Sambre : en bref pour ce jeudi 16 septembre 2021

16 septembre 2021 à 12h59 - 873 vues

Un bus scolaire incendié ce matin, vers 5h30, devant le collège Jules-Verne à Maubeuge

L’origine de ce sinistre reste indéterminée. La police judiciaire était présente sur place ce matin, pour effectuer des relevés d’usage… Aucun blessé à déplorer. 

Encore une affaire de violence conjugale à Hautmont

Un jeune homme a été condamné cette semaine à six mois de prison pour avoir menacé de mort et harcelé sa compagne. Ce jeune Hautmontois n’était pas un inconnu pour la justice, ayant déjà été condamné à 32 reprises pour port d’arme illégal, des affaires de vols, de conduite sans permis, de violences, d’abus de confiance, de dégradations, d’outrages et de rebellions envers les forces de l’ordre. Outre les 6 mois de prison ferme, le prévenu ne pourra plus entrer en contact avec la victime. D’après nos confrères de la Voix du Nord, il devra aussi lui verser 1 000 € de dommages et intérêts et lui payer ses frais d’avocat.

Le combat continue pour les 115 anciens salariés de chez Nov à Aulnoye-Aymeries et Berlaimont 

Suite à la fermeture de leurs usines le 1er septembre 2020, les représentants du personnel avaient obtenu du groupe Nov des mesures d’accompagnement pouvant atteindre jusqu’à 9 000 € par employé, pour effectuer des formations en vue d’une reconversion professionnelle. Le groupe américain s’était aussi engagé à verser 40 000 € d’indemnités supra légales à chaque ouvrier, en plus des primes de licenciement traditionnelles. Insatisfaits des sommes finalement versées, la CGT avait engagé une procédure aux Prud’hommes pour réclamer le versement de 100 000 € d’indemnités en faveur de chaque salarié.

Le syndicat rappelle que plus de 90 % de ces anciens employés n’ont pas encore retrouvé du travail et accusent une perte de revenus de 800 à 900 € par mois, selon l’ancienneté.  Une 1ère audience se tiendra donc cet après-midi au conseil des prud’hommes du tribunal d’Avesnes. Histoire de ne pas passer inaperçu, les anciens de chez Nov organiseront une opération escargot au départ d’Aulnoye et jusqu’au tribunal d’Avesnes, via la commune de Dourlers et la RN2, à partir de midi.

Un dialogue de sourd entre la direction et les salariés de la Stibus

N’ayant toujours pas obtenu gain de cause, l’intersyndicale du réseau de transport Sambrien appelle à poursuivre la grève et à reconduire des opérations ponctuelles d’une heure sans bus aujourd’hui ou demain. Les grévistes réclament de nouvelles mesures pour assurer la sécurité des agents, de meilleurs conditions de travail et un renouvellement des bus, soit un surcoût estimé à plus de 3 millions d’euros par la direction, qui ne ferme pas la porte à des améliorations, mais ne peut pas satisfaire toutes les demandes. Une nouvelle rencontre avec la direction est espérée dans les prochaines heures...

Retour sur l’inauguration samedi matin d’une nouvelle salle omnisports à Colleret, entre Maubeuge et Jeumont 

Ce bâtiment de 1 200 mètres carrés est destiné à la pratique de plusieurs disciplines sportives. Il possède également un espace réservé au club de ping-pong et un dojo pour les judokas. Sa construction a coûté 1 800 000 € ! Les habitants et enfants des communes environnantes pourront aussi en profiter.

La relance du marché hebdomadaire de Ferrière-la-Grande 

La 1ère édition aura lieu ce samedi à partir de 14h sur la Place Gambetta, avec pour l’instant, la présence d’une dizaine de producteurs et d’artisans. Pour Benoît Courtin, le maire de cette commune, l’organisation d’un tel marché fait partie d’un vaste plan destiné à redynamiser le centre-ville Ferriérois.

L’arrivée de la société Éco Construction Rénovation sur la plaine Delbasse à Louvroil

Spécialisée dans la construction de maisons et de bâtiments collectifs en containers maritimes, cette entreprise emploie à ce jour 12 salariés. Cette semaine, l’Agglomération Maubeuge Val-de-Sambre a donné son feu vert pour louer à cette entreprise, avec option d’achat, un bâtiment de 6 000 m2, qui permettra à Eco Construction, de continuer à se développer, avec à la clé, la création d’une dizaine d’emplois supplémentaires.

Un nouvel élan pour la société ORT Solutions Premium, désormais implanté sur la plaine Delbasse à Louvroil 

Spécialisée dans la conception et la fabrication d’emballages et de produits en bois pour l’industrie, cette société sambrienne emploie à ce jour 34 personnes et prévoit de recruter une dizaine de salariés supplémentaires dans les prochains mois.

L’ouverture ce week-end du nouveau bâtiment d’accueil de la base de loisirs du Watissart à Jeumont 

Situé à proximité de la plage, cette bâtisse de 370 m2, comprendra également un « espace snacking » et des salles de réunions. Il est complété par une terrasse de 200 m2, avec accès Wi-Fi !

L’installation de Nichoirs pour héberger des espèces protégées dans 13 communes du val de Sambre

Cela concerne les Chevêches d’Athéna, les Faucons crécerelles et autres « Cincles Plongeurs ». Ils seront posés sur des mairies, des églises et autres bâtiments communaux à Boussois, Maubeuge, Eclaibes, Ferrière-la-Grande, Roussies, Vieux-Mesnil, Leval ou à Jeumont...

Retour à la compétition ce samedi pour les filles de l’AS Aulnoye Basket 

Dans le cadre du premier tour de la Coupe de France de basket, les aulnésiennes se déplaceront à La Glacerie, en Normandie. Le match débutera à 20h et sera à suivre en direct sur les réseaux sociaux.

Une collecte de témoignages et de documents sur l’abbaye d’Hautmont

Si vous possédez des photos, des vidéos, des documents ou des récits en rapport avec ce lieu historique, n’hésitez pas à les déposer ce week-end au stand de l’association « Sauvons l’Abbaye d’Hautmont », qui accueillera les visiteurs dans le cadre des journées européennes du patrimoine. Ces témoignages et autres souvenirs seront destinés à alimenter les réseaux sociaux et pourront faire l’objet d’une exposition, en vue des récolter des fonds, pour rénover ces bâtiments endommagés par le temps et les incendies. 

Jour J pour le lancement du Jumping International de Maubeuge 

Ce concours 3 étoiles de sauts d’obstacles va réunir durant 4 jours plus de 270 chevaux venus du monde entier, de l’Australie à la Chine, en passant le Japon, le Brésil, les Pays-Bas ou l’argentine. On notera aussi la présence d’un médaillé de bronze aux derniers JO de Tokyo et on rappelle que le Grand Prix de Maubeuge est la mieux dotée d’Europe, dans sa catégorie, avec 100 000 € de gains.

Par Paul Schuler / Avec D.H. et T.P.