L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref sur Fourmies, dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce mardi 07 juillet 2020

07 juillet 2020 à 19h55 Par Paul Schuler

Dans le sud-Avesnois :

Un recours déposé contre Thierry Reghem, le nouveau maire de Trélon, qui a succédé ce week-end à François Louvegnies

C’est Éric Bongibault, la tête de liste « Trélon le renouveau », qui demande au tribunal administratif de Lille de prononcer l’annulation de cette élection et l’inéligibilité du nouveau 1er magistrat, suite à la publication de tracts jugés « litigieux » ou « diffamatoires » par certains membres de son équipe, dont un qui évoque les finances publiques et un second tract distribué les 2 derniers jours de la campagne. Éric Bongibault estime que ce document contenait « des informations erronées » contre lesquelles il n’a pas pu répondre dans les temps. Il dénonce également le retrait d’affiches électorales par les services municipaux, sans avoir été averti au préalable.

Le Rallye de Fourmies 2020 fait le plein d’engagés 

A ce jour, 150 équipages français et internationaux sont d’ores et déjà inscrits au départ de cette course automobile programmée les 1er et 2 août, depuis la place verte de Fourmies et dans une dizaine de communes du sud et du Cœur de l’Avesnois. Plusieurs équipages se retrouvent aujourd’hui sur une liste d’attente et les organisateurs regrettent « de ne pas pouvoir accepter tout le monde », ayant été obligé de limiter les inscriptions à 150 places, pour respecter le protocole sanitaire lié au Covid-19. Il s’agira du 1er rallye national de la saison, depuis le déclenchement du confinement en France !

L’annulation en juillet d’une des deux opérations estivales « Art et Histoire en Sambre-Avesnois » au profit de l’association des Paralysés de France à Fourmies

Pour la première fois depuis plus de 30 ans, il n’y aura pas deux visites de lieux de prestige cet été mais une seule en août, covid-19 oblige. Les organisateurs de cette opération et le conférencier Philippe Tabary ont préféré attendre la phase 3 du déconfinement, pour vous emmener cette année à Féron, à la découverte du Château de la Ferme du Pont-de-Sains, sur les traces des Maîtres de forges et du prince de Talleyrand surnommé « Le Diable Boiteux ». Ça sera donc les 21, 22 et 23 août prochains.

Une grande « soirée blanche » au château des princes de Mérode à Trélon, le lundi 13 juillet à 19h

Tout de blanc vêtu, vous êtes invités à venir découvrir ce lieu de prestige, avec votre panier « pique-nique » à la main. On nous promet une ambiance conviviale, un château illuminé et la prestation d’un chanteur de charme décalé et humoriste. Le tarif a été fixé à 5 € pour les + de 12 ans, avec une boisson offerte. Attention, en raison du Covid-19, réservation obligatoire auprès de l’office de tourisme du sud-Avesnois à Fourmies ou au 03 27 61 16 79.

En Thiérache :

Des peines de prison à l’encontre de 3 jeunes Thiérachiens, âgés de 20, 25 et 30 ans, poursuivis pour des faits de violence en réunion avec arme

Le 29 juin dernier, ils s’étaient attaqués à un jeune Vervinois, qui, à ce jour, est toujours hospitalisé. Ce jeune homme avait été roué de coups de poing et de pied, après avoir été frappé à la tempe avec une brique. D’après nos confrères de l’Union, la victime souffre d’une côte fracturée, de blessures sévères au niveau du thorax et de diverses contusions. L’un des 3 prévenus n’est pas un inconnu pour la justice. Du haut de ces 25 ans, son casier judiciaire affiche déjà 14 condamnations. Ce prévenu a donc été condamné à 30 mois de prison, dont 10 avec sursis, avec incarcération immédiate. Ses deux complices ont écopé d’une peine allant de 10 à 12 mois de prison, dont plusieurs mois avec sursis. Ils ont aussi l’interdiction de rentrer en contact avec leur victime…

Un incendiaire confondu par la vidéoprotection à Hirson

C’est en visionnant les images des caméras installées rue Charles De Gaulle, à proximité du cinéma et de la mairie d’Hirson, que les gendarmes ont réussi à interpeller un jeune homme de 25 ans, déjà connu des forces de l’ordre. Agissant sous l’emprise de l’alcool, cet hirsonnais avait décidé de visiter le fourgon du restaurant « My Kebab ». N’ayant pas trouvé de GPS et autres objets à dérober, il avait alors décidé d’y mettre le feu. Un second véhicule, stationné juste à côté et appartenant à l’association « Vivre chez soi » et la façade d’une habitation voisine avaient également été touchés et endommagés par les flammes. Présenté devant le Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Laon, le jeune homme a reconnu les faits. Il a été immédiatement placé sous mandat de dépôt et incarcéré à la prison de Laon.

3 nouvelles entrées à l’unité Covid-19 du centre hospitalier Brisset à Hirson

Alors que la semaine dernière, les autorités locales se réjouissaient de voir se vider ce service lié à la pandémie, 3 nouveaux patients ont été hospitalisés hier, dont un cas avéré provenant d’un EHPAD situé en Thiérache. Les deux autres patients présentent tous les symptômes de la maladie. Ils vont être testés aujourd’hui et devront subir des analyses complémentaires. L’unité Covid-19 Hirsonnaise compte donc à ce jour 8 patients, dont six personnes contaminées au coronavirus et deux suspicions en attente d’un diagnostic.

Le retour des gardes équestres cet été à Hirson 

Pour la neuvième année consécutive, une équipe de surveillance équestre de la Société « TSSI Services » sillonnera la ville à cheval jusqu’au 1er septembre 2020. La municipalité d’Hirson rappelle que cette opération de prévention et de médiation se déroule en étroite collaboration avec la gendarmerie locale. Elle vise à renforcer la surveillance, à prévenir les incivilités et à mieux lutter contre les actes de délinquance. Les forces de l’ordre considèrent que la présence de cette équipe de surveillance équestre a également un caractère de dissuasion et permet aussi signaler toutes sortes de dégradations.