L'info en Val de Sambre

En bref sur Maubeuge et dans le val de Sambre pour ce jeudi 4 juin 2020

04 juin 2020 à 11h33 Par Paul Schuler

Les suites de la noyade mortelle, ce week-end, dans les eaux de la carrière de Limont-Fontaine, près d’Hautmont, dans le Val de Sambre 

« Se baigner dans une zone interdite est passible d’amende et de poursuites judiciaires », rappelle dans un communiqué les responsables de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre. Les élus soulignent qu’une moyenne de 109 décès est comptabilisée chaque année en France, dans des lacs, les étangs et les cours d’eau, où la baignade est interdite et même parfois jugée très dangereuse. En Sambre-Avesnois, les étendus d’eau des carrières de Limont-Fontaine, de Bachant et de Trélon sont notamment concernés par ces risques d’amendes et de poursuites judiciaires, en cas de baignade...

Une reprise progressive du travail pour les salariés de l’Usine MCA à Maubeuge-Feignies

En grève depuis vendredi, suite à des craintes de délocalisation d’une partie de leur production, les ouvriers du site Renault de Maubeuge avaient bloqué l’assemblage des voitures « Kangoo ». Après avoir reçu l’assurance que leur outil de travail ne sera pas transféré à Douai et que leur emploi sera préservé au-delà de 2023 (grâce au lancement de la production d’un nouveau véhicule utilitaire), les salariés de « Maubeuge Construction Automobile » ont donc décidé de reprendre le travail, dès hier matin à 8h. Tout devrait d’ailleurs être à nouveau opérationnel dès aujourd’hui ! 

Un second tour des élections municipales le 28 juin dans 24 communes de la Sambre-Avesnois

2 villes du bassin de la Sambre seront particulièrement surveillées. Il s’agit de Maubeuge où il reste 4 candidats à départager. Arnaud Decagny, le Maire sortant, se retrouve ainsi en ballotage favorable, mais Rémi Pauvros, Jean-Pierre Rombeaud et Aymeric Merlaud, n’ont pas encore dit leur dernier mot. Ils comptent sur une mobilisation importante des abstentionnites du 1er tour pour déjouer les pronostics. A Hautmont, c’est le duel père-fils Joël et Stéphane Wilmotte qui attire tous les regards. Pour la 1ère fois depuis sa 1ère élection en 1989, Joël Wilmotte est en position délicate face à son propre fils Stéphane Wilmotte, qui entre les 2 tours, a fait alliance avec Antony Larroque, candidat arrivé 3ème à l’issue du 1er tour (voici ci-dessous). Le duel entre la maire sortante de Rousies et la conseillère départementale Carole Devos s’annonce aussi très tendu.

Dans le reste de l’arrondissement d’Avesnes, le 1er adjoint du maire sortant de Trélon, Thierry Reghem est en ballotage favorable face à la liste d’Eric Bongibault. Sur Avesnelles et à Wignehies, 3 listes se sont maintenues pour le second tour, avec des élus sortants qui ne partent pas favoris, mais qui espèrent bien retourner la situation en leur faveur et créer ainsi la surprise le 28 juin…

Un second tour des Municipales à Hautmont sous très haute tension et à l’issue très incertaine entre le père et fils Joël et Stéphane Wilmotte

Au soir du 1er tour, Joël Wilmotte, le maire sortant, semblait être en position favorable. Il était arrivé en tête avec plus de 46 % des suffrages, devant son fils, Stéphane Wilmotte, à plus de 37 % et la liste conduite par Antony Larroque à moins de 16 %. Sauf que depuis le 15 mars, les deux listes d’opposition au maire sortant n’en font plus qu’une, avec la présence d’Antony Larroque, en 5ème position sur la liste de Stéphane Wilmotte. Il sera accompagné par deux autres de ces colistiers du 1er tour.

