L'info en Val de Sambre

Maubeuge - Le point sur la situation au CHSA : une quarantaine de patients suspectés d'avoir le Covid-19

25 mars 2020 à 15h26 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : CHSA / Mehdi Laurent

Le point sur la situation dans le Val de Sambre avec le Docteur Alarcon (Chef du Service des Urgences), le Docteur Magloire Gnansounou, Patrick Jacson ( Directeur par Intérim) et Nadia Duez (Directrice Déléguée).

Des cas suspects

Inquiétude des habitants du territoire sur la situation de l'épidémie du Coronavirus, notamment dans le Val de Sambre. La semaine dernière, une personne de 83 ans est décédée des suites du Covid-19 après plusieurs jours d'hospitalisation. Aujourd'hui, une quarantaine de patients est actuellement suspectée d'avoir le Covid-19 : "Trois d'entre-eux sont actuellement en réanimation" nous a précisé la Direction du CHSA. La majorité de ces personnes a plus de 60 ans. On retrouve aussi des patients âgés d'une quarantaine d'année, originaire du territoire : "Nous avons eu un ou deux cas de ressortissants belges et deux soignants originaires de Mons, mais cela reste à la marge" selon le Docteur Alarcon, Chef du Service des urgences.

Les dépistages

Écouter le podcast

Écouter le podcast

"Il n'y a pas de manque de masques au CHSA"

Aujourd'hui, la Direction reçoit des dons de tout le territoire. La gestion des stocks est "raisonnée. Il n'y a pas eu de rupture pour l'instant" explique le Docteur Alarcon. À ce jour, "aucun agent de l'hôpital ne peut dire qu'il n'a pas eu de masque quand il en avait besoin". Les entreprises Leroy Merlin, Graham Packagin, Lear, Cevinor ont fait le nécessaire pour aider l'établissement : "Plus des masques en tissu : 25 couturières nous ont aidés !" souligne Nadia Duez. Les moyens restent cependant tendus :  les patients Covid portent un masque et les aides-soignants "sont équipés. Il faut que les gens soient rassurés" nous dit Magloire Gnansounou.

Écouter le podcast

Des étudiants "volontaires" et "bénévoles"

À proximité du CHSA se trouve le bâtiment de l'IFSI, qui forme notamment des aides-soignant(e)s et infirmièr(e)s. Le CHSA a eu l'accord de l'ARS pour proposer aux étudiants de venir renforcer les équipes "sur le régime du volontariat, de manière bénévole. Des contrats pourront être proposés pour des week-ends et jours fériés" précise Nadia Duez. Cinq cadres de santé de l’IFSI ont été appelés pour renforcer les équipes dès ce mercredi.

Écouter le podcast

Le chantier du nouvel hôpital retardé

Depuis le 18 mars, au lendemain de l'annonce du début de la période de confinement, les ouvriers du futur nouvel hôpital de Maubeuge ont arrêté le chantier. La livraison, prévue d'ici un peu plus d'un an, devrait être retardée "même si la société Bouygues est capable de combler le retard" selon Patrick Jacson. Le bâtiment serait isolé de tout intempérie.

L'Ephad de la Maison du Moulin sous surveillance

Devant la multiplication des décès dans les établissements, notamment dans le Grand Est et en Région Parisienne, le CHSA a mis en place une organisation "assez stricte". L'arrivée de la marchandise se fait dans les sous-sols de l'établissement. Le personnel passe aussi à cet endroit pour entrer dans l'Ephad "ils prennent une douche avant le service". Les personnes âgées sont isolées, et depuis ce mercredi matin, les repas ne sont plus dans le réfectoire. Les repas sont proposés directement dans leur chambre

Écouter le podcast

Le point complet sur la situation en audio ci-dessous, avec les confrères de La Voix du Nord Maubeuge (Pierre-Antoine Cristante) et La Sambre (Matthias Dormigny).