En bref, ce lundi 8 mars 2021

08 mars 2021 à 12h25

Dans le sud-Avesnois :

La colère et l’incompréhension des gérants des boutiques de la galerie marchande de Carrefour Fourmies

Dépassant de très peu les 10 000 m2 avec les réserves, ce centre-commercial est directement concerné par les nouvelles mesures sanitaires visant à freiner la propagation du coronavirus. Depuis samedi, les magasins de prêt-à-porter, les bijouteries, le salon de coiffure et le parfumeur de la galerie ont donc été contraints de fermer leurs boutiques, jusqu’à nouvel ordre, alors que dans le même temps, l’hypermarché Carrefour reste ouvert, tout comme l’ensemble des autres magasins de la zone Commerciale de la Marlière. Il en est de même aussi pour les magasins de bricolage de Gédimat Fourmies à Leroy Merlin Louvroil, en passant par Brico Dépôt Maubeuge, qui affichent tous moins de 10 000 m² de superficie….

Hôpital de Fourmies : Mickaël Hiraux se montre rassurant et joue la carte de l’apaisement !

« La Santé n'a pas de prix », c’est le message délivré ce week-end par Mickaël Hiraux, le Président du conseil de surveillance de l’hôpital Saint-Charles à Fourmies. A quelques jours d’un appel à la grève lancé par les syndicats CGT Santé et Force Ouvrière, dénonçant un projet de transfert de la chirurgie de Fourmies vers la Polyclinique de la Thiérache à Wignehies, Mickaël Hiraux a souhaité rassurer la population et faire retomber la pression.

Il a rappelé qu’à ce jour, aucun transfert n’avait été décidé, puisqu’il n’agissait que d’une commande d’étude et qu’à aucun moment, la maternité ou les urgences de son hôpital n’avaient été menacées de fermeture. Reconnaissant que l’audit qui allait être lancé était trop restrictif, Mickaël Hiraux a donc demandé au préfet de région de suspendre cette étude et d’en lancer une nouvelle, en vue de créer un nouveau « Pôle santé », mais cette fois-ci à l’échelle de la Grande Thiérache. Il a aussi demandé à l’ARS de prendre en charge intégralement les 1 500 000 € de déficit annuel de la chirurgie fourmisienne.

Malgré ces annonces, les syndicats et l’opposition municipale restent mobiliser. Ils ne se contentent plus des « belles paroles », mais veulent des actes. L’appel à la grève pour le 11 mars est donc maintenu pour l’instant. Nous y reviendrons plus en détails ce mardi 9 mars, avec nos invités, à midi 30 et à 19h.

L’ouverture d’une nouvelle friperie à Fourmies

Cette nouvelle boutique est située rue Jean-Jaurès quasiment en face du supermarché Auchan. C’est Vanessa Antoine qui en est à l’origine.  Déjà spécialisée dans la vente de vêtements, de bijoux et d’accessoires d’occasion via un groupe Facebook, la gérante des « Merveilles de Suzanne » a donc quitté son emploi de secrétaire pour ouvrir sa propre boutique et se consacrer à 100 % à cette activité qui a le vent en poupe. Attention, contrairement à d’autres friperies locales, la boutique des « Merveilles de Suzanne » ne fait pas dépôt-vente…

En Thiérache :

Le succès de la vaccination ce week-end en Thiérache 

Comme un peu partout dans les départements placés en surveillance renforcée, des doses supplémentaires de vaccins ont été livrées vendredi pour les centres de vaccination de Guise, d’Hirson et de Vervins. Les 250 doses ont toutes été administrées samedi. De nouvelles livraisons sont annoncées d’ici la fin de la semaine. De son côté, la ville d’Hirson envisage déjà d’ouvrir un second centre de vaccination d’ici la fin du mois, afin de gérer les injections des secondes doses de vaccin, pour être protéger à 100% contre la Covid !

1 an de prison ferme pour le jeune hirsonnais de 25 ans, qui avait insulté et menacé de mort des gendarmes

Les faits remontent au 22 octobre. Ce jeune homme avait mis en joue avec une carabine à plomb 11 gendarmes venus l’interpeller pour ivresse sur la voie publique. A la barre du tribunal, le jeune homme a exprimé des regrets, expliquant aux juges, que ce jour-là, il avait bu un litre et demi de vodka à lui tout seul. Condamné en 1ère instance à 3 ans de prison, dont un an avec sursis, vendredi, les juges de la cour d’appel d’Amiens ont donc suivi les réquisitions de l’avocat général, qui en l’absence d’expertise psychiatrique, avait demandait une requalification des faits. L’hirsonnais écope finalement d’une peine de 12 mois de prison ferme et d’un sursis probatoire de 2 ans, assortis d’une obligation de travail et de soins. Il devra aussi indemniser les militaires qu’il avait provoqués et insultés…

Un vol de 5 saules crevettes à Wassigny

Les méfaits ont été commis dans la nuit de mardi à mercredi. Ces arbres avaient été plantés il y a seulement 2 ans. Alors certes, le préjudice pour la commune ne s’élève qu’à 150 €, mais le maire a tout de même décidé de porter plainte, car ce n’est pas la 1ère fois que des individus mal intentionnés déterrent des arbres ou volent des plantes et des fleurs plantées par les jardiniers locaux…