Sud-Avesnois / Thiérache : en bref pour ce jeudi 6 mai 2021

06 mai 2021 à 17h39 - 599 vues

Dans le sud-Avesnois :

Pollution suspecte dans l’Helpe mineure entre Fourmies et Wignehies : Mickaël Hiraux a porté plainte

Ce sont des riverains du musée du textile et de la place Derigny qui ont donné l’alerte hier matin, vers 9h30. Une substance blanchâtre inconnue a été détectée sur un peu plus de 500m. D’après les conclusions du service départemental d’incendie et de secours du Nord, les appareils de mesures n’ont pas permis de déterminer l’origine de cette pollution ni le produit en question. A ce stade, « aucun impact notable n’est à déplorer sur la faune ou la flore ».

Une enquête a été ouverte pour remonter jusqu’à la source de la pollution. « Une canalisation déversant ce liquide blanchâtre a bel et bien été identifiée mais sans pouvoir remonter plus avant, malgré les recherches menées conjointement avec les forces de l’ordre et la FSI », indique dans son communiqué le service communication du SDIS 59.  Mickaël Hiraux s’est rendu sur place, en compagnie du gestionnaire du réseau fluvial, pour constater les faits. Une unité nordiste spécialisée en risques chimiques, avec son véhicule anti-pollution et 7 autres sapeurs-pompiers de Fourmies ont été mobilisés sur place pour contenir la pollution. Le maire de Fourmies a ensuite porté plainte. L’hypothèse d’un déversement volontaire par un riverain de l’Helpe mineure n’est pas à exclure.

L’ouverture en janvier 2022 d’une « Maison France Services » à Fourmies

Elle sera installée en lieu et place de l’actuelle trésorerie, dont la fermeture a été actée au 31 décembre de cette année. C’est Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies, qui nous l’a annoncé mardi lors du lancement de sa campagne pour les départementales. 2 agents à plein temps y seront détachés, dont un fonctionnaire des Finances publiques et un autre spécialisé dans la gestion services publics de l’Etat, de la CAF et des caisses de retraite de la CARSAT. Il sera aussi en mesure de nous faciliter la vie pour le renouvellement de nos papiers d’identité, de notre permis de conduire ou pour obtenir une carte grise. Cette nouvelle structure fourmisienne proposera également un accompagnement de l’usager dans l’accès à ses droits, pour des questions relatives à l’Assurance maladie ou à la Mutualité sociale agricole. Après Anor et Solre-le-Château, il s’agira de la 3ème « Maison France Services » de l’arrondissement d’Avesnes !

Un chèque de 41 920 € remis par les Pascrécelles de Fourmies à Anissa

Anissa est une jeune maman atteinte d’un triple cancer, qui devrait bientôt pouvoir bénéficier d’un traitement révolutionnaire en Allemagne, dont le coût total, non pris en charge par la sécurité sociale, approche les 200 000 €. Ce chèque de 41 920 € s’ajoute donc au 80 000 € déjà collectés via une cagnotte en ligne.

Le président des Pascrécelles n’a pas pour autant l’intention d’en rester là. Avec ses danseurs, ils vont poursuivent la collecte de dons en faveur d’Anissa. Ils seront dès demain et samedi à l’entrée de l’hypermarché Auchan Hirson. L’association des Pascrécelles est désormais reconnue d’intérêt général, ce qui permet aux donateurs de pouvoir bénéficier d’une réduction fiscale de 66 % !

Le joli succès du clip contre le harcèlement scolaire réalisé par des élèves de l'institution Saint Pierre à Fourmies 

4 jours après sa mise en ligne, cette vidéo très poignante affiche déjà plus de 1500 vues. Avec l’aide de leur professeur Nathalie Pantin et du service communication de la ville de Fourmies, ces élèves en Bac Pro SPVL ont tourné un véritable court métrage librement inspiré de faits réels, qui devrait maintenant servir de support de prévention, dans le cadre d’une campagne contre le harcèlement scolaire qui sera pilotée par la Gendarmerie Nationale. Interview de Nathalie Pantin à écouter sur notre site Internet dans le replay de la Ligne des auditeurs.

En Thiérache :

Le cambriolage d’une boucherie rue Pasteur à Hirson 

Les faits se sont produits dans la nuit de lundi à mardi. Les voleurs sont repartis avec plusieurs kilos de viande et un fond de caisse. Le boucher a porté plainte et une enquête a été ouverte par la gendarmerie d’Hirson ! 

Un nouvel avenir pour l’ancienne friche industrielle du Tissage de Boué

Ce site de trois hectares a été viabilisé. Depuis le début de cette année, la commune a engagé d’importants travaux de voirie et d’assainissement. En lieu et place du tissage, c’est un lotissement de 23 maisons et de 6 parcelles libres de construction qui sortiront de terre dans les prochains mois. Porté par l’Opal, ce programme immobilier prévoit la construction de 8 duplex familiaux pour une mise en location, de 6 logements destinés à des séniors et de 9 maisons individuelles en location-vente.

Jean-Jacques Thomas n’est pas candidat aux élections départementales pour le canton d’Hirson

Le maire d’Hirson préfère laisser la place à une nouvelle génération de socialiste, ayant été élu au département pendant plus de 25 ans (de 1988 à 2015). L’actuel Président du Pays de 3 Rivières avait perdu le canton en 2015 face au binôme du Rassemblement National Anne-Marie Fournier et Claude Mouflard. Ce dernier briguera un second mandat, avec sans doute à ses côtés de Stéphanie Viéville, la secrétaire au Relais alimentaire d’Hirson, domiciliée à Bucilly.

Si les candidats socialistes ne sont toujours pas connus à ce jour, un autre binôme, sans étiquette, s’est lancé dans la bataille électorale : il s’agit de Carine Vandersypt, la maire d’Any-Martin-Rieux et de Fabien Coquelet, le nouveau maire de Mondrepuis. Avec leur candidature surprise, ils entendent incarner « le renouvellement de la classe politique et la défense du monde rural » !

Marie-Claude Clouet et Didier Devaux : candidats communistes aux départementales pour le canton d’Hirson

A défaut d’une entente avec les socialistes pour faire l’union dès le 1er tour, les communistes ont déposé lundi la candidature de leur binôme. C’est Marie-Claude Clouet, 69 ans, retraitée de la métallurgie, ex-conseillère prud’hommale, syndicaliste et adjointe au maire Hirson qui a décidé de représenter la gauche aux côtés de Didier Devaux, 68 ans, lui aussi retraité de la métallurgie, ancien conseiller des prud’hommes. L’ancien secrétaire de l’Union locale de la CGT d’Hirson est domicilié à Martigny. Ils auront comme suppléants : Brigitte Chevigné, 61 ans, aide -soignante retraitée de l’hôpital d’Hirson et syndicaliste domiciliée à Hirson, ainsi que David Dieu, 44 ans, salarié à ESE, adjoint au maire de Saint-Michel et conseiller communautaire du Pays des 3 Rivières.

Par Paul Schuler