L'info en Val de Sambre

En bref sur Maubeuge et dans le Val de Sambre, pour ce mercredi 16 septembre 2020

16 septembre 2020 à 18h34 Par Paul Schuler
Crédit photo : Photo d'illustration

Cinq blessés, dont deux graves, dans un violent accident de la circulation qui s’est produit hier soir, vers 22h, sur la route départementale 159 entre Vieux-Reng et Marpent

Pour une raison inconnue, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule à l’issue d’un virage, avant de terminer dans le fossé, après avoir effectué un ou plusieurs tonneaux. Les dégâts sont impressionnants et sur les 5 blessés, deux passagers qui avaient été éjectés, se trouvent dans un état grave. Un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années a été évacué en urgence vers l’hôpital de Valenciennes et le plus jeune des passagers, âgés de 13 ans, a été transféré cette nuit au CHR de Lille.

Entre 300 et 500 manifestants sont attendus demain après-midi dans les rues d’Aulnoye-Aymeries

Dans le cortège, on retrouvera les ouvriers de chez Vallourec, inquiets pour l’avenir de leur site, suite à l’endettement record de leur groupe, mais aussi beaucoup de cheminots opposés aux projets de réorganisations de la SNCF. Ils craignent notamment un déplacement d’un certain nombre de salariés Sambriens vers le Valenciennois. Selon la CGT, cela va se concrétiser en Sambre-Avesnois par une forte dégradation du service rendu. Le cortège partira à 13h depuis l’usine Vallourec. Les syndicats rappellent que le port du masque est obligatoire pour pouvoir manifester...

Pas d’explosion des contaminations à la Covid-19 dans le bassin de la Sambre, mais un appel à la prudence

La situation est pour l’instant sous contrôle, mais les responsables du Centre Hospitalier de Maubeuge appellent à rester vigilant. Ils se préparent quand même, on ne sait jamais, à une éventuelle seconde vague de Covid-19 ou à soulager les hôpitaux de Lille et Valenciennes, même si, à ce jour, aucune tension hospitalière n’a été signalée dans le Nord, comme dans l’Aisne. Et alors que l’hôpital de Maubeuge avait accueilli en 2 mois plus de 370 malades du Covid-19, entre le 15 mars et le 15 mai derniers, il n’y a aujourd’hui plus qu’un seul patient hospitalisé dans l’unité Covid-19.

De nouvelles mesures pour renforcer la sécurité sanitaire des résidents de l’Ehpad du Moulin à Maubeuge

Face à l’augmentation du nombre de contaminations au Covid-19 à l’échelle départementale, les visites en chambre resteront suspendues jusqu’à nouvel ordre, tout comme les sorties collectives et individuelles, à l'exception des suivis médicaux. Les visites dans la salle de convivialité sont maintenues, mais avec la mise en place de nouveaux créneaux. La direction de cet établissement invite tout de même les familles à espacer leurs visites et surtout à privilégier les appels par visioconférence, tant que la circulation du virus restera active dans le Nord.

Une baisse du nombre de cas positifs au Covid-19 la semaine dernière en Sambre-Avesnois-Thiérache

Alors que les chiffres explosent sur la métropole lilloise depuis le 1er septembre, c’est l’inverse qui se produit depuis une semaine dans les arrondissements d’Avesnes et de Vervins. Même si le nombre de tests a encore doublé au cours des 8 derniers jours et malgré la venue de Lillois pour se faire dépister en Sambre-Avesnois-Thiérache, les laboratoires de nos deux arrondissements ont enregistré une baisse sensible des tests positifs, avec un taux établi la semaine dernière à 3,3% contre 4,1 % pour la 1ère semaine de septembre. A l’exception des clusters des deux commissariats de Maubeuge et de l’EPHAD du Quesnoy (23 contaminations), la pandémie du Covid-19 semble donc aujourd’hui sous contrôle en Sambre-Avesnois-Thiérache.

Une situation stable et non critique dans les hôpitaux de Fourmies, Hirson et Maubeuge

D’après les chiffres qui nous ont été communiqués cette semaine, on dénombre dans les hôpitaux de notre territoire 6 patients Covid-19 hospitalisés (sans gravité) au centre-hospitalier Brisset à Hirson, un seul patient présentant une forme grave du Coronavirus hospitalisé sur Maubeuge et 4 malades du Covid-19 à l’hôpital de Fourmies, dont un souffrant de symptômes plus sérieux. Néanmoins, pour l’instant, l’unité Covid-19 ne sera pas réactivée sur Fourmies.

