L'info en Val de Sambre

Maubeuge - Un quartier de reconquête républicaine et 13 nouveaux policiers d'ici le mois de septembre 2019

08 février 2019 à 16h25 Par Thibaut Paquit
Maubeuge fait partie des 17 nouveaux quartiers de reconquêtes républicaines en France
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

Lancée il y a un an par le ministère de l’Intérieur, la police de sécurité du quotidien répondait à deux exigences : plus de terrain et plus de moyens pour les forces de l’ordre en renforçant les missions de proximité ; adapter la réponse de sécurité aux besoins des territoires. Pour répondre à ce deuxième objectif, les territoires qui avaient le plus besoin de sécurité ont été ciblés par la mise en place des Quartiers de Reconquête Républicaine (QRR). Dans le département du Nord, le QRR de Lille- Fives et de Lille-Moulins a été parmi les premiers annoncés puis mis en place en 2018. Le QRR de Roubaix-Tourcoing est en cours de déploiement.

Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce vendredi 8 février, la création d’un quartier de reconquête républicaine supplémentaire à Maubeuge en 2019, portant ainsi à 3 le nombre de QRR sur le département. Il s’agit, sur ces quartiers prioritaires, de renforcer la lutte contre les trafics et toutes les formes de délinquance pour améliorer le quotidien des habitants et renouer le lien avec la population par une approche globale mais ciblée et coordonnée des forces de sécurité. À très brève échéance, le QRR de Maubeuge verra ses effectifs renforcés de 13 gardiens de la paix supplémentaires dédiés à l’exercice de ces missions de proximité. Michel Lalande, préfet du Nord, en collaboration étroite avec le maire de Maubeuge et en liaison avec les services judiciaires mobilise l’ensemble des partenaires locaux pour mettre en place un dispositif efficace de renforcement de la sécurité au quotidien.

Le Sous-Préfet d’Avesnes-sur-Helpe Alexander Grimaud a annoncé cet après-midi les arrivées de renforts de police à Maubeuge. 4 policiers mutés arriveront au début du mois de mars au commissariat central, 7 nouveaux policiers au 1er juin provenant d’écoles de police et deux mutations arriveront elles en septembre 2019.