Le journal de Campagne

Municipales 2020 : Ils se présentent pour un 1er ou un 5ième mandat

11 octobre 2019 à 04h00 Par Delphine Hernu

Dans le Val de Sambre, à Louvroil, le Maire Giuseppe Ascone s’est lancé dans la campagne. Il est entré en fonction en février 2018 après la démission d’Annick Mattighello. Il y aura des changements sur sa liste, une liste en cours de composition. Giuseppe Ascone est, ce qu’il appelle lui-même un Ouvrier-Maire, il est Maire le jour et salarié la nuit chez MCA et entend poursuivre sur ce rythme. Maire depuis un an et 9 mois, il a baissé la fiscalité de 4 points sur la taxe foncière, il cherche à développer l’accession à la propriété, construire un complexe sportif pour ses 1 500 licenciés.

Dans le Sud Avesnois, à Wignehies, le Maire Dominique César renonce après 2 mandats. Son Adjoint Christian Dubois prépare sa liste. Il sera face à Fabrice Brebion, ancien colistier de Mickael Hiraux (le Maire de Fourmies), directeur d'une agence de sécurité, il a quitté le Rassemblement National pour prendre la tête d'une liste de large rassemblement. Il s’est opposé à coup de pétition à la fusion entre les villes de Wignehies et Fourmies. Il y a aussi Clément Chikh, 27 ans. L’ingénieur du Génie Civil conduit une liste citoyenne de large rassemblement, avec dans ses rangs, des membres de l’opposition municipale. Son ambition ? « Retrouver l’harmonie et la cohésion indispensables au développement de [la] ville, […] mettre un terme aux tensions et divisions au sein de la majorité sortante », fin de citation.

Dans le Cœur de l’Avesnois, à Marbaix, Damien Ducanchez rempile. A 65 ans, Maire depuis 1995, il brigue un cinquième mandat. Il a sécurisé le village, l’école en particulier et veut mettre un terme aux crues en centre-bourg.

Dans le Val de Sambre, à Ferrière-La-Grande, le Maire Philippe Dronsart passe le flambeau à Benoît Courtin, 37 ans. Collaborateur de cabinet du Maire, Benoît Courtin a assuré pendant 2 ans la fonction de Directeur Général des Services par intérim. Une fonction que connaît bien Jean-Philippe Delbart qui lui aussi sa candidature, comme en 2014. Il a présenté sa candidature en janvier dernier, ce qui le pousse ? Les conséquences de la mondialisation sur Ferrière, ville de « la France périphérique », explique-t-il.  

La semaine prochaine, dans le journal de campagne, zoom sur la campagne électorale sur Maubeuge car là aussi, ça bouge.

Ecoutez le Journal de Campagne ce vendredi sur Canal FM à 12h30 et 19h ou en cliquant ci-après :

                                                                        Écouter le podcast