Emploi : AGC Boussois va recourir au dispositif "Transitions Collectives"


18 novembre 2022 - 2597 vues

L’augmentation du prix du gaz et la fermeture du Four B2 chez AGC Boussois dans le Val de Sambre avec un nouvelle réunion en CSE : le fabriquant de verre a postposé le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) pour 42 salariés (sur 200) pour pouvoir recourir au dispositif national « Transitions Collectives », encore peu connu, pour 55 autres salariés. Une solution pour « garder un noyau de compétences et préparer le redémarrage du Four B1 » qui fonctionne non pas au gaz mais par oxycombustion, à l’oxygène. Un procédé avant-gardiste à son lancement en 2008 mais le prix de l’oxygène avait causé son arrêt en 2020. Aujourd’hui, la vapeur s’est inversée.

Ecoutez l'interview de Jean-Michel Dupuis, Directeur d’AGC Boussois :


Le dispositif « Transitions Collectives » ou « Transco », c’est quoi ? « L’état prend en charge tout ou partie de la rémunération des salariés (y compris les charges sociales légales et conventionnelles) et du coût pédagogique des formations certifiantes d’une durée maximale de 24 mois ». Objectifs : « permettre d’anticiper les mutations économiques d’un secteur et d’accompagner des salariés volontaires à se reconvertir de manière sécurisée, sereine et préparée. Tout en conservant leur rémunération, les salariés bénéficient d’une formation financée en tout ou partie », selon le Ministre du travail, du plein emploi et de l’insertion.

Delphine Hernu