L'info en Val de Sambre

En bref sur Maubeuge et dans le val de Sambre pour ce lundi 22 février 2021

22 février 2021 à 13h40 Par Paul Schuler
Crédit photo : Bernard Baudoux

200 doses du vaccin Pfizer contre la Covid-19 livrées en mars au centre de vaccination de la Luna à Maubeuge

Cela ne sera pas suffisant pour satisfaire les 1000 personnes âgées de plus de 75 ans ou présentant certaines pathologies, qui s’étaient portées volontaires en janvier. Par contre, si vous avez entre 50 et 65 ans, vous allez pouvoir faire vacciner dès cette semaine auprès de 26 médecins généralistes du val de Sambre, qui se sont portés volontaires. Dans un 1er temps, ils recevront chacun 10 doses par semaine du vaccin AstraZeneca, puis 20 doses dès la mi-mars…

Un appartement ravagé par un incendie suspect dans immeuble de la route d’Avesnes à Louvroil 

L’alerte a été donnée par des riverains vendredi soir, vers 19h. Malgré leur rapide intervention, les dégâts sont considérables et le logement est désormais inhabitable. Par contre, aucun blessé ne fut à déplorer, car le locataire des lieux n’était pas présent à ce moment-là. D’après les 1ers éléments de l’enquête, le feu serait parti d’un matelas. Reste à savoir qui en est maintenant à l’origine ? Notez que les flammes ont pu être maitrisées avant qu’elles ne se propagent aux appartements voisins.

6 mois de prison supplémentaires pour un détenu poursuivi pour outrage et détention de produits stupéfiants

Fin novembre, ce détenu était sorti du parloir, en possession de 89g de cannabis. Ne supportant pas la fouille, le prévenu avait proféré des menaces de mort à l’encontre des gardiens. Ce détenu devait être libéré prochainement. Il restera 6 mois de plus en prison.

Une affaire de violence conjugale avec arme à feu à Maubeuge 

Un homme de 46 ans avait été interpellé fin novembre en possession d’un 9 millimètres. Il venait de s’en prendre violemment à sa compagne, après l’avoir roué de coups. La victime avait été retrouvée à son domicile, avec les côtes cassées et le visage en sang. Déjà bien connu des services de police et de la justice, cet individu a été condamné à une peine de prison ferme, avec mandat de dépôt.

L’inquiétude des salariés du restaurant « Au Cocambroche » à Hautmont

Alors qu’il n’est plus possible de manger sur place depuis la fin octobre, le gérant de cet établissement souhaite désormais se concentrer sur la partie « traiteur » et vente à emporter sur les marchés, qui concerne une quinzaine de salariés. Quant aux employés du restaurant, ils sont actuellement au chômage partiel et certains affirment avoir reçu une lettre d’entretien préalable à un licenciement économique. Interrogée par nos confrères de la Sambre, la direction de ce restaurant Hautmontois affirme que rien n’est encore acté !

Le nouveau service de médecine en gériatrique aigüe de la Polyclinique du Val de Sambre à Maubeuge 100 % opérationnel 

23 lits sont désormais dédiés aux soins de différentes pathologiques, de l’obésité au diabète, en passant l’Alzheimer. Ce service est géré par une équipe d’une quinzaine de Soignants, dont 2 nouveaux médecins gériatres. Cela permettra d’améliorer la prise en charge des séniors et de désengorger les urgences maubeugeoises.

La construction d’une nouvelle école dès cet été à Beaufort

Après plusieurs années de discussion et une nouvelle étude de faisabilité, cette nouvelle école de 4 classes sortira de terre dans les 12 prochains mois, sur un terrain situé juste derrière la mairie. Ce projet devrait être financé par le Département du Nord et l’agglomération Maubeuge Val-de-Sambre. Quant à l’arrivée des élèves dans cette nouvelle école, elle est espérée pour la rentrée de septembre 2022, si tout se passe bien.

L’installation d’une annexe de la police municipale, avenue de France à Maubeuge

Ce retour des policiers en plein centre-ville était l’une des promesses de campagne du maire élu Arnaud Decagny. Ces policiers municipaux s’installeront dans l’ancienne permanence d’Aymeric Merlaud, candidat du Rassemblement National lors des Municipales de l’an dernier.

Un feu vert accordé à certains restaurateurs de la Sambre-Avesnois pour assurer un service de cantine le midi

Avec l’accord des sous-préfets d’Avesnes, de Valenciennes et de Cambrai, une convention a été signée jeudi entre les responsables de la chambre de commerce, de l’union des métiers de l’hôtellerie et la fédération du bâtiment. A condition de respecter à la lettre un protocole sanitaire très stricte et de disposer d’une salle de restauration suffisamment grande pour garantir un maximum de distanciation physique, les restaurateurs volontaires pourront donc recevoir uniquement des salariés qui ne disposent pas de cantine ou de salle de restauration dans leur entreprise. Attention, il s’agit bien d’un régime d’exception. Le grand public n’est pas concerné par la réouverture de ces restaurants à midi.

Retour sur la venue jeudi à Maubeuge de Sébastien Chenu, tête de liste du Rassemblement National aux élections régionales

Le porte-parole de Marine Le Pen en a profité pour rencontrer des chefs d’entreprises, des élus locaux et pour présenter son programme aux militants Sambriens. Il a été rejoint par plusieurs sympathisants du parti Debout la France, dont le délégué pour la Sambre-Avesnois.

Le joli geste solidaire des élèves du Lycée Placide Courtoy à Feignies

Depuis la mi-janvier, ces lycéens ont collecté plus de 200 kg de pâtes et de riz, des centaines de boîtes de conserve et des produits hygiéniques. Ces dons ont été offerts la semaine à l’antenne des Restos du cœur de la Sambre-Avesnois. Bravo pour cette générosité !

Laurent Voulzy de passage à Aulnoye-Aymeries les 13 et 14 février derniers

Le chanteur de « Belle-Ile en mer » et du « Soleil donne » était l’invité du maire Bernard Baudoux de la chanteuse aulnésienne Suzane Grimm, avec qui il va bientôt sortir un single.  Il en a profité pour visiter le nouveau théâtre Léo-Ferré et le chantier du centre des musiques actuelles. Laurent Voulzy a promis de revenir à Aulnoye pour le concert d’inauguration du théâtre, dont la date reste à définir selon l’évolution de la crise sanitaire.