L'info en Val de Sambre

En bref sur Maubeuge et dans le val de Sambre pour ce mardi 2 juin 2020

02 juin 2020 à 17h35 Par Paul Schuler

Une nouvelle noyade mortelle dans les eaux des carrières de Limont-Fontaine, près d’Hautmont 

Il était 15h30, hier après-midi lorsque le corps d’un homme, âgé d’une quarantaine d’années et originaire de Roubaix, a été repêché par les secours. La victime avait plongé du haut des falaises, avec un ami, quelques minutes auparavant, sans remonter à la surface. La deuxième victime a été sauvée. Blessé, mais conscient, cet individu a été hospitalisé, mais ses jours ne sont pas en danger. Les autorités rappellent que la baignade est interdite et surtout très dangereuse dans les carrières de Limont-Fontaine, de Bachant ou de Trélon. Or, malgré cette interdiction, d’après le maire de Limont-Fontaine, plus de 300 personnes étaient présentes autour du bassin d’eau de Limont lorsque le drame s’est produit.

Il y avait aussi beaucoup de monde dans « l’eau bleue » à Trélon, où plus de 150 nageurs ont été comptabilisés hier après-midi. Rappelons qu’en juillet 2018, un jeune homme avait là-aussi perdu la vie, après avoir plongé dans cet étang propriété des Princes de Mérode.

La mort d’un jeune motard de 23 ans à Jeumont

Dimanche, peu avant 20h, un Maubeugeois a perdu le contrôle de sa moto, alors qu’il circulait sur la route départementale 649, entre Jeumont et Maubeuge. Après avoir été éjecté de sa moto, le corps sans vie de la victime a été retrouvé après une battue qui a duré plusieurs heures. Le jeune homme était tombé dans un bosquet bordant la route. Lorsque les secours l’ont retrouvé, la victime était en arrêt cardiaque. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame. 

Un blessé grave dans une collision entre deux voitures et une moto jeudi soir à Maubeuge

L’accident s’est produit vers 22h, dans le quartier de Sous-le-Bois. Pour une raison qui reste à déterminer, 2 véhicules et une moto se sont percutés. Très grièvement blessé, le passager de la moto, un jeune homme de 18 ans, a été hospitalisé sur   Maubeuge. Son pronostic vital n’est pas atteint.

L’usine MCA de Maubeuge-Feignies est-elle en danger ?

Plus de 8000 personnes ont manifesté dans les rues de Maubeuge samedi matin, pour dire « non » à tout projet de délocalisation de la production des véhicules Kangoo vers le site Renault de Douai. Pour les syndicats et les élus, cette hypothèse avançait par certains médias, mais non confirmée par la direction du groupe Renault, serait une catastrophe pour le bassin de la Sambre, avec une perte de 75 % des 2100 salariés actuels. Néanmoins, plusieurs questions se posent en ce mardi matin, à quelques heures d’une réunion importante au Ministère de l’économie à Paris, pour évoquer l’avenir du site. La production de la Kangoo risque-t-elle vraiment d’être délocalisée à Douai ? Le site MCA va-t-il fermé à moyens termes ? Pour les dirigeants du Groupe Renault, tout comme pour le gouvernement, il n’a jamais été question de fermer le site de Maubeuge, ni même de supprimer les ¾ de son personnel, en lui retirant la partie assemblage.

Invité de nos confrères du grand Jury de LCI-RTL-Le Figaro, Jean-Dominique Sénard, le président du groupe Renault, a indiqué qu’il n’avait jamais eu « l’intention » de fermer MCA. Il a aussi précisé qu’aucun salarié de Maubeuge ne sera contraint d’aller sur Douai et que pas un seul licenciement sec n’est prévu à MCA. Sur France 3, Bruno Lemaire, le ministre de l’économie, a lui aussi rappelé que « l’usine de Maubeuge est un site d’excellence ». « MCA Maubeuge ne disparaîtra pas » a-t-il précisé, car selon lui, tout sera entrepris pour que cette usine puisse continuer à se développer et à se moderniser, afin d’accueillir, notamment, « la production de nouveaux modèles électriques » ...

« MCA Maubeuge ne va pas fermer et la production de la Kangoo traditionnelle ne sera pas délocalisée à Douai »

Olivier Silva, le directeur du site Renault de Maubeuge, a rappelé vendredi que « l’usine MCA n’est pas et n’a jamais été menacée de fermeture, ni même de délocalisation ». D’après le plan présenté par le groupe Renault, seule la production de la Kangoo électrique (la ZE) pourrait être transférée à Douai. Cette option n’est pas arrêtée. La discussion reste ouverte. A la place de la ZE, les responsables du groupe Renault indiquent que la version électrique du nouveau véhicule XFK, le successeur de la Kangoo sera beau et bien produite à Maubeuge. Aucun salarié de Maubeuge ne sera donc contraint d’aller sur Douai. D’ailleurs, dans une communication adressée vendredi midi à l’ensemble du personnel, Olivier Silva a précisé que les travaux de la période estivale seront justement consacrés à l’installation du nouveau process pour industrialiser le nouveau véhicule électrique XFK dès 2021.

Bref, « c’est une information erronée et surtout incomplète » qui aurait été diffusée par erreur lundi dernier selon le directeur de Maubeuge. Pour pérenniser le site sur du long terme, MCA devra donc être intégrer le nouveau pôle d’excellence optimisé des véhicules électriques et utilitaires légers que le Groupe Renault souhaite créer dans le Nord. Les élus et les syndicats espèrent maintenant que ces propos rassurant seront confirmés lors de leur rencontre, ce mardi matin, avec le PDG de Renault et le Ministre Bruno Lemaire…

La réouverture des frontières remise au 15 juin ?

Certaines rues entre Erquelinnes et Jeumont ont été rouvertes à la circulation, dès ce week-end. Le bourgmestre avait demandé à ses agents de retirer les plots en béton, après que le ministre Belge de l’intérieur, ait annoncé la réouverture des frontières. Sauf, que le travail a été stoppé net lorsque les autorités françaises ont été informées de cette décision, qui visiblement n’avait pas été prise en concertation avec le gouvernement français. Les belges qui souhaitaient faire leur course à Auchan Louvroil ont donc été priés de faire demi-tour samedi. Les habitants de la Sambre-Avesnois-Thiérache et nos amis belges devront attendre jusqu’au 15 juin, pour à nouveau franchir la frontière en toute légalité, à moins que les 2 gouvernements arrivent à se mettre d’accord d’ici cette date…

Les piscines intercommunales du val de Sambre restent fermées jusqu’à nouvel ordre

Outre une désinfection générale des piscines de Jeumont, de Recquignies et de Maubeuge, diverses analyses doivent d’abord être réalisées. Quant aux dirigeants du centre aquatique « L’émeraude » à Louvroil, ils espèrent réouvrir leur établissement dans les plus brefs délais. Il faudra désormais réserver un créneau et le port du masque sera même obligatoire jusqu’aux casiers. La date de réouverture de « L’émeraude » sera connue dès cette semaine.

L’annulation du Rallye Charlemagne GOLDEN PALACE 2020

La 30ème édition de cette course automobile emblématique est reportée en 2021. En lieu et place de cette épreuve internationale, au budget important et impossible à réunir cette année, les organisateurs du rallye Charlemagne proposeront un rallye plus modeste, avec la 2éme édition du rallye National des Centurions les 3 et 4 octobre, au départ et à l’arrivée du port d’Hautmont.