Avec ce ralliement, tout reste donc possible à Hautmont et pour la 1ère fois depuis 1989, Joël Wilmotte se retrouve dans une position compliquée, avec une victoire qui n’est plus acquise à 100 %. Son fils, Stéphane Wilmotte compte notamment sur un bon report des suffrages qui s’étaient exprimés en faveur d’Antony Larroque lors du 1er tour et sur une forte mobilisation des abstentionnistes pour « sortir Hautmont de son isolement » et succéder ainsi à son père…

L’unité Covid-19 du centre hospitalier de Maubeuge se vide petit à petit

Son nombre de lits mis à la disposition des patients contaminés a été divisé par 2. A ce jour, il n’y a plus que 4 lits en réanimation, contre 12 au plus fort de la crise sanitaire. Même si les moyens dédiés à la lutte contre le Covid-19 ont été fortement réduits lors de ces 15 derniers jours, les équipes de l’hôpital de Maubeuge restent toutefois en alerte face à l’éventualité d’une seconde vague liée au déconfinement. Dans le même temps, les consultations externes ont été relancées. Les patients vulnérables ou atteints de maladies chroniques sont invités à reprendre rendez-vous, dès maintenant, avec leurs spécialistes.

L’annulation de plusieurs fêtes communales dans le val de Sambre provoque la colère des forains

Alors que les ducasses sont de nouveau autorisées à être organisées depuis le 2 juin, à condition d’appliquer les nouvelles règles sanitaires, plusieurs municipalités, comme celles d’Assevent et de Marpent, estiment que les conditions pour garantir une sécurité sanitaire maximale, ne sont pas encore réunies. Pour Jean-Claude Marcel, le Président du comité des forains de la Sambre-Avesnois, « ces annulations en cascade ne sont pas acceptables, ni même justifiées ». Lundi prochain, les forains ont donc prévu de manifester devant la sous-préfecture d’Avesnes et devant la préfecture à Lille, pour réclamer « le droit de travailler », tout simplement... A ce jour, notez que les ducasses de Rousies, d’Avesnes et de Fourmies devraient être maintenues cet été dans l’arrondissement d’Avesnes.

Les piscines du val de Sambre resteront fermées au moins jusqu’à la fin juin !

L’Agglomération Maubeuge-Val-de-Sambre a en effet décidé de ne prendre aucun risque et souhaite rouvrir ses piscines dans des conditions optimales de sécurité sanitaire. Dans ce cadre, les équipes travaillent actuellement à la mise en place d’un plan de reprise d’activité, qui prévoit notamment l’achat de matériels, la pose d’une nouvelle signalétique, la création d’un parcours à sens unique pour les usagers, la désinfection totale des bâtiments, une formation du personnel et la définition d’une nouvelle « Fréquentation Maximale Instantanée » par bâtiment. A cela s’ajoute plusieurs contrôles sanitaires, un test « légionellose » pour s’assurer de la qualité de l’eau et une visite de l’Agence Régionale de Santé pour valider l’ensemble des protocoles. Les services de l’Agglomération envisagent donc une réouverture des piscines Sambriennes d’ici la fin juin ou au plus tard début juillet.

La colère de deux associations de défence des usagers de la SNCF !

Les responsables de l’association de Maubeuge « A Fond de Train » et « L’Union des Voyageurs du Nord » ne veulent plus du système de « coupon d’accès en ligne », qui a été instauré depuis le 11 mai dans la région des Hauts-de-France et dans 2 autres régions françaises. Les porte-paroles de ces deux structures estiment que « ce système exclut les usagers non-connectés du train quotidien » et n’est plus du tout justifié, alors que depuis le 2 juin, il est de nouveau possible de se déplacer librement et sans attestation dans toute la France, à plus de 100 km de son domicile...

Le maintien des célébrations religieuses dédiées à Notre-Dame d’Ayde à Marpent

Elles auront lieu du 7 au 15 juin prochains en l’église Saint-Martin. La messe d’ouverture se déroulera dimanche à 11h et d’autres rencontres sont prévues la semaine prochaine, tous les soirs à 18h et à 18h30. Notez que pour celles et ceux qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas se déplacer à cause du Covid-19, ces messes dédiées à Notre-Dame d’Ayde seront retransmises en direct sur les réseaux sociaux du diocèse.

Le recrutement d’un nouvel entraineur pour diriger les aulnésiennes du Sambre Avesnois Handball club

C’est Clément Petit qui a été choisi pour entrainer ce club qui évolue en ligue 2 féminine d’Handball. Il arrive de Brest, où il dirigeait jusqu’à présent le centre de formation. On lui souhaite donc la bienvenue à Aulnoye-Aymeries !