L'info en Val de Sambre

En bref dans le val de Sambre pour ce mercredi 8 janvier 2020

08 janvier 2020 à 11h27 Par Paul Schuler

La colère des manipulateurs radio de l’hôpital de Maubeuge 

Ils se sont mis en grève hier pour dénoncer une dégradation de leurs conditions de travail et pour protester contre des menaces de privatisation de leur service. Si la direction de l’hôpital de Maubeuge ne répond pas favorablement à leurs revendications, d’ici 15 jours, les grévistes menacent d’arrêter le codage des actes réalisés, qui permettent de déclencher les remboursements de la sécurité sociale…

Un décès sur la voie publique hier à Aulnoye-Aymeries

Il était 16h52 lorsque les sapeurs-pompiers ont été appelés rue Gambetta, pour secourir une personne âgée de 60 ans, victime d’une crise cardiaque. Malgré leur rapide intervention et plusieurs tentatives de réanimation, la victime n’a pas survécu à son arrêt cardiaque.

Une marche de protestation, ce dimanche, contre les travaux de réhabilitation de la Voie Verte de l’Avesnois

Ces 33 kms de chemin de randonnée pédestre, équestre et cyclo-touristique, qui relient Ferrière-la-Grande, dans le val de Sambre à Glageon, dans le sud-Avesnois, étaient fortement détériorés. 2 millions d’euros vont ainsi être investis par le département du Nord pour poser un nouvel enrobé, associé à la création d’un piste équestre et VTT en terre, mais ces travaux ont été suspendus lundi, en attendant l’organisation d’une réunion publique. Pour protester contre la pose de goudron, les défenseurs de cette Voie Verte donnent rendez-vous ce dimanche, à 9h30, sur la place de l’Eglise de Sars-Poteries. Ils partiront à 10h en direction de Lez-Fontaine, via Dimont.

35ème jour de grève à la SNCF 

Ça s’améliore légèrement dans la région des Hauts-de-France, avec pour aujourd’hui 5 TER sur 10 en circulation. Par contre, c’est toujours aussi compliqué de se rendre à Paris au départ de la Sambre, avec un seul aller-retour Paris-Maubeuge au lieu de 5 habituellement.

35 postes à pourvoir pour le futur restaurant des 3 Brasseurs face à Auchan Louvroil 

Ce nouveau restaurant ouvrira ses portes fin avril. Ses responsables recherchent essentiellement des serveurs et des commis de cuisine, mais aussi un adjoint de direction, un cuisinier, un brasseur et un chef de cuisine. Ce sont des postes en CDI de 30 à 35 heures par semaine. Les candidats retenus bénéficieront d’une formation de 8 semaines. Les CV et lettres de motivations doivent être déposés au plus vite auprès de l’agence Pôle emploi à Maubeuge.

Une friterie dans l’ancien magasin Zeeman, place des Nations à Maubeuge

Les travaux de transformation de cette boutique en restaurant rapide avancent bien ! « Les friteries de Paris » ouvriront leurs portes avant le printemps !

La fermeture du magasin Coccimarket à Maubeuge

Un an et demi après son ouverture, cette superette, qui avait pris place dans les locaux de l’ancien Vidéo Futur, ferme déjà ses portes, alors que d’importants travaux de rénovation avaient été réalisés et que le parking extérieur venait d’être restauré par la commune. Les gérants expliquent qu’ils souhaitent se reconcentrer sur leurs activités commerciales à La Longueville. Un repreneur se serait d’ores et déjà manifesté et la supérette devrait rouvrir, d’ici la fin janvier ou en février, sous une autre enseigne !

La fermeture de la boutique Bouchara à Maubeuge

Ce magasin a définitivement mis la clé sous la porte fin décembre. Une opération de dépollution vient de démarrer, mais il n’y a pas de repreneur pour l’instant.

Une bonne nouvelle pour la ville de Maubeuge

La capitale du Val de Sambre gagne à nouveau des habitants : on compte désormais 30 258 maubeugeois, contre 29 944 en 2017.

Le décès d’un citoyen d’honneur à Jeumont

Le décès de Louis Lambreth, militaire en Indochine, ancien-maitre-nageur à la piscine de Jeumont et bénévole aux restos du cœur. Ses exploits militaires lui avait permis d’être décoré en 2008 de la médaille militaire. Il avait aussi été élevé au rang de citoyen d’honneur de la ville de Jeumont, c’était en 2014.

Le parc Pairi Daiza amplifie son engagement en faveur de la protection des animaux vivant en Australie 

Depuis 8 ans, ce Zoo verse déjà chaque année 31 000 euros à une organisation australienne spécialisée dans la construction de sanctuaires pour des espèces protégées en voie de disparition. Rappelons que depuis septembre, ce sont plus de 500 millions d’animaux qui ont péri dans les flammes des gigantesques incendies qui ravagent actuellement l’Australie !