L'info en Val de Sambre

Maubeuge - Décès de José Cutolo, doyens du comité Sambre-Avesnois de l’Ordre National du Mérite

18 décembre 2020 à 17h08 Par Thibaut Paquit (avec Philippe Tabary)

Il était l’un des doyens d’âge du comité Sambre-Avesnois de l’Ordre National du Mérite, sa distinction lui ayant été remise en 1985 par Jean-Claude Decagny, alors maire de Maubeuge. Rapatrié d’Algérie, ce natif d’Alger fut tout d’abord boxeur amateur, puis professionnel, travaillant ensuite dans un hôtel avant d’intégrer la gendarmerie en 1954.

A l’indépendance du pays, il sera chargé de former pendant 6 mois les gendarmes du nouvel Etat, à Sétif puis Alger avant de revenir dans l’hexagone ; affecté à Neufchâtel en Bray, puis Chauny, il arrive en Avesnois en 1968, reprend alors à Louvroil un café-taxi-ambulance.

Recruté par la Mairie de Maubeuge comme interprète de par sa connaissance de l’arabe, il aidera à monter les dossiers d’aide sociale, de maladie, conseillera auprès des administrations. Sitôt entré dans l’Ordre du Mérite, il sera recruté comme porte-drapeau par le Dr Robeaux, Président-fondateur de la section. Et il exercera cette fonction jusqu’à tout récemment, tant pour les obsèques que pour les intronisations ou les cérémonies officielles, avec une abnégation et un assiduité qui forçaient l’admiration.

En 2017, il vécut une des grandes émotions de sa retraite, en retournant un mois complet en Algérie, bien accueilli partout et heureux de constater par exemple que les cimetières européens restent entretenus « Il faut savoir regarder plus loin » commentait-il quand on évoquait devant lui les « événements ». Discret mais vigilant, José Cutolo aura toujours gardé cette sagesse muette qui le faisait apprécier et le fait aujourd’hui regretter par ses compagnons. Il a été incinéré et ses cendres sont parties rejoindre celles d’un de ses fils près de Marseille, mais une partie devrait être dispoersée de l’autre côté de la Méditerranée, comme il l‘avait souhaité.