L'info en Val de Sambre

Le fils Wilmotte à Hautmont, Decagny à Maubeuge, Bertin à Wignehies, Reghem à Trélon…, retour sur le second tour des municipales en Sambre-Avesnois

30 juin 2020 à 18h47 Par Paul Schuler

La victoire à Hautmont de Stéphane Wilmotte avec 220 voix d’avance sur son père…

Il a engrangé 220 voix de plus que son père, le Maire sortant, Joël Wilmotte, qui a retrouvé plus ou moins son score du 1er tour soit près de 47 % des voix, malgré un taux de participation plus important, qui a progressé de 6 points entre les 2 tours (près de 40 % de votants contre 33 % au 1er tour). Stéphane Wilmotte a été ovationné à son arrivée à la salle Maurice Schumann. « Les quartiers ont voté » ont notamment scandé ses supporters et ceux d’Antony Larroque, le Conseiller Municipal d’opposition qui était arrivé troisième au soir du 1er tour, avec près de 16 % des suffrages exprimés, avant de rejoindre en 5ème position la liste de Stéphane Wilmotte. 

Joël Wilmotte n’a pas souhaité faire de commentaire hier soir. A peine les résultats connus, il est parti sous les hués rejoindre son bureau en mairie d’Hautmont. Seul Daniel Devins, son Premier Adjoint sortant a pris la parole, en indiquant qu’il espère « que Stéphane Wilmotte sera à la hauteur de ses résultats ». Le futur nouveau maire a salué son père, Joël Wilmotte, pour ses 30 années d’engagements et de travail en faveur de la ville d’Hautmont.

Une très nette victoire d’Arnaud Decagny, le maire sortant de Maubeuge, réélu avec près de 48 % des voix

Arnaud Decagny a devancé plus de 1000 voix d’avance sur Rémy Pauvros, l’ancien député-maire socialiste de Maubeuge, qui dépasse tout juste les 33 % de suffrages exprimés. Les deux autres candidats ont dû se contenter de près de 12% pour Jean-Pierre Rombeaut et moins de 8% pour Aymeric Merlaud, le candidat du RN. Arnaud Decagny estime que sa réélection est une adhésion aux projets qu’il a lancée au cours de son premier mandat, y compris ceux qui étaient fortement contestés, comme le dossier du contournement nord de Maubeuge, qu’il entend bien mener à son terme.

Quant à Aymeric Merlaud, le candidat du RN, il donne d’ores et déjà rendez-vous aux prochaines élections et affirme vouloir s’installer durablement sur Maubeuge (interview à la fin de l’article au micro de Simon Butel)

La victoire très nette de Jean-Guy Bertin à Wignehies

Sa liste est arrivée très largement en tête avec plus de 50 % des suffrages, soit quasiment 10 points de plus qu’au 1er tour, sans doute au détriment de Christian Dubois, 2ème au soir du 1er tour et qui avec moins de 24 % se retrouve finalement en 3ème position du second tour. Il a été devancé par la liste de Clément Chikh, deuxième avec plus de 25 % des voix. Fort de son bon résultat, Jean-Guy Bertin a promis de se mettre au travail dès cette semaine, avec comme priorité, la réouverture du parc des Soigneuses et du terrain multisports de Wignehies avant les grandes vacances...

La victoire confortable de Thierry Reghem au second tour des municipales à Trélon

Thierry Reghem qui va succéder à François Louvegnies, le maire sortant qui ne se représentait pas après 35 années à la tête de sa commune. Il laisse entre les mains de son 1er adjoint, deux gros dossiers à plusieurs millions d’euros : la transformation du château des Carmes en un institut médico-social, puis la réhabilitation de la maison Ténart qui à terme devrait devenir un centre socio-culturel rural, à condition que les subventions soient au rendez-vous.

Avec un score dépassant les 62 % des voix, face à la liste d’opposition « Trélon le renouveau » conduite par Éric Bongibault, le futur nouveau maire de Trélon, Thierry Reghem estime que les électeurs ont fait le choix de la transition positive. Il en a profité pour démentir les propos de son adversaire, qui durant la campagne avait annoncé que Trélon risquait d’être mise sous tutelle.

Antoine Badidi, futur nouveau maire d’Avesnelles

Sa liste a remporté le second tour avec près de 48 % des voix, contre moins de 33 % pour Sébastien Baroche, l’ancien maire d’Avesnelles et loin devant Delphine Cuvillier-Bouillon, adjointe et fille du maire sortant, qui termine 3ème avec 20 % des suffrages exprimés.