L'info en Sud Avesnois et Thiérache

La réaction de Mickael Hiraux sur la fermeture administrative du bar l’After à Fourmies : pas de favoritisme et pas de mafia !

18 septembre 2020 à 16h05 Par Paul Schuler
Crédit photo : Paul Schuler

Sylvain Reclou continue sa grève de la faim pour protester contre la fermeture administrative de son établissement, pour une durée de deux mois. Il vient de passer sa 4ème nuit devant la sous-préfecture d’Avesnes. Son avocat a déposé un recours et en attendant, le gérant gréviste n’exclut pas de monter à Lille ou devant les ministères à Paris pour obtenir le droit de réouvrir son café, estimant que la discision de l’ex-sous-préfet est abusive.

Sylvain Reclou affirme être la victime d’un conflit d’intérêt et du favoritisme, prenant pour exemple le bar voisin « le moderne », cogéré par le 1er adjoint au maire de Fourmies et qui n’a reçu qu’un simple avertissement pour non-respect du port du masque.

Mickaël Hiraux a plaidé auprès du sous-préfet qu’une telle sanction soit prise à l’encontre de Sylvain Reclou...

Interrogé sur cette fermeture administrative et sur la grève de la faim engagée par son ancien mandataire financier lors de la campagne des municipales en 2014, Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies, estime que tous soupçons de favoritisme et de conflit d’intérêt ne sont pas recevables. Il tient à rappeler que cet établissement (l’ancien Régent) avait été préempté en 2015 par la ville de Fourmies, en vue d’une démolition pour la construction du nouveau cinéma. A la demande de Sylvain Reclou, Mickaël Hiraux avait donc accepté que la ville se retire, pour lui permettre d’acquérir ce bâtiment et d’ouvrir « L’After ».

Le maire de Fourmies rappelle également que suite à plusieurs bagarres en juin 2020, le sous-préfet avait déjà voulu fermé « L’After » durant 2 mois, dès la mi-juillet, pour trouble à l’ordre public. Mickaël Hiraux a alors plaidé auprès du sous-préfet, pour éviter qu’une telle sanction soit prise à l’encontre de Sylvain Reclou, rappelant au représentant de l’Etat que « L’After » est l’un des cafés fourmisiens les plus prisés des jeunes…

Après une réunion en sous-préfecture d’Avesnes le 3 août et des engagements pris par Sylvain Reclou pour garantir la sécurité de ses clients et faire respecter le port du masque, le sous-préfet avait accepté de revoir sa sanction et de la ramener à 15 jours de fermeture. Malheureusement, de nouvelles bagarres et plusieurs manquements à la loi lui ont à nouveau été signalés par les gendarmes, depuis le 3 août, d’où la sanction prise par le sous-préfet, juste avant son départ.

Mickaël Hiraux rappelle que « la loi est la même pour tous ». Il regrette que sur 24 licences IV à Fourmies, une seule pose régulièrement problème depuis 2015, celle qui a été accordée à Sylvain Reclou…

>>> Ecoutez ci-dessous la réaction de Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies :