L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce vendredi 13 décembre 2019

13 décembre 2019 à 11h33 Par Paul Schuler

Dans le sud-Avesnois :

La colère des salariés de l’aide à domicile de Fourmies et de la Sambre-Avesnois-Thiérache 

Pour exprimer leur ras-le-bol, ces salariés en colère ont installé une banderole sur le fronton du siège social de l’ADAR Sambre-Avesnois-Thiérache, situé à proximité de la mairie de Fourmies. On peut y lire notamment « Aides à domicile à bout de souffle, nous ne sommes plus en mesure de vous accompagner. En cas d’urgence, merci de contacter le gouvernement ». L’ADAR et la Fédération Nationale UNA réclament une refonte totale du système de rémunération de la branche. Ils demandent un financement d’urgence de plusieurs centaines de millions d’euros. La direction de l’ADAR précise qu’il faut attendre 8 ans pour qu’une salariée spécialisée dans l’aide à domicile puisse bénéficier d’un salaire supérieur au SMIC pour un plein temps.

Du changement à la tête de l’entreprise Medtronic à Fourmies

Medtronic Fourmies est leader mondial de la fabrication de sondes cardiaques. Cette entreprise est implantée dans le sud-Avesnois depuis 40 ans ! Bernard Cuisset, son emblématique directeur général, vient de faire valoir ses droits à la retraite à l’âge de 66 ans. Il est remplacé par Delphine Bertaux. Rappelons que cette société compte à ce jour 41 salariés, qui fabriquent plus de 600 000 sondes à l’année. Comme le souligne Bernard Cuisset, une sonde « Made in Fourmies » est implantée toutes les 50 secondes dans le monde !

La signature d’une charte de « bon voisinage » pour apaiser les tensions entre agriculteurs, habitants et maires du sud-Avesnois !

Elle a été signée en début de semaine par le président de la chambre régionale d’agriculture et par le président de l’association des maires ruraux du Nord. L’objectif est d’instaurer un meilleur dialogue avec les agriculteurs qui répandent des produits phytosanitaires à quelques mètres des habitations. Ces derniers s’engagent ainsi à respecter les limites du domaine public, à utiliser des produits homologués et à les appliquer conformément à la réglementation, tout en prenant en compte les conditions "météo", avant toute intervention. Pour Jean-Luc Pérat, le maire d’Anor, qui avait suspendu son arrêté anti-pesticide, cette charte va dans le bon sens. Les maires d’Ohain et de Trélon saluent également cette avancée, mais ne crient pas pour autant victoire. Ils maintiennent leurs arrêtés anti-pesticide et restent vigilants car les distances à respecter ne sont pas encore indiquées dans ce document.

La venue de Noëlle Perna, alias Mado la Niçoise, ce dimanche à 16h, au théâtre de Fourmies

Elle sera la tête d’affiche d’une pièce de boulevard à mourir de rire, baptisée « coup de griffe ». Ecrite « sur mesures » pour l’iconique « Mado la Niçoise », Noëlle Perna en Laurence Duchenal n’est pas seulement odieuse et tyrannique : elle est séduisante. Un rôle de composition aussi cinglant qu’hilarant. Les tarifs vont de 18 à 30 € par personne. Réservation à l’office de tourisme de Fourmies ou sur Internet. Mado la Niçoise était notre invitée hier matin sur nos ondes. Son interview est à réécouter dans le replay de la ligne des auditeurs.

En Thiérache :

Un sauvetage héroïque à Guise !

Un sans-abri, fortement alcoolisé, qui voulait mettre fin à ses jours, en sautant dans l’Oise par-dessus un pont, a été rattrapé de justesse par deux jeunes adolescents qui rentraient du lycée. Le SDF a aussitôt été pris en charge par les secours et transporté à l’hôpital de Saint-Quentin. Il sera gardé en observation au service psychiatrique. Une solution de relogement pourrait lui être proposée dès sa sortie de l’hôpital.  

Une dépendance réduite en cendre à Guise 

Il était 11h, mardi matin, lorsque des riverains de la rue Sadi-Carnot ont aperçu des flammes sortir d’un bâtiment, situé à côté d’un immeuble inoccupé. Très vite arrivé sur place, les secours ont réussi à maitriser le feu, avant qu’il ne se propage aux habitations voisines. L’origine de ce sinistre est accidentelle. C’est le locataire de cette dépendance qui aurait renversé les cendres de sa cheminée, sur le parquet, qui se serait aussitôt enflammé. La circulation dans cette rue a été coupée pendant plus d’une heure, provoquant d’important buchons dans tout le centre de Guise.

La réouverture du cabinet vétérinaire de La Capelle 

Après plus d’un an de fermeture, 7 vétérinaires Thiérachiens se sont associés pour reprendre cette clinique. Depuis lundi, ils se relayent du lundi au vendredi de 8h30 à midi, uniquement sur rendez-vous, pour des soins habituels ou de petites opérations. Les urgences, les opérations chirurgicales et les hospitalisations d’animaux sur une longue durée seront assurées 24h sur 24 par la clinique vétérinaire de Vervins, auquel est rattaché le cabinet de La Capelle.

Une réouverture partielle des urgences de Guise en janvier 

C’est ce que vient d’obtenir Hugues Cochet, le maire de Guise, après son rendez-vous mercredi avec les dirigeants de l’agence régional de santé et du centre hospitalier de Saint-Quentin. On vous rappelle que faute de médecins urgentistes, le service Guisard a été mis en sommeil depuis le 29 novembre. Un recrutement de médecins est en cours et l’ARS s’est engagée à rouvrir les urgences de Guise, 24h/24h, à partir du 1er mai 2020. En attendant, les urgentistes reviendront sur Guise, dès janvier, tous les lundis et vendredis pour assurer le service de jour. Les urgences seront assurées par la maison médicale Guisarde du mardi au jeudi. Et c’est le SMUR de Saint-Quentin qui prendra le relais le soir et les week-ends.

Quelques idées de sorties pour ce week-end :

Il y a bien sûr les incontournables marchés de Noël à Hirson en Thiérache, à Chimay et à Mons en Belgique, à Jeumont et sur Maubeuge, dans le val de Sambre, à Wignehies dans le sud-Avesnois ou bien encore à Eth et à Gommegnies au Pays de Mormal.  Un concert de chants de Noël, vous sera proposé par Jean-Yves-Marie Tourbin, ce samedi soir, en l’église de Guise et puis une conférence sur le président Paul Doumer, qui avait envisagé de se présenter à la députation en Avesnois, vous sera donnée demain, à 16h30, par Philipe Tabary, à l’Institut Villien d’Avesnes-sur-Helpe. Entrée libre et gratuite.