Les suites de la collision entre un convoi exceptionnel et un train de marchandise entre Hirson et Charleville

18 juin 2021 à 13h46 - 1837 vues

Sur les 11 wagons, 7 ont déraillé et trois cuves contenant de l’acide phosphorique ont été éventrées, laissant craindre une importante pollution en Thiérache. L’accident s’est en effet produit à Rumigny, juste à côté d’Aubenton. Des barrages flottants pour limiter la propagation de l’acide vers les rivières de l’Aube et du Ton ont été installés. Malgré cela, des dizaines de poissons morts ont déjà été trouvés dans ces deux rivières qui se jettent ensuite dans l’Oise, du côté d’Hirson...

Même si les dernières analyses des eaux du Ton et de l’Oise sont plutôt rassurantes, les élus appellent à la plus grande vigilance. Sur son blog Internet, Jean-Jacques Thomas, le maire d’Hirson et président du Pays des 3 rivières demandent aux éleveurs Thiérachiens et aux habitants de « ne plus pomper d’eau dans le Ton et surtout de ne pas laisser les animaux s’y abreuver jusqu’à nouvel ordre !

Il est aussi formellement déconseillé de consommer l’eau du robinet si vous habitez les communes d’Any-Martin-Rieux, d’Aubenton, de Beaumé, Besmont, Leuze, Logny-Les-Aubenton, Martigny, Watigny, Auge, Tarzy et le village de Bossus-les -Rumigny.. Les mairies concernées ont été invités à distribuer des bouteilles d’eau minérale fournies par la société Véolia.

La panne de l’opérateur Free pénalise les activités commerciales et artisanales de plusieurs entrepreneurs du sud-Avesnois

Depuis mercredi, des milliers d’abonnés Free n’ont plus la possibilité de se connecter à Internet, de téléphoner, de regarder une émission télé via leur Freebox et même parfois plus de 4G... Cela fait suite à l’accident spectaculaire qui s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi (voir ci-dessus) : un câble de fibre optique situé le long de cette voie ferrée a été fortement endommagé par l'incendie.

Depuis mercredi, l’opérateur téléphonique affirme avoir mobilisé un maximum de techniciens pour proposer des solutions de contournement, afin de rétablir les connexions internet au plus vite. La 4G a déjà été rétablie en grande partie, mais pour Internet, ça reste compliqué, surtout dans le sud-Avesnois. Il faut doc prendre son mal en patience ou alors établir un partage de donnés avec d’autres opérateurs, pour pouvoir continuer à travailler. C’est ce qu’a fait Fabien Moreau, le PDG de l’entreprise de bâtiment Moreau à Trélon ou bien encore les gérants du restaurant La Paillotte à Fourmies. Seul le terminal de CB ne fonctionnait toujours pas ce vendredi matin…

Photo : SDIS08 / Par Paul Schuler