En bref, ce mardi 9 mars 2021

09 mars 2021 à 12h50

Dans le sud-Avesnois :

Une rentrée de classe particulière pour les élèves du nouveau regroupement scolaire de Trieux à Fourmies

Après 2 ans de travaux, les 247 élèves et la quinzaine de professeurs des écoles Louis-Aragon et Pierre-Mendès-France sont donc réunis sur un même site, même si pour l’instant, ces deux écoles conservent leurs 2 directeurs. Plus de 5 millions d’euros ont ainsi été investis par la ville de Fourmies, avec le soutien de l’Etat et de la région, pour réhabiliter, agrandir et transformer l’ancienne école Aragon en un regroupement scolaire à énergie positive, via l’installation d’une centrale photovoltaïque sur une partie de la toiture.

Les travaux vont se poursuivre en juillet, avec la réhabilitation de l’école maternelle Jules-Guesde située juste à côté, pour plus de 2 millions d’euros. Quant à l’ancienne école Mendès-France, elle sera soit démolie, soit rénovée pour devenir éventuellement une nouvelle maison des associations ou tout autre chose. La devenir de cette ancienne école reste à définir…

L’ouverture d’une nouvelle unité de soin à la résidence « Les Vertes années » à Wignehies 

Après la mise en service l’an dernier d’un nouveau « Pôle d’activités et de soins adaptés », qui peut accueillir jusqu’à 14 personnes, encadrées par deux soignantes, c’est donc une nouvelle « unité de vie Alzheimer » de 12 places qui vient d’ouvrir ses portes en ce début d’année. 5 soignants formés spécifiquement pour faire face à cette maladie ont été recrutés. Après avoir engagé un vaste plan de restructuration et d’extension, cet Ehpad de Wignehies compte désormais 68 chambres individuelles, 8 chambres doubles et une chambre d’hôtes pour l’accueil des familles et deux nouvelles unités de soin. Le coût total de ces travaux s’élève à 2 600 000 €.

Plusieurs postes à pourvoir à la Polyclinique de Wignehies

Dans le cadre de sa politique de développement de nouvelles spécialités chirurgicales, la Polyclinique privée de la Thiérache recrute pour ce mois-ci : 3 infirmiers et une aide-soignante. Pour postuler, envoyez votre candidature par courriel à : service.qualite@polycliniquethierache.fr !

5 432 € de dons en faveur de l’association « Espace Vie Cancer » à Fourmies 

Ce sont les agricultrices et ouvrières agricoles de la Sambre-Avesnois-Thiérache, regroupées au sein de « Le Rose est dans les prés » qui ont collecté cette somme en vendant plus de 700 exemplaires de leur nouveau calendrier. Cette jolie somme servira à financer en priorité des prothèses mammaires ou capillaires, ainsi que des soutiens-gorge adaptés pour des malades du cancer domicilié sur Fourmies et dans le sud-Avesnois !

En Thiérache :

Une jument portée disparue ou dérobée à Hirson (photo)

Elle s’appelle Pamela. Elle a 17 ans et cela fait maintenant 12 jours qu’elle n’est plus dans sa pâture située à l’entrée d’Hirson. Sa disparition remonte à la nuit du 24 au 25 février. Bizarrement, la clôture n’a pas été dégradée et aucun autre animal ne s’est échappé. Peggy Maranca-Matagne, la propriétaire de Pamela a porté plainte. A ce stade de l’enquête, l’hypothèse d’un enlèvement n’a pas écartée par les gendarmes d’Hirson. Un appel à témoins a aussi été lancé sur les réseaux sociaux...

Carnet rose au lycée agricole de la Thiérache à Fontaine-Lez-Vervins

Dimanche, une brebis a donné naissance à des quintuplés, 2 agneaux et 3 agnelles. C’est un événement rare et c’est même du jamais vu pour le lycée agricole de la Thiérache. Les petits vont bien, mais comme la maman ne peut en allaiter qu’un maximum de 3 agneaux, les 2 autres sont donc nourris au biberon par les élèves. En un mois et demi, ce sont plus de 120 agneaux qui ont ainsi vu le jour dans la bergerie de Fontaine-Lez-Vervins … On leur souhaite la bienvenue dans ce monde !

Le retour de la foire aux fromages cette année à La Capelle, mais sans doute sous une forme allégée

Après une année blanche pour cause de pandémie, le comité d’organisation de la foire aux fromages est prêt à s’adapter aux différents protocoles sanitaires, qui d’ici septembre, vont sans doute encore continuer à évoluer selon l’avancée de la vaccination et de la pandémie. Dans le pire des cas, cette foire aux fromages 2021 pourrait ressembler à une sorte de grand marché du terroir et dans le meilleur des cas, on pourrait retrouver une partie des traditionnelles animations, dont peut-être, on ne sait jamais, le fameux concours du plus gros mangeur de Maroilles. Il n’y a plus qu’à espérer un retour à la vie normale d’ici la fin de l’été…