26 élus du sud-Avesnois opposés à la fermeture des trésoreries de Fourmies et de Trélon

26 février 2021 à 09h14 - 590 vues

Hier soir, en ouverture du conseil intercommunal du sud-Avesnois, 26 élus ont ainsi voté contre ce projet et 14 autres se sont abstenus, n’autorisant pas le président Mickaël Hiraux à signer la charte d’engagement en faveur de ce nouveau réseau, qui prévoit pourtant de maintenir en mairie de Fourmies et de Trélon des permanences d’acceuil des finances publiques pour les particuliers, en plus de l’Espace "France Services" d’Anor et du passage du bus itinérant des services publics dans les 9 autres communes du sud-Avesnois.

Jean-Luc Pérat, le maire d’Anor, l’affirme haut et fort : "les élus locaux ne sont pas contre l’évolution, ni contre un service public connecté, mais ils refusent d’être mis devant le fait-accompli ou qu’on leur impose un réseau de proximité qui ne tient pas compte des problématiques de mobilité du territoire et de la fracture numérique dont souffrent certains habitants"…

D’ici 2023, tous les services « gestion comptable des collectivités locales » des centres financiers de Bavay, Berlaimont, Fourmies, Hautmont, Jeumont, Maubeuge, Solre-le-Château et Trélon seront donc transférés sur Avesnes et à Le Quesnoy. Quant aux services « gestion hospitalière » des hôpitaux du val de Sambre, de Fourmies, d’Avesnes et de Felleries-Liessies, ils seront regroupés à la trésorerie de Maubeuge.

Pour les particuliers, en plus des 10 points d’accueils de proximité (dont ceux de Fourmies et Trélon) et du maintien des centres des impôts d’Avesnes, du Quesnoy et de Maubeuge, signalons que deux espaces « France Services » ont déjà ouverts leurs portes sur Anor et à Solre-le-Château. 13 buralistes viennent aussi d’être agréés en Sambre-Avesnois...

>>> Ecoutez la réaction de l’ancien député Jean-Luc Pérat, maire d’Anor et 1er vice-Président du sud-Avesnois :