L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce lundi 23 septembre

23 septembre 2019 à 12h46 Par Paul Schuler

Dans le sud-Avesnois :

Un habitant de Féron fauché par une voiture, alors qu’il était en train de tondre sa pelouse...

L’accident s’est déroulé vendredi, vers 16h, au niveau de la rue du calvaire. A la suite d’un refus de priorité, deux voitures se sont violemment percutées et l’une d’entre elle a été projetée sur le trottoir, avant de heurter la tondeuse du Féronnais, qui s’est alors effondré sur le sol. Blessé, ce dernier a aussitôt pris en charge par les secours. Cet habitant de Féron a été hospitalisé sur Fourmies, mais ses jours ne seraient pas menacés.

La colère des agriculteurs contre les maires du sud-Avesnois qui ont pris des arrêtés anti-pesticides 

Ils ont profité du congrès national des maires ruraux, qui se tenait à la station touristique du ValJoly, pour aller déverser, vendredi dans l’après-midi, une tonne de paille devant la mairie de Moustier-en-Fagne. Ils en ont également profité pour suspendre une banderole appelant au dialogue, après avoir tagué le panneau d’entrée du village. La Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles affirme en avoir marre d’être montré du doigt et demande au gouvernement, comme aux maires concernés, « de renoncer à l’instauration de zones de culture sans pesticide aux abords des maisons et des écoles ». De leur côté, les habitants de Moustier et des membres du collectif « boccage en danger » se sont réunis samedi matin pour retirer la paille et remettre en état les rues du village. Quant au maire de Moustier-en-Fagne, il a décidé de porter contre les agriculteurs, pour dégradation de biens publics.

La colère des anti-pesticides

Plus de 50 militants du Collectif « Bocage en Danger » ont également profité du congrès national des maires ruraux pour faire entendre leur voix et pour soutenir les 4 maires du sud-Avesnois, qui ont maintenus leurs arrêtés municipaux, malgré les menaces de se retrouver condamner par un tribunal administratif. Une délégation a été reçue par les responsables des maires ruraux. Les écologistes leur ont demandé de prendre à leur tour des mesures afin de protéger les habitants, contre l’épandage de pesticides.

Des propositions en faveur du monde rural

Retour sur le Congrès National des Maires Ruraux de France, qui a rassemblé près de 500 élus, ce week-end, à la station touristique du ValJoly, dans le Sud-Avesnois. Parmi les 173 propositions en faveur des communes rurales, qui ont été annoncées vendredi matin par le 1er ministre, Edouard Philippe, on retiendra la mise en place d’un dispositif « Cœur de village », l’acquisition facilitée d’une Licence IV pour rouvrir des cafés-épiceries en milieu rural, le redéploiement de 4 000 postes de fonctionnaires, le recrutement de 400 médecins pour mettre un terme aux déserts médicaux ou bien encore une exonération fiscale qui pourrait être accordée aux commerçants qui accepteraient de s’implanter dans une commune de moins de 3500 habitants, selon certaines conditions. Notez que le 1er Ministre a aussi promis qu’il n’y aura pas de fermeture d’école ou de trésorerie en milieu rural, sans l’accord des maires concernés.

En Thiérache :

Une femme enceinte choquée et évacuée de justesse suite à un feu de garage à Rocquigny

Cet incendie a endommagé son habitation de la route de Féron, à Rocquigny, entre Wignehies et La Capelle. Le feu s’est déclaré vendredi, vers 9h du matin. Malgré la rapidité des secours, les dégâts sont considérables. Incommodée par la fumée, une femme enceinte de plusieurs mois a été transportée au centre hospitalier d’Hirson. Heureusement, ses jours et ceux de son enfant, ne sont pas en danger. Les occupants de cette maison ont été relogés par leur famille.

Des voleurs d’exploitations agricoles bientôt devant le juge

Six malfaiteurs ont été interpellés après avoir commis une centaine de vols chez les agriculteurs picards, dont une dizaine en Thiérache, dans les environs d’Hirson, de Vervins, de La Capelle, du Nouvion et de Guise. Ces 6 individus sont tous originaires de Lituanie. Ils effectuaient des courts séjours en France pour y dérober du matériel agricole, dont le préjudice s’élèverait à plus de 2 500 000 euros. Les 6 voleurs ont été placés en garde à vue ce week-end et devrait être présentés aujourd’hui à un juge d’instruction.