d’euros. L'usine Sambrienne produira désormais son tout premier modèle Nissan, recrutera 210 contrats en CDI en 2019 et développera dans les mois qui viennent des outils numériques capables de soulager les salariés, être plus efficace, sans impacter l'emploi, "Bien au contraire" nous a affirmé le Directeur de l'Usine Olivier Silva.

L'industrie, un choix fort du Chef de l'État : il a clamé une politique qui fait le choix "de l'industrie et de l'offre". Emmanuel Macron estime qu'aujourd'hui, "il faut aider les industries qui investissent, sinon on ne créera jamais d'emplois en France". Une fiscalité avantageuse "assumée" pour accompagner, aider les entreprises, en évoquant l'exemple d'MCA Maubeuge.

Ce renouveau est une première étape : les élus du territoire se rendront dans un an à l'Élysée pour faire le point sur les dossiers.

Emmanuel Macron (discours complet) :

Écouter le podcast