L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce vendredi 6 décembre 2019

06 décembre 2019 à 12h34 Par Paul Schuler

Dans le sud-Avesnois :

Des gendarmes agressés à Fourmies par un jeune homme alcoolisé et drogué

Une peine de 18 mois de prison a été prononcée cette semaine envers un fourmisien âgé d’une trentaine d’années, alcoolisé et drogué, qui s’en était pris aux forces de l’ordre. Les faits remontent au 26 novembre dans le hall d’entrée de la résidence de la Bergerie, située derrière le supermarché Auchan. Il était presque 15h lorsque David E. a tout d’abord agressé le gardien de l’immeuble, puis un résident, avant de s’en prendre physiquement et verbalement aux gendarmes qui étaient venus l’interpeller. D’après nos confrères de la Voix du Nord, le fourmisien avait ingurgité juste auparavant un cocktail d’alcool, de cocaïne, d’héroïne et de cannabis. En plus des 18 mois de prison (dont 6 avec sursis), le fourmisien devra indemniser les gendarmes agressés à hauteur de 1 600 €. 

Des TER supplémentaires pour le sud-Avesnois d’ici 6 mois ?

« La Région n’abandonne pas la Sambre-Avesnois-Thiérache et fera tout son possible pour maintenir un maximum de liaisons directes SNCF avec Lille ! » Cette déclaration est signée Franck Dhersin, le vice-président de la région Hauts-de-France, en charge des Transports. Il était présent la semaine dernière à Fourmies, pour le lancement de la plateforme régionale « France Mobilités ». Pour Franck Dhersin, l’avenir des transports en commun passe par le rail et la région a décidé d’investir massivement dans ce type de transport, en versant désormais plus de 514 millions d’euros par an à la SNCF et en y ajoutant 500 millions d’euros supplémentaires pour sauver 12 lignes menacées, dont la liaison Hirson-Vervins-Laon.

A compter du 15 décembre, il y aura donc 9 % de trains supplémentaires en Hauts-de-France. Et même s’il reconnait que l’offre proposée en Sambre-Avesnois-Thiérache n’est pas satisfaisante, plusieurs TER qui devaient être supprimés initialement, ont finalement été maintenus, avec un seul objectif : « permettre à tous les habitants de se rendre à leur travail ou sur leurs lieux d’études ». D’après Franck Dhersin, « des modifications pourront être apportées, à la marge d’ici 6 mois, notamment entre Aulnoye et Hirson ».

Une exposition sur le projet de contournement d’Avesnes

Cette expo est à découvrir actuellement et jusqu’au 6 janvier en mairie d’Avesnes, de Trélon et de Fourmies ! Vous y découvrirez les étapes de ce chantier XXL, dont les 1ers coups de pelleteuses seront donnés en 2021 pour une ouverture en 2025. Rappelons que l’état et la région ont prévu d’y investir plus de 65 millions d’euros. 

Une grande parade et un marché de la Saint-Nicolas, aujourd’hui de 16h30 à 19h, à Ohain

Au programme, en plus des traditionnels producteurs du terroir et artisans locaux, il y a un défilé de personnages lumineux et d’ours polaires, une distribution de chocolats, un goûter offert par le Père Saint-Nicolas ou bien encore des balades avec les ânes de la ferme Noisette.

En Thiérache :

Une découverte de 4 chiens maltraités et sous-alimentés à Hirson !

Ça s’est passé samedi chez un couple propriétaire de 4 malinois. C’est grâce à un signalement sur les réseaux sociaux, que les responsables du refuge du Vivier à Hirson ont pu intervenir. L’un de ces 4 chiens maltraités, qui ne pesait plus que 15 kg, n’a malheureusement pas survécu. Il est mort de faim. Un autre chien est devenu aveugle. Deux des quatre malinois ont trouvé cette semaine une famille d’adoption. 

Corinne Flament, la présidente de la SPA Hirson-Thiérache se déclare « écœurée ». Pour elle, « agir de cette manière, c’est tout simplement répugnant et inacceptable ». Elle a donc décidé de porter plainte, via la fondation « 30 Millions d’Amis ». Les deux propriétaires de ces 4 malinois encourent jusqu’à 30 000 euros d’amende et deux ans de prison ferme pour sévices graves sur animaux.

Une habitante d’Hirson condamnée, cette semaine, à 4 mois de prison ferme pour des faits d’escroquerie 

En novembre 2018, cette jeune femme avait utilisé une carte bancaire que son compagnon avait volé à une vielle dame, après lui avoir arraché son sac à main en pleine rue. En plus des courses, cette hirsonnaise avait retiré 500 euros dans un distributeur du centre-ville.

La colère des médecins généralistes de la région de Guise

 En signe de protestation contre la fermeture des urgences du centre Hospitalier de Guise à compter d’aujourd’hui et vu l'absence de concertation avec la direction hospitalière, les médecins Guisards ont décidé d’arrêter jusqu'à nouvel ordre leur permanence de soins et les gardes de nuit. De son côté, la direction de l’hôpital de Guise tente de se justifier, en expliquant qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle, liée à des mesures transitoires d’absence du maintien de l’activité de l’antenne locale du SMUR. Les urgences de Guise resteront donc fermées au moins jusqu’en janvier, avec une date de réouverture inconnue.

150 personnes dans les rues de Guise, hier matin, pour dire non à la fermeture du service des urgences à l’hôpital !

Ce service est fermé depuis vendredi soir et au moins, jusqu’à la fin du mois de décembre, obligeant les patients à se diriger vers les hôpitaux de St Quentin et d’Hirson, situés à une trentaine de kilomètres. Le seul Médecin des urgences, détaché de l’hôpital de St Quentin n’a pas pu être remplacé. Si les urgences de l’hôpital de Guise restent fermer, de nouvelles manifestations sont d’ores et déjà envisagées.

Le lancement d’une étude pour la mise à 2x2 voies de la RN2 en Thiérache, avec un premier projet de contournement de La Capelle 

C’est ce qui a été confirmé mercredi soir par le Préfet des Hauts-de-France, lors d’une réunion de suivi du Pacte pour la réussite de la Sambre-Avesnois-Thiérache. En plus de 65 millions d’euros provisionnés pour la construction du contournement d’Avesnes, 17 millions d’euros supplémentaires seront investis d’ici 2021 pour effectuer les premiers aménagements, dont plusieurs zones de dépassement, entre Étrœungt dans le Nord et la préfecture de Laon. Les contournements d’Etréaupont ou de Vervins restent aussi d’actualité. Signalons que la mise à 2x2 voies de la RN2, dans sa globalité entre Laon et Maubeuge, devrait devenir une réalité d’ici 2030, pour un coût total estimé à près d’un milliard d’euros !