En bref, ce jeudi 18 mars 2021

18 mars 2021 à 14h10

Dans le sud-Avesnois :

15 000 € de dommages et intérêts réclamés par la Polyclinique de la Thiérache à Wignehies

Il y a 10 jours, la directrice de la polyclinique de la Thiérache à Wignehies envisagait de porter plainte contre les syndicats CGT Santé et Force Ouvrière de l’hôpital de Fourmies. C’est ce qui a été fait ce vendredi 12 mars. Cela fait suite à la diffusion et à la distribution d’un tract syndical jugé diffamatoire, pour avoir annoncé que la polyclinique Pienne n’opérait pas après 18h, la nuit, les week-ends et jours fériés. « C’est faux et dangereux d’écrire de tels mensonges » affirme haut et fort la directrice de l’établissement privé. Estimant que de « tels propos portent atteinte à la réputation de l’établissement, de ses praticiens et à la continuité des soins, conformément au code de la santé publique, ce qui constitue une entrave pouvant impacter la confiance des patients », la direction de la polyclinique de Wignehies réclame 15 000 € de dommages et intérêts, qui seront intégralement reversés à Espace Vie Fourmies, l’association qui accompagne et soutient les malades du cancer.

Les propositions d’Alain Berteaux pour pérenniser l’hôpital public de Fourmies

L’ancien maire de Fourmies a souhaité réagir à une interview que nous a accordée le 11 mars Mickaël Hiraux, l’actuel maire de Fourmies, estimant que ce dernier « tente de remettre sur le dos de ses prédécesseurs les erreurs qu’il a lui-même provoquées ». Alain Berteaux n’est pas opposé à un nouveau projet de collaboration avec la polyclinique privée de Wignehies ou les hôpitaux de Maubeuge ou de Valenciennes, mais il estime que pour sauver le bloc chirurgie de l’hôpital Saint-Charles, « il faut arrêter de transférer les patients vers ces établissements, en privilégiant la venue de leurs meilleurs spécialistes pour opérer directement sur Fourmies ». L’ancien maire a aussi plaidé aussi pour la nomination d’un directeur de plein exercice.

L’annulation du carnaval de la Saint-Pansard à Trélon

Il devait se dérouler ce mois-ci, mais les organisateurs ont préféré le reporter en 2022 ! Néanmoins, les bénévoles ont tout même prévu de sortir leur brassin 2021, avec une vente de bière, dont l’intégralité des bénéfices sera à nouveau reversée au CCAS de Trélon, pour soutenir les familles démunies. Le comité de la Saint-Pansard espère marquer les esprits et revenir l’an prochain avec plusieurs nouveautés. Ils vont se lancer prochainement dans la construction d’un nouveau géant du Nord et ils prévoient de renforcer la programmation en lui donnant un aspect festif encore plus percutant !

En Thiérache :

Le disparu d’Etréaupont reste introuvable...

Mehdi Lemaitre n’a plus donné signe de vie depuis dimanche soir, où il a été aperçu pour la dernière fois, vers 23h30, en train de marcher non-loin de son domicile de la rue du Faubourg ! Les autorités ont donc lancé ce matin un appel aux Thiérachiens volontaires pour les aider à inspecter chaque rue et tous les recoins du village d’Etréaupont. Cet après-midi, les recherches se poursuivront à partir de 13h30, depuis l’Axe Vert et dans les communes environnantes. En attendant, si vous avez des informations sur Mehdi Lemaitre ou si vous l’avez vu, contacter au plus vite la gendarmerie de La Capelle au 03.23.90.10.17 !

Plus de 320 tests salivaires contre Covid-19 réalisés cette semaine auprès des écoliers d’Hirson

C’est le résultat positif de la première campagne de dépistage salivaire organisée en Sambre-Avesnois-Thiérache. Cela représente près de 90 % des 354 élèves des écoles Jean-Zay et du Centre à Hirson, sachant que ce dépistage n’était pas obligatoire, mais recommandé. Cette campagne va maintenant s’intensifier dans l’arrondissement de Vervins. Dès la semaine prochaine, ce sont les élèves des écoles de Vervins, de La Capelle et du Nouvion-en-Thiérache qui auront la possibilité de se faire dépister ! 

Le projet de création d’un hôtel-campus au Familistère de Guise toujours d’actualité

Composé d’une centaine de chambres, ce futur « hôtel-campus » verra le jour dans l’une des ailes rénovées du familistère. Le conseil régional des Hauts-de-France a d’ores et déjà prévu de débloquer près de 4 millions d’euros de subventions en faveur de ce projet qui a été sacré lauréat du programme « Réinventer le patrimoine ». Pour compléter les aides publiques, le Palais social sollicite aussi aujourd’hui les financeurs privés. Jean-Pierre Balligand, l’ancien député-maire de Vervins et Président du syndicat mixte du familistère vient d’ouvrir un fonds de dotation. Avis donc aux amateurs.