En bref pour ce jeudi 8 avril 2021

08 avril 2021 à 11h33 - 607 vues

5 agents de la Stibus agressés depuis la fin février à Maubeuge

Hier, le syndicat Force Ouvrière a annoncé qu’un conducteur a été aspergé de vodka par un individu violent et particulièrement énervé, alors que son bus était stationné à proximité de la Gare de Maubeuge. Le suspect a été interpellé. Il a reconnu les faits et devra répondre de ses actes en juillet prochain, devant la justice. Les responsables de Force Ouvrière réclament des réponses pénales à la hauteur de ces 5 agressions. Outre la mise en place de vitre anti-agression dans chaque véhicule, le syndicat demande un renforcement des contrôles policiers dans les bus, l’embauche de 3 agents de médiation et la formation d’une commission « Santé, Sécurité et Conditions de Travail » !  

15 000 doses supplémentaires de vaccins anti-Covid en avril pour la Sambre-Avesnois 

C’est la bonne nouvelle qui a été annoncée aux médias hier matin par la sous-préfète d’Avesnes-sur-Helpe ! L’arrondissement va ainsi recevoir en un mois, quasiment l’équivalent de ce qu’il a reçu en 3 mois. Il faut dire que la Sambre-Avesnois était particulièrement en retard par rapport au reste de la région, avec moins de 9 % de personnes actuellement vaccinées, contre plus de 16 % dans le nord et les Haut-de-France. Cette situation ubuesque avait mis en colère ces derniers jours Stéphane Wilmotte, le maire d’Hautmont, Arnaud Decagny, le maire de Maubeuge et même Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies. Après avoir été sous doté en doses depuis le début de la campagne de vaccination, l’arrondissement d’Avesnes devrait donc atteindre d’ici la fin avril les taux de vaccination actuellement affichés en région ! Corinne Simon, la sous-préfète d’Avesnes, s’en expliquera et sera notre invitée à midi 30.

Une intensification de la campagne de vaccination anti-Covid, dès ce week-end en Sambre-Avesnois-Thiérache

Si les grands centres de Maubeuge, du Quesnoy, de Fourmies et d’Avesnes vont recevoir une grande partie des 15 000 doses de vaccins annoncées ce mois-ci, les centres éphémères d’Hautmont, d’Aulnoye, de Louvroil et de Bavay ne seront pas oubliés. Ces 4 centres seront même pérennisés, en attendant l’ouverture de deux autres centres, sans doute à Feignies et à Jeumont. La sous-préfète de l’arrondissement d’Avesnes a également annoncé la création d’équipes mobiles pour vacciner en zone rurale et au plus proche d’une population vulnérable ou isolée, dépourvue de moyens de locomotion.

En Thiérache, les centres d’Hirson, du Nouvion, de La Capelle de Guise et de Vervins vont aussi recevoir plusieurs milliers de doses supplémentaires, dès ce week-end, mais surtout pour la deuxième quinzaine d’avril. Comme en Avesnois, l’état prévoit là-aussi de constituer au plus vite des équipes mobiles de vaccination…

L’ouverture d’un nouveau centre de vaccination au sein des locaux « Santé Au Travail » à Louvroil 

Cette structure qui suit plus de 30 000 salariés dans l’arrondissement d’Avesnes a accueilli mardi une vingtaine de volontaires, âgés de plus de 55 ans et présentant de lourdes pathologies, pour recevoir leur première dose du vaccin AstraZeneca.

Le confinement à l’origine d’une augmentation des violences intrafamiliales l’an dernier en Sambre-Avesnois

Les faits ont progressé de 5,8 %. On a aussi constaté un plus grand nombre de femmes victimes de violence conjugales, 437 l’an dernier dans l’arrondissement d’Avesnes, contre 413 en 2019 !

Une diminution des atteintes aux biens en Sambre-Avesnois 

La baisse atteint 16,5 % en zone police et – 20,5 % en zone Gendarmerie, soit 1400 cambriolages en moins l’an dernier par rapport à 2019. Les vols par effraction ont eux-aussi diminué, de près de 22 % en zone Gendarmeries. En revanche, les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont augmenté de 3,2 % en zone Police avec une centaine d’agressions supplémentaires l’an dernier dans le val de Sambre.

Moins d’interventions l’an dernier pour les sapeurs-pompiers de la Sambre-Avesnois 

D’après le rapport annuel du service départemental d’incendie et de secours, une baisse de 8,9 % des interventions a été enregistrée en 2020. Cela s’explique notamment par une baisse significative du nombre d’accidents, -33,2% précisément, en grande partie grâce aux deux confinements qui avaient considérablement limité les déplacements !

L’opérateur Free reporte l’activation de son antenne 5G à Aulnoye-Aymeries

Dans un courrier adressé au maire d’Aulnoye, l’opérateur indique avoir « pris en considération leur demande d’attendre le rapport de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, dont la publication est prévue en mai, avant d’envisager la mise en service de leurs sites 5G sur Aulnoye ». C’est une petite victoire pour Hugo Georges, l’adjoint au maire le plus inquiet de l’impact des ondes 5G sur la santé des aulnésiens !

Un conseil de l’agglomération Maubeuge Val-de-Sambre en visio-conférence ce soir 

A l’ordre du jour, on y parlera du budget 2021 et des subventions aux associations culturelles et sportives. Une délibération devrait susciter le débat à propos de la collecte de produits recyclables « hors foyers ».

L’installation d’un centre de perfectionnement en usinage au lycée professionnel Louis-Armand de Jeumont

Ce projet a été initié par la région des hauts-de-France en partenariat avec la société Framatome. Son coût est évalué à plus de 2 millions d’euros d’investissements, qui seront étalés sur 2 ans Il sera équipé de six simulateurs et de machines à la pointe des nouvelles technologies. Ce centre permettra de développer de nouvelles filières de formation, tout en offrant à l’usinage une image plus moderne !

8,5 millions d’euros de travaux programmés cette année à Jeumont 

Parmi ces grands projets, il y a notamment la requalification du centre-ville, dont les travaux ont commencé en février, la transformation de l’ancien CCAS en une maison de santé ou bien encore la construction de nouveaux bâtiments et divers aménagements touristiques sur la base de loisirs du Watissart.

4 associations dans le viseur de l’opposition municipale à Jeumont

Lors du vote du budget, le groupe de Philippe Biais a voté contre les propositions de subventions faites à 4 structures locales, dont l’association des Hauts-de-Jeumont ou Saint-Vincent-de-Paul. Après les remarques outrées de la majorité, l’opposition est finalement revenue sur son intention initiale de voter contre l’attribution d’une subvention à l’association Saint-Vincent-de-Paul.

Une augmentation du nombre de demandeurs d’emplois en Sambre-Avesnois 

Après une baisse importante enregistrée en 2019, les chiffres sont repartis à la hausse l’an dernier, pour atteindre la barre des 14 %, soit 3 points supplémentaires en quelques mois. La crise sanitaire de la Covid-19 est en grande partie à l’origine de cette augmentation, comme nous l’a expliqué Corine Simon, la sous-Préfète d’Avesnes.

Un premier renfort pour le Sambre-Avesnois Handball club d’Aulnoye-Aymeries

Alors que les filles viennent de se qualifier pour les playoffs de la Division 2 féminine de handball, le club prépare déjà la prochaine saison. Il a recruté la jeune ailière Julie Sias, 22 ans, qui jouait cette année en première division. 6 joueuses ont aussi annoncé qu’elles continueront l’aventure avec Aulnoye la saison prochaine !

Par Paul Schuler

Voir aussi