L'info en Val de Sambre

En bref sur Maubeuge et dans le Val de Sambre, pour ce vendredi 3 avril 2020

03 avril 2020 à 14h32 Par Paul Schuler

Le dernier bilan des contaminations au Coronavirus en France

 On comptabilise à ce jour, 4503 contaminés au Covid-19, décédés à l’hôpital en France. A ce chiffre, il faut désormais ajouter, au moins 884 personnes âgées décédées du coronavirus dans les Ehpad français, pour environs 15 000 cas « confirmés ou possible ». Hier soir, 6 399 personnes se trouvaient en réanimation et près de 12 500 patients sont sorties guéries de l’hôpital depuis le 1er mars.

D’après l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France, il y a, à ce jour, plus de 3 900 personnes contaminées au coronavirus Covid-19 dans notre région. Il y a eu 50 décès supplémentaires à l’hôpital, en moins de 24h, soit un total de 370 décès liés au coronavirus dans les Hauts-de-France. Ce chiffre ne prend toujours pas en considération les contaminés décédés dans un Ehpad ou à domicile. En Sambre-Avesnois-Thiérache, l’épidémie semble monter en puissance depuis 1 semaine, notamment dans le val de Sambre. L’unité Covid-19 de l’hôpital de Maubeuge affiche régulièrement complet (près de 45 patients en moyenne), mais il reste des dizaines de lits disponibles à la polyclinique du val de Sambre et dans les hôpitaux d’Avesnes, d’Hirson ou de Fourmies...

Dernier bilan Covid-19 en Sambre-Avesnois : 5 décès en un mois à l'hôpital de Maubeuge

On comptabilise à ce jour 5 décès Covid-19 pour l'arrondissement d'Avesnes. 44 personnes testées positives ont été hospitalisées sur Maubeuge depuis le 1er mars. 7 en sont ressorties guéries. Aujourd'hui, l’unité Covid-19 de l’hôpital de Maubeuge compte 41 patients suspectés d'être contaminés au nouveau coronavirus, dont 9 sont en réanimation.

Un don chinois de 100 000 masques et de matériel médical de protection  pour la Sambre-Avesnois

C’est Christophe Di Pompéo, le Député LREM de la 3e circonscription du Nord qui a annoncé cette bonne nouvelle. Cette nuit, un avion a décollé de Shangaï en direction de Paris, avec à son bord une cargaison de matériel de protection médical. Il s’agit d’un don provenant de Jian Chen, l’investisseur Chinois qui a prévu de s’implanter prochainement sur Maubeuge. En plus des 100 000 masques, cette cargaison comporte 1000 blouses jetables, 100 chapeaux avec lunettes de protection intégrées et 456 lunettes de protection médicale.

Un premier patient atteint du Covid-19 pris en charge par la Polyclinique du Val de Sambre à Maubeuge

À la demande de l’Agence Régional de la Santé, la Polyclinique a déprogrammé toutes les opérations non-urgentes. Une unité Covid-19 a été créée, avec la mise à disposition de 10 lits d'hospitalisation stable et de 3 lits en réanimation pour le Covid. Le plan blanc a été déclenché, entrainant l’application de nouvelles règles d’hygiène strictes, contraignantes, mais nécessaire pour préserver la santé du personnel, comme des autres patients.

Les rues de Jeumont ne seront pas désinfectées, pour l’instant, à l’eau de Javel

Contrairement aux villes de Maubeuge et d’Avesnelles, le maire de Jeumont refuse de se précipiter, au risque de nuire à l’environnement, alors que l’efficacité de ce type de désinfection reste encore à prouver. Benjamin Saint-Huile comprend que la population a besoin d’être rassuré, mais pour lui, ce n’est pas une raison de faire n’importe quoi. Dans un entretien accordé à La Voix du Nord, le maire de Jeumont affirme, je cite que « l’utilisation de la Javel n’est pas neutre » et qu’elle pourrait poser des problèmes « d’inhalations sur les plus jeunes ou sur les animaux de compagnie ».

Un prolongement de la suspension d’activité pour MCA à Maubeuge/Feignies

La production était suspendue initialement jusqu’au 12 avril, mais la direction a décidé hier soir, de repousser la reprise à la date du 20 avril, si la situation sanitaire le permet. En fonction de l’évolution de la pandémie et des mesures de confinement, cette reprise de travail pour les 2500 salariés d’MCA pourrait donc être à nouveau repoussée jusque fin avril. En attendant, les salariés sont en chômage technique, mais ils percevront leur salaire intégral.

Pas de chômage partiel pour les salariés de la société Diffusport, à Saint-Rémy-du-Nord

Au lieu de s’affairer, en temps normal, à créer des tenues personnalisées pour les différents clubs sportifs de la région, les employés ont été mis à contribution, pour fabriquer plus de 2 000 masques sanitaires homologués, qui seront distribués gratuitement aux professionnels de santé du val de Sambre. La brigade motorisée d’Hautmont, les policiers, les pompiers et autres ambulanciers ne seront pas oubliés…

Une reprise partielle et progressive de l’activité, sur la base du volontariat chez Vallourec à Aulnoye-Aymeries

La fermeture de l’usine avait été programmée, initialement, jusqu’au 30 mars, avec une possible prolongation jusqu’au 15 avril, mais la production a finalement été relancée dès le 23 mars, avec le versement, pour la 1ère semaine de reprise, d’une prime de 40 € brut par jour, pour chaque salarié volontaire. D’après les représentants du personnel de chez Vallourec, toutes les mesures de préventions ont été appliquées. La température de chaque salarié est également prise à l’entrée du site et le personnel mobile doit désormais porter un masque en permanence... 

Le calvaire d’une infirmière du centre hospitalier de Maubeuge

Sous couvert d’anonymat, cette jeune femme a tenu à témoigner et à raconter son quotidien en zone Covid-19. Depuis le déclenchement du plan blanc et la création de cette nouvelle unité, elle constate et prend en charge tous les jours des personnes apeurées, voir même totalement traumatisées. Dans son service, il y aurait une infirmière et une aide-soignante pour six patients.

Pas de remboursement de la carte cantine à Hautmont, mais un report des repas non-consommés en mai

La municipalité a en effet décidé de prolonger la date de validité de la carte de cantine n°4, jusqu’au 29 mai, au lieu, initialement, du 6 avril. Cette mesure sera applicable, évidement, dans la perspective d’une reprise des cours, encore hypothétique, à la date du 4 mai.

L’aulnésien, Dimitri Vaille, se lance à son tour dans la fabrication de visières de protection pour le personnel soignant

Grâce à son imprimante 3D, cet aulnésien a déjà conçu en quelques jours plus de 20 visières, qui ont été immédiatement offertes au personnel de l’Ehpad Didier Eloy à Aulnoye-Aymeries. Si d’autres établissements ont des besoins dans ce sens, n’hésitez pas à le solliciter, via sa page Facebook Dimitri Vaille.

Une nouvelle opération solidaire à Maubeuge !

Alors que la plateforme maubeuge.entraidonsnous.fr est opérationnelle depuis lundi, la mairie de Maubeuge n’oublie pas que plus de 13 millions de Français n’ont pas accès à Internet. Des panneaux de « voisins solidaires » ont donc été installé dans les halls d’entrée d’immeuble. Vous pouvez y inscrire vos besoins et vos coordonnées, afin que des volontaires puissent effectuer vos courses ou se rendre, par exemple, à la pharmacie.