L'info en Val de Sambre

(VIDÉOS) - Sportives et confinées : ces femmes s'entretiennent depuis début mars

24 avril 2020 à 11h16 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Captures d'écrans

Elles sont sportives dans l’Avesnois et elles doivent vivre avec le confinement depuis un mois et demi : 5 athlètes de haut niveau se confient. Depuis le début du mois de mars, de nombreuses compétitions sportives sur le territoire ont été annulées. La Sambre-Avesnois est une terre de sports. Nous nous sommes mis en relation avec ces femmes qui vivent le confinement de différentes façons.

Sportives, mamans en grande majorité, elles s’imposent chaque jour un programme spécifique pour garder le rythme.

C’est le cas des deux basketteuses de l’AS Aulnoye, leader de la LF2. Sabrine Bouzenna et Florine Basque sont mamans. Elles arrivent à garder le rythme. En revanche, elles n’ont plus touché un ballon depuis un mois.

 

Elle a été championne de France de boxe et devait se préparer pour défendre son titre. Cindy continue de s’exercer de manière continue. Elle s’impose de longue distance, dépassant parfois les 11 kilomètres tout en étant proche de son domicile.

C’est en famille que la jeune judokate Lucinda Granata s’entraine physiquement. En compagnie de ses parents et de ses frères, elle réalise des parcours du combattant dans son jardin. Pas de tatami à disposition, mais elle a tous les outils en main pour se préparer à un mois de septembre 2020 dense. Elle se donne toutes les chances pour être au top ! (à partir de 6'06)

C’est la meilleure athlète de fond de l’Avesnois. Habitante proche de bocages et de forêts, Sandrine Duhamel s’entraine également chez elle, en compagnie de son fils et de son mari. Des exercices très réguliers : des petits parcours pour le cardio, du home-training (vélo sur place) et des footings sur un rayon d’un kilomètre autour de sa maison. Sandrine Duhamel donne tout pour garder son statut.