L'info en Sud Avesnois et Thiérache

(DOSSIER, 3ème partie) - La réouverture de la Sambre vue par la Directrice Territoriale de VNF, Marie-Céline Masson

08 janvier 2021 à 11h30 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : @VNF

Notre invitée de la rédaction est la Directrice territoriale Nord – Pas-de-Calais de Voies navigables de France Marie-Céline MASSON.

Canal FM propose depuis le début de semaine un dossier la réouverture du Canal Sambre à l’Oise et de la Sambre canalisée en juin prochain. Marie-Céline Masson est arrivée à la Direction Territoriale le 2 novembre dernier.

Mais avant cette réouverture, élus et habitants s'inquiètent de ce projet.

Où en sont les chantiers aujourd’hui ? Quel impact a la crise sanitaire sur cette réouverture ?

L’autre grosse inquiétude concerne la progression d’une plante exotique dans le Val de Sambre notamment : une plante exotique appelée Hydrocotyle Fausse Renoncule. Le Président de l’intercommunalité Benjamin Saint Huile demande aux autorités de l’État, et donc à VNF, de prendre en main cette problématique. La situation devient dramatique dans des voies d’eaux proches de Marpent ou encore Pont-sur-Sambre ...

La Directrice Territoriale Nord – Pas-de-Calais de Voies navigables de France Marie-Céline MASSON répond à ces questions :

Écouter le podcast

Quelques données aujourd'hui (communiqué de VNF) :

En 2020, 15 écluses ont été rénovées entre Etreux à Tupigny. Les travaux ont porté sur la rénovation du génie civil des sas d’écluses et le changement de portes. Le canal a également été dragué entre l’écluse d’Origny-Sainte-Benoîte et le pont-canal de Macquigny ainsi que sur le bief de Landrecies, soit un volume total de sédiments extraits de l’ordre de 17 000 m3 a été évacué vers des filières de valorisation. La reconstruction des deux ponts-canaux a démarré en mai 2020 par la démolition des ponts existants. En novembre, les nouvelles arches du pont de Vadencourt ont été posées et la structure en poutres métalliques du pont de Macquigny a été assemblée.

A l’achèvement des travaux prévu à l’été 2021 pour l’ouverture de la saison touristique, se mettra en place une gestion partagée de l’axe Sambre entre l’État, VNF, le Département du Nord et les 7 intercommunalités de l’axe Sambre1, qui participeront ensemble aux dépenses de fonctionnement et d’exploitation de l’axe Sambre estimées à 2,3 M€ par an.

Ainsi, le Département du Nord et les 7 intercommunalités participeront à hauteur de 846 000 euros par an, pendant vingt ans, aux coût de fonctionnement et contribueront activement, sous l’impulsion de l’association Réussir notre Sambre, à redynamiser le potentiel touristique et fluvestre de l’axe Sambre afin de générer de l’activité et des retombées économiques sur le territoire

Photos