La création d’un groupement hospitalier franco-belge pour sauver l’hôpital de Fourmies 

24 décembre 2020 à 11h28 - 2409 vues

Le protocole de partenariat entre ces 3 établissements devrait être signé officiellement dans les prochaines semaines (sans doute en janvier 2021), afin de pouvoir proposer rapidement aux 130 000 habitants de la grande Thiérache Franco-Belge une offre de soin complète et de qualité.

L’objectif est de mutualiser les moyens des 3 établissements pour recruter de nouveaux spécialistes et des praticiens de renom, tout en pérennisant la chirurgie, le service des urgences et la maternité de l’hôpital fourmisien. Des liens étroits devront aussi être noués avec le centre d’addictologie de l’hôpital d’Avesnes, le service de rééducation de l’hôpital de Felleries-Liessies ou les unités de soins Alzheimer des hôpitaux d’Hirson et du Nouvion.

D’après Fouzia Moumni, la directrice de la Polyclinique privée de la Thiérache à Wignehies, « ce Groupement Européen de Coopération Hospitalière doit permettre au sud-Avesnois de préserver un hôpital public de spécialités et de qualité optimale ».

Pour le Docteur Elisabeth Koral, la fondatrice de la polyclinique de la Thiérache à Wignehies, c’est aussi un ouf de soulagement, car cela fait plus de 35 ans qu’elle se démène pour arriver à un tel résultat. Ce futur groupement hospitalier est donc une très bonne nouvelle pour l’ensemble des patients de la grande Thiérache Franco-Belge…

>>> Ecoutez la réaction du docteur Elisabeth Koral, la représentante des usagers à l’hôpital de Fourmies :