Du retard pour l’ouverture de l’usine de fabrication de masques FFP2 à Marpent 

Annoncée pour septembre, l’ouverture est repoussée de 2 mois minimum. Les deux chaînes de production nécessaires à la confection de ces masques ne sont pas encore totalement montées et une période de tests sera nécessaire, avant le démarrage effectif de la production. Par ailleurs, en plus des masques, les patrons de cette future usine envisage de se lancer dans la production de gants en nitrile d’ici mai 2021. Quant au recrutement, il n’est pas terminé. L’entreprise recherche encore des profils spécifiques pour travailler sur des machines complexes. Les CV peuvent être déposés en mairie de Marpent. 10 personnes seront embauchées dans un 1er temps, pour atteindre les 90 salariés d’ici 1 an, lorsque l’usine tournera à plein régime !

Un « transport gratuit en bus » pour tous, à partir de lundi et jusqu’au 26 septembre dans tout le val de Sambre

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la semaine de la mobilité, pour encourager les habitants à laisser leur voiture au garage et à modifier leurs habitudes en matière de mobilité. Dans les faits, aucun titre de transport ne vous sera demandé lundi et pendant 5 jours. Lorsque vous entrerez dans un car de la Stibus, il suffira juste de porter un masque et de se laisser conduire ensuite jusqu’à votre destination…

Le démarrage des travaux de transformation de l’ancien collège Périer en école élémentaire à Hautmont

Cet établissement accueillera pour la rentrée 2021 les élèves et les enseignants des écoles George-Sand et Montaigne. La création de ce nouveau regroupement scolaire avait été décidée par l’ancienne municipalité et confirmé par le nouveau maire Stéphane Wilmotte.

Une hausse de 20 % du nombre d’offres d’emploi en apprentissage dans les Hauts-de-France et dans le val de Sambre 

Dans le cadre de la semaine de l’apprentissage, les agences régionales de Pôle Emploi ont décidé de multiplier les actions de recrutement via l’organisation d’un salon en ligne depuis leur site internet. Il y a actuellement plus de 800 offres à pourvoir dans le Nord-Pas-de-Calais et près 300 postes disponibles dans le département de l’Aisne.

La visite ce jeudi à Ferrière-la-Grande de Laurent Nigaud, Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Nord

Il viendra à la rencontre des commerçants, des artisans, des indépendants et professions libérales pour répondre à leurs inquiétudes face à la crise du Covid 19. Un premier rendez-vous est programmé demain chez Katia, un institut de beauté de Ferrière.

La création d’une nouvelle association pour les fans de paramoteur à Bachant

Les responsables de « Dévoile bas champs » en profite pour lancer un appel aux agriculteurs susceptibles de leur prêter un terrain. En échange d’une possibilité de pouvoir décoller et atterrir, en toute sécurité, les pilotes de paramoteur s’engagent à entretenir les lieux. Les terrains propices pour ce type de loisirs sont en priorité des pâtures horizontales dépourvues de gros arbres ou de lignes à haute tension. Dès que les terrains seront trouvés et selon l’évolution de la situation sanitaire en France, des baptêmes de paramoteur seront proposés dès l’an prochain.

L’annulation de la fête du chien-loup et des chiens nordiques

Cette manifestation devait se dérouler le 27 septembre prochain dans, entre Eclaibes, Limont-Fontaine, Ecuélin, Dourlers et Saint-Aubin. Les balades sur la piste des loups ne pourront pas avoir lieu sur décision préfectorale, face à la nouvelle augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 dans le département du Nord. L’évènement est reporté en 2021.

L’annulation des visites et des expositions programmées ce week-end au fort de Leveau à Feignies

Contrairement à d’autres musées ou bâtiments historiques du val de Sambre, qui resteront ouverts samedi et dimanche, avec de simples visites en tout petit comité, les responsables du fort de Feignies ont préféré tout annuler. Le site sera même fermé ce week-end pour éviter un afflux massif de visiteurs.