L'info en Val de Sambre

En bref sur Maubeuge et dans le Val de Sambre, pour ce vendredi 27 mars 2020

27 mars 2020 à 12h11 Par Paul Schuler

15 personnes positives au Covid-19, actuellement hospitalisées à Maubeuge

Une rencontre entre la direction de l’hôpital et les organisations syndicales a permis, hier midi, de faire un point complet sur la situation. A ce jour, il y a près de 40 patients hospitalisés en zone Covid-19, dont 4 en réanimation. 15 d’entre eux ont été testés positifs au Coronavirus. Les autres sont dans l’attente des résultats des tests. Selon la CGT Santé, 3 membres du personnel ont été contaminés au Covid-19 et 2 autres ont été mis en quatorzaine, en attendant d’être testés.  

Un deuxième décès du Covid-19 et une guérison d’un contaminé à l’hôpital de Maubeuge 

Les syndicats du centre hospitalier de Maubeuge ont confirmé le décès d’une femme âgée de 89 ans. Pour protéger sa vie privée et sa famille, son lieu de résidence n’a pas été précisé. Par contre, Robert, 85 ans, le marie d’Annie, décédée il y a une semaine du Covid-19 et qui était lui aussi hospitalisé sur Maubeuge, après avoir été contaminée par ce virus, va beaucoup mieux. Son fils, Jean-Marie, a indiqué qu’il va sortir de l’hôpital demain, pour poursuivre sa convalescence à domicile et auprès de ses proches. « Il est en bonne voie de guérison », tient à préciser Jean-Marie.

Des étudiants bénévoles pour renforcer les équipes du centre hospitalier de Maubeuge

Depuis la fermeture des écoles et des centres de formation, les hôpitaux font appel aux futures aides-soignantes et aux étudiantes infirmières pour donner un coup de main aux salariés débordés. Sur Maubeuge, plusieurs ont répondu à cet appel. Des contrats pourront même leur être proposés pour effectuer des gardes le week-end ou les jours fériés.

Des EHPAD sous très haute surveillance dans le val de Sambre et à Maubeuge en particulier

Face à la multiplication du nombre de décès dans les maisons de retraite du Grand Est et de la Région Parisienne, l’hôpital de Maubeuge a mis en place une organisation stricte, pour contrôler le personnel et l'arrivée des marchandises. Désormais, les repas sont servis dans chaque chambre et les personnes âgées ont été isolées au maximum, pour éviter tout risque de contamination.

La mise en place d’une coopération hospitalière en Sambre-Avesnois, pour mieux accueillir les patients potentiellement contaminés au Coronavirus

L’unité Covid-19 de l’hôpital de Maubeuge peut recevoir jusqu’à 60 patients. Si ce nombre de lits n’est pas suffisant dans les jours à venir, les personnes testées positives au Covid-19 pourront trouver refuge dans les autres établissements de soin du territoire. 10 lits ont ainsi été libérés à la Polyclinique du Val de Sambre, 38 lits à la Polyclinique du Parc et 30 lits à l’hôpital d’Avesnes-sur-Helpe. Une unité Covid-19 de 18 lits a aussi été créée à l’hôpital de Fourmies. Actuellement 12 de ces 18 lits sont occupés...

Il y a encore beaucoup trop de SDF dans les rues de Maubeuge, malgré le confinement

C’est le malheureux constat effectué cette semaine par les associations « Tout le monde a droit au bonheur » et « Smile Solidarity ». Malgré les interdictions de déplacement, une quinzaine de bénévoles se relaie chaque jour pour nourrir les sans-abris, considérant qu’il s’agit d’une mission d’intérêt général. Certains de ces bénévoles se disent prêts à payer une amende, pour ne pas laisser mourir de faim les SDF. Ils comptent sur la compréhension et l’esprit solidaire des forces de l’ordre pour leur permettre de poursuivre leur mission. Le collectif « Smile Solidarity » demande aussi aux autorités de trouver un lieu pour abriter et mettre à l’abri temporairement cette dizaine de personnes actuellement recensé sur Maubeuge.

Un renforcement des contrôles à la frontière entre Jeumont et Erquelinnes

Les deux derniers points de passage pour se rendre en Belgique, la rue d’Erquelinnes et la route menant à la Nationale 54 côté belge, seront très surveillés aujourd’hui et durant tout le week-end à venir, pour empêcher les français d’aller acheter du tabac en Belgique. On rappelle que seuls les travailleurs transfrontaliers sont autorisés à passer jusqu’à nouvel ordre.  

La demande d’une dérogation pour maintenir le marché d’Aulnoye-Aymeries

Bernard Baudoux, le maire d’Aulnoye-Aymeries, souhaite aussi maintenir son marché hebdomadaire du mardi martin, pour la vente de denrées alimentaires issus des producteurs locaux. Le maire d’Aulnoye s’est engagé auprès de la sous-préfecture, à mettre tout en œuvre pour que les mesures de distanciation sociale soient respectées. A ce jour, la préfecture du Nord n’a pas encore accordé, ni rejeté cette demande de dérogation.

Un appel aux dons de masques et de visières de protection lancé par le personnel de l’EHPAD d’Hautmont

Le stock de matériel de protection est bientôt épuisé. Le personnel compte donc sur des couturières bénévoles pour leur confectionner des masques de secours. Ils espèrent aussi obtenir, de la part des entreprises locales, des masques aux normes, capables de protéger les salariés et les patients de l’EHPAD d’Hautmont. On compte sur vous !

Plus qu’une seule distribution alimentaire pour les bénéficiaires de la fondation St Vincent de Paul à Jeumont

La distribution alimentaire du vendredi a été supprimée pour des raisons sanitaires et face à un manque de bénévoles confinés chez eux. Seule la collecte du jeudi après-midi est donc maintenue, jusqu’à nouvel ordre.

Pas d’annulation pour le Festival des Nuits Secrètes d’Aulnoye-Aymeries (pour le moment... ?) 

Les organisateurs espèrent que la situation sanitaire se sera améliorée d’ici le 24 juillet prochain. Ils entendent faire de ces Nuits Secrètes 2020, « une célébration de la musique et surtout une grande fête de la liberté retrouvée ».