L'info en Val de Sambre

(DOSSIER, 2nde partie) – Ces communes prêtes à reconquérir la Sambre

05 janvier 2021 à 14h57 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

Événements, travaux, ambitions : à Recquignies, Boussois, Boussière-sur-Sambre, Maroilles ou encore Landrecies, on se prépare.

Recquignies

133501739_228179262139335_5706437812441536769_n.jpg (708 KB)

Guislain Rosier connaît parfaitement sa commune et comment elle a vécu au rythme de l’activité de la rivière. Les retours des péniches, mariniers, touristes, redonnent le sourire : « Cette réouverture, c’est une aubaine ! » souligne Guislain Rosier.

Pour se rendre à Recquignies, « il faut le vouloir ». La Sambre canalisée c’est l’opportunité de proposer des activités diverses : « Nous avons construit une zone d’activités multi génération où il est possible de se restaurer et de faire du sport en plein air. Nous allons créer un guide touristique pour mettre en avant notre Chapelle, Châteaux, bateliers. Recquignies, c’est une ville paisible et ça plaira ». En attendant, il faut s’adapter à la crise sanitaire mais la perspective de créer de nouveaux événements avec la commune de Boussois est à l’étude.

Interview Guislain Rosier, Maire de Recquignies :

Écouter le podcast

Boussois

133102062_861933641286747_3591295419578269826_n.jpg (612 KB)

Vous connaissez sans doute l’événement « La Ruée vers l’Eau » qui a lieu chaque année en août. Jean-Claude Maret en a profité pour garder ce lien fort avec la rivière : « Maintenant, il est temps de passer à la vitesse supérieure ! » 

Il faut dire que Boussois est une ville historique. D’abord, il reste encore des aménagements, notamment un ponton d’accueil pour accueillir des péniches : « 142 passages avaient été recensés chaque année avant la fermeture en 2006 » nous précise le premier magistrat de la ville. Ce sont aussi des souvenirs glorieux : la halte nautique accueillait au XIXe siècle des bateaux contenant des produits manufacturés. Plus tard, les Glaces de Boussois en bénéficieront pour accueillir les marchandises.

134062893_405563970860781_4306489733969081023_n.jpg (565 KB)

Mais Jean-Claude Maret voit plus loin : « Il faut relancer une économie. Nous sommes encore un peu trop timides. Cela demandera du temps, mais il y a une belle opportunité. Le tourisme, ce sera déjà une première étape. »

En Juin prochain, il souhaite « que de grands projets voient le jour » autour de cette Sambre. Cette visibilité est positive pour sa commune : « Maintenant, il faut réussir à convaincre des mariniers de revenir : il faut que ce soit rentable ! »

Interview Jean-Claude Maret, Maire de Boussois :

Écouter le podcast

Boussière-sur-Sambre

132497596_399578124599528_1500674354563447107_n.jpg (972 KB)

Un peu plus loin dans le Val de Sambre, dans le cœur du territoire, se trouve le petit village de Boussière-sur-Sambre. Un village bordé sur 3 kilomètres par la rivière, qui devrait ravir les touristes. Très fleuries, très calme : un endroit rêver pour des excursions entre amis ou en famille.

133131814_146744450356296_194813310235084934_n.jpg (452 KB)

Claude Dupont, le Maire, n’a d’ailleurs pas tardé à présenter ses projets : « Nous avons ici un quai d’amarrage. Nous allons construire cette année un chalet d’accueil pour les touristes afin qu’il puisse s’abriter ou se restaurer. Des espaces fitness, pique-nique, pétanques, pour les pêcheurs seront aménagés. On est dans les starting-blocks ! »

Interview de Claude Dupont, Maire Boussière-sur-Sambre :

Écouter le podcast

Maroilles et Landrecies

135835886_1010849139438794_5569615630385285589_n.jpg (132 KB)

Plus au centre de l’Avesnois se trouve Maroilles : la ville est prête à aménager un endroit naturel magnifique, l’écluse Hachette. Un lieu d’accueil pour les randonneurs et cyclotouristes sera construit, ainsi que la réhabilitation d’une machine élévatoire à vapeur, autrement appelé « à Robert ». Un projet à 372 000 €. Les premiers travaux devraient débuter début 2022, mais dès juin prochain, des embarcadères seront installés.

135774236_194497015688351_7551874431431927462_n.jpg (122 KB)

 

Interview : Dominique Quinzin, Maire de Maroilles :

Écouter le podcast

Entre Landrecies et la ville de Tergnier dans l’Aisne, ce sont près de 22 écluses qui ont été remises en état par les Voies Navigables de France. Dès sa réouverture, la Sambre pourrait accueillir plus de 1 000 sur son axe.

Le réveil de la Sambre ne fait que commencer.