En bref ce jeudi 1er décembre 2022 dans le sud-Avesnois et en Thiérache


01 décembre 2022 - 1696 vues

Dans le sud-Avesnois :

Fourmies : une nouvelle société de transport de colis en pleine expansion 

C’est Julien Frenna et son associé, qui ont créé cette société il y a quelques mois. Implantée au n°2 de la rue Antoine-Renaud, cette petite entreprise compte déjà 6 salariés et autant de camionnettes sillonnant le sud-Avesnois et parfois au-delà de la région de Fourmies, pour livrer une centaine de colis en moyenne par jour, au bénéfice d’une seule société à ce jour. Dans un entretien accordé à nos confrères de La Voix du Nord, Julien Frenna affirme vouloir se développer et « trouver de nouveaux créneaux, comme dans le transport express », par exemple. En attendant, des postes sont à pourvoir au 06 66 13 97 80.

Un taux de chômage stabilisé autour de 12 % en Sambre-Avesnois !

C’est 5 points de moins qu’il y a 6 ans, avec notamment une baisse de 12 % du nombre d’allocataire du RSA qui ont retrouvé un travail au cours de ces 12 derniers mois et une augmentation de 14 % au niveau des offres d’emploi disponibles. Mais alors que le taux de chômage reste plus élevé chez nous que dans le reste du département du Nord (9,70 %) ou en France (7,70 %), de nombreux secteurs d’activités économiques sont en tension dans l’arrondissement d’Avesnes et plusieurs sociétés rencontrent des difficultés pour recruter des employés correspondant au profil recherché, que ce soit dans le bâtiment, la restauration, la santé, les services à la personne ou l’industrie, comme nous l’a rappelé Perrine Manesse, la directrice des agences Pôle emploi d'Avesnes-Fourmies.

Anor / Wignehies : deux événements au profit du téléthon

Un tournoi de football en salle est organisé par « Wignehies-Olympique » vendredi soir dès 18h, avec buvette et restauration sur place au profit de l’AFM. Ça se passera à la salle Pierre de Coubertin à Wignehies, avec le soutien du club de Savate !

Sinon, vous pouvez aussi participer au « 1000 bornes du sud-Avesnois » à Anor ! Benjamin Warocquier et toute son équipe vous attendent ce vendredi à partir de 15h, depuis la place du 11-Novembre, jusqu’à samedi 15h, en non-stop, pour 24h de défis à réaliser à pied, en trottinette, en vélo ou même avec son chien. Chacun sera libre de parcourir à son rythme un certain nombre de kilomètres et de verser au téléthon la somme que vous voulez. Avec buvette et restauration sur place, sans oublier la prestation du groupe No’mad’s Land, en concert, ce vendredi à 18h30, sinon, il est toujours possible de faire un don au 3637…

En Thiérache :

Buironfosse : une peine allégée pour l’auteur d’une agression sexuelle

Les faits remontent à février 2016, après une soirée alcoolisée, une lycéenne de 17 ans avait porté plainte pour viol, affirmant que l’un de ses amis, âgé de 19 ans, lui avait imposé une relation sexuelle, malgré ses protestations. De son côté, depuis 6 ans, le jeune homme en cause affirme qu’elle était consentante et qu’il ne l’avait jamais forcé à avoir une relation sexuelle avec lui. La plaignante avait reconnu de son côté, avoir bu entre 5 et 6 verres de vodka. Après 6 ans d’instruction et faute d’éléments suffisants, les faits de « viol » ont été requalifiés en « agression sexuelle ». D’après nos confrères de l’Aisne Nouvelle, ce jeune conseiller en insertion professionnel, désormais domicilié dans le Nord, a été condamné en appel à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis, soit un an de moins que la peine initialement prononcée.

Guise : une montée en puissance de Mob-ion, le fabriquant de scooters électriques made in Thiérache 

Alors que les 1ers exemplaires sont sortis des lignes de productions cette année et que les dirigeants de Mob-ion tablent sur 4000 exemplaires vendus d’ici 2024, l’objectif de produire jusqu’à 10 000 scooters électriques par an reste d’actualité, grâce à une nouvelle levée de fonds. Installée dans les locaux de l’ex-entreprise Tidée, la société Mob-ion a déjà recruté 14 salariés et prévoit de monter jusqu’à 70 salariés lorsqu’elle tournera à plein régime et qu’ils seront en capacité de produire le scooter électrique « le moins cher du monde », élaboré avec au minimum 80 % de composants faits à Guise et en Thiérache.

Des agents de production, mais aussi des profils spécialisés dans l’électronique, l’électromécanique ou la commande numérique, sont particulièrement recherchés, avec la possibilité de pouvoir bénéficier d’une formation adaptée aux besoins de cette nouvelle entreprise.

Par Paul Schuler