L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref sur Fourmies, dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce mercredi 28 octobre 2020

28 octobre 2020 à 12h18 Par Paul Schuler

Dans le sud-Avesnois :

Covid-19 : une situation pour l’instant sous contrôle dans le sud-Avesnois

Il y avait, à la date du 27 octobre, 5 patients contaminés à la Covid-19 hospitalisés sur Fourmies. Ils sont regroupés dans une unité Covid-19, qui a été réactivée il y a une quinzaine de jours. La capacité d’accueil de cette unité peut monter jusqu’à 12/16 lits. Hier soir, 2 patients du sud-Avesnois étaient encore en soins intensifs et d'après nos confrères de La Voix du Nord, deux autres personnes hospitalisées sur Fourmies sont malheureusement décédées ce week-end, après avoir contracté le Coronavirus. Si le sud-Avesnois affiche l’un des taux de contamination les plus bas du Nord, avec plusieurs villages préservés, la Covid-19 circule quand même très activement sur Fourmies, avec 313 cas positifs pour 100 000 habitants (contre par exemple 591 cas pour 100 000 habitants à Louvroil ou 467 sur Maubeuge).

L’arrivée sur Anor d’une succursale de la société Canopia Vet 

Ce leader national de la communication en clinique vétérinaire, implantée dans le Cambrésis, a souhaité se développer en ouvrant un bureau dans le sud-Avesnois. Ses dirigeants ont trouvé un local de 200m2, situé au cœur de nouveau écoquartier de la verrerie blanche à Anor. Deux autres sociétés se sont implantées dans les ateliers voisins : une entreprise spécialisée dans le diagnostic immobilier et une agence web spécialisée dans le référencement. 

Un appel à la solidarité lancé par le maire de Wignehies 

Jean-Guy Bertin recherche un transporteur qui accepterait de mettre à la disposition de la commune un camion avec chauffeur, si possible un « 33 tonnes », pour envoyer tous les dons collectés en faveur des sinistrés du sud de la France. On vous rappelle que des crues et des coulées de boue spectaculaires avaient fait 5 morts et plusieurs dizaines de blessés en septembre. Touchée et émus par la détresse de ces victimes qui avaient tout perdu dans la destruction de leurs maisons, des Piens s’étaient mobilisés pour récolter toutes sortes de vêtements, des produits d'hygiène, des meubles, du linge de maison, des aliments non périssables et même du petit électroménager, qu’il va falloir faire parvenir aux sinistrés, si un transporteur local répond à l’appel de Jean-Guy Bertin.

Un port du masque désormais obligatoire à Glageon et dans certaines rues d’Avesnelles

Si le port du masque à l’extérieur reste simplement conseillé dans la plupart des cas, il est devenu obligatoire depuis lundi dans les rues principales d’Avesnelles, autour des écoles, de l’église et de la mairie notamment, ainsi qu’aux abords des supermarchés et du cimetière. A Glageon, le port du masque a été rendu obligatoire partout, dès que l’on sort dans la rue... Une décision contestée, incomprise et même parfois jugée abusive sur les réseaux sociaux au regard du faible nombre de promeneurs dans les rues. Des remarques déjà entendues depuis que le port du masque est obligatoire partout à Avesnes et à Hirson…  

L’ouverture d’un espace piscine-balnéo pour les chambres d’hôtes de la rue des Rouets à Fourmies

Après avoir aménagé 3 premières chambres d’hôtes en 2018 et avant l’ouverture l’an prochain d’un gîte de groupe, avec salle de réunion pour l’organisation de séminaire ou de rencontres familiales, Réjane et Henri Dugauquier espèrent marquer des points et résister à la crise du Covid en proposant une prestation hôtelière unique dans le sud-Avesnois. Leur jolie piscine est ainsi agrémentée d’un jacuzzi et d’un sauna exclusivement réservés à leur clientèle. Pour info, ce couple affiche déjà une belle expérience dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme, ayant notamment été les gérants du Provence à Fourmies et des chambres d’hôtes de Mondrepuis.

De nouvelles créations réalisées par les souffleurs de verre de l’atelier-musée de Trélon

A 4 jours d’Halloween, ces artisans ont conçu des petits fantômes et autres citrouilles en verre soufflé, que l’on peut acheter sur place ou à la boutique de l’écomusée à Fourmies.

En Thiérache :

Un blessé dans une spectaculaire collision entre une fourgonnette et un « semi-remorque » à Any-Martin-Rieux

L’accident s’est produit hier soir, vers 18h, sur la route de Charleville, à hauteur du hameau de Bellevue. D’après les premiers éléments de l’enquête, il semblerait que le conducteur de la fourgonnette a refusé la priorité au camion. Le choc a donc été très violent et inévitable. Blessé, ce conducteur a été hospitalisé sur Hirson, mais ses jours ne sont pas en danger.

Covid-19 : le taux d’incidence continue d’augmenter en Thiérache

Il dépasse désormais les 220 cas positifs pour 100 000 habitants et même les 298 cas au Pays des trois Rivières. Dans les hôpitaux et les Ehpad de la Thiérache, pour l’instant, la situation n’est pas aussi dramatique qu’à Maubeuge. Aucun cluster important n’a, à ce jour, été signalé dans les maisons de retraite d’Hirson, de Guise, du Nouvion, de Buironfosse, de La Capelle ou de Vervins. Par ailleurs, deux lits se sont libérés à l’unité Covid-19 du centre hospitalier Brisset à Hirson, suite à la guérison d’un patient et au test qui s’est finalement révélé négatif pour un second Thiérachien qui a été transféré au service de la médecine générale. Il reste donc, à l’heure actuelle, 8 malades de la Covid-19 hospitalisés sur Hirson.

Le décès brutal de Philippe Hiblot à Vaux-Andigny, dans le canton de Guise 

L’ancien adjoint au maire Philippe Hiblot est décédé cette semaine d’une crise cardiaque à l’âge de 66 ans. Il avait été le directeur du groupe scolaire de Vaux-Andigny, responsable de l’Union sportive de l’enseignement du premier degré pour le département de l’Aisne, président du foyer rural ou bien encore entraîneur, puis dirigeant du club de foot local. Il fut notamment à l’origine de la création du marché franc aux côté de l’ancien maire de Vaux-Andigny Jean Audin. On ne connait pas encore la date de ses funérailles.