En bref dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce mardi 11 février 2020

11 février 2020 à 12h15 par Paul Schuler

CANAL FM

Dans le sud-Avesnois :

Les suites du passage de la tempête Ciara à Fourmies

L’heure est aujourd’hui à la remise en état générale de la ville. Depuis hier matin, les services techniques retirent les arbres déracinés et les panneaux d’information envolées. Quant aux industriels forains, qui avaient installé sur la place verte, un chapiteau d’exposition de 1600m2, ils ont passé leur journée de lundi à récupérer tout ce qui pouvait l’être. Rappelons que leur chapiteau s’était envolé, dimanche, peu avant minuit, alors que des blocs en béton et des camions avaient été positionnés tout autour de la structure. Etant donné que leur assurance ne remboursera pas forcément tous les dégâts, les forains font maintenant appel à la solidarité, afin de récupérer un maximum de structures métalliques pour reconstruire leur chapiteau au plus vite. Par chance, les dinosaures géants, la plus grande baleine d’Europe de 24 mètres de long et tous les autres animaux fictifs robotisés ont été plus ou moins épargnés par les rafales de vents. Après quelques réparations, ils pourront à nouveau être exposés, dans une salle au sec, ça sera les 22 et 23 février prochain, à Mons Expo, en attendant de reprendre la route...

Le succès de la bourse au mérite municipale à Fourmies

Pour la 3ème année consécutive, les jeunes fourmisiens qui ont obtenu une mention au bac 2019, qu'il soit général, technologique ou professionnel, ont été récompensés, avec des bourses allant de 100 € pour une mention « assez-bien » à 500 € pour une mention « Très bien ». Une parure de stylos a également été offerte aux anciens collégiens qui avaient décroché en juin une mention « très bien » au brevet. Cette année, ce sont 53 jeunes qui ont ainsi été récompensés par une bourse au mérite. Un nombre en forte augmentation, puisqu’ils étaient 33 en 2017 !

En Thiérache :

Des coups de feu tirés dans la nuit de vendredi à samedi, sur une habitation de la rue Léandre-Papillon, à Hirson

Pour une raison inconnue, un homme a ouvert le feu sur une maison, avant de disparaitre, avec deux complices au volant d’une fourgonnette. Des impacts d’une dizaine de tirs de chevrotine ont été relevés sur la façade de l’habitation visée. D’après nos confrères de l’Union, de nombreuses billes de plomb ont été retrouvées par terre par les enquêteurs. La porte d’entrée, tout comme les volets ont été perforés par les balles. Heureusement, aucun blessé ne fut à déplorer. S’agissait-il d’une menace ou d’une vengeance ? Pour l’instant, le mystère reste entier. On sait simplement que 3 suspects ont été interpellés et placés en garde à vue, dimanche, après le visionnage des images de la vidéosurveillance. L’enquête suit son cours.

Une trentaine d’emplois à la clé avec l’ouverture d’ici 3 mois de deux nouveaux commerces à Hirson 

Le hard-discount hollandais Action s’installera d’ici la fin avril dans une cellule située à côté de Chausséa, en face d’Auchan. A moins de 50 mètres, c’est l’enseigne « Takko Fashion », qui ouvrira son commerce de prêt-à-porter d’ici la fin mars. D’après Jean-Jacques Thomas, le bail vient d’être signé. Il restera à finaliser la reprise d’une cellule commerciale à côté du restaurant chinois et celle de l’ancien Lidl, pour que la zone commerciale des Champs-Élysées puisse à nouveau afficher complet.

Des repreneurs potentiels pour les anciens Lidl et Leader Price à Hirson ?

C’est Jean-Jacques Thomas, le maire d’Hirson, qui vient de le confirmer à nos confrères de l’Union. Une supérette devrait ainsi ouvrir ses portes juste à côté de Zeeman. Pour l’instant, le nom de cette enseigne n’a pas encore été dévoilé. Quant à la rumeur qui annonce l’arrivée de Basic-Fit à Hirson, Jean-Jacques Thomas tient à préciser que ce n’est pas encore fait, mais que l’enseigne de fitness est bel et bien intéressée pour s’y implanter. Précisons que « Basic-Fit » est aussi actuellement en négociation pour s’installer sur la ZAC de la Marlière à Fourmies, face au magasin But. Affaire à suivre…

Fabien Coquelet, seul candidat pour devenir maire de Mondrepuis

À 41 ans, Fabien Coquelet se lance pour la première fois en politique. Il conduira une liste de large rassemblement et sans étiquette, avec 3 anciens membres de l’équipe du maire sortant, Patrick Bon. Avec sa liste « Bien vivre à Mondrepuis », Fabien Coquelet veut réimplanter un commerce alimentaire dans le centre bourg. La requalification de l’ancienne Filature de Mondrepuis est également l’une de ces premières priorités.