L'info en Val de Sambre

Confinement - Comment s'adaptent les magasins de bricolage et matériaux de construction ?

27 avril 2020 à 13h50 Par Thibaut Paquit Delphine Hernu
Crédit photo : Ets Willame / Leroy Merlin

Comment répondre aux demandes des entrepreneurs et des particuliers ? Zoom sur l'enseigne Leroy Merlin et sur les Ets Willame et Brico Willame

Une rentrée sous certaines conditions chez Leroy Merlin 

La réouverture du magasin Leroy Merlin d’Hautmont/Maubeuge ce lundi, un mois et demi après sa fermeture du fait du confinement. Mais l’activité n’a pas été arrêtée totalement. Des équipes volontaires se sont succédées, pour accueillir des clients sous la forme d’un Drive, de rendez-vous pour des ventes de matériaux comme du parpaing ou du ciment et enfin ce lundi, la réouverture complète du magasin.

Les conditions sont strictes : 15 personnes entrent tous les quarts d’heure dans le magasin. En une journée, 400 personnes ont pris rendez-vous préalablement, « Et on va continuer ainsi » nous précise Pascal Lion, Directeur du magasin.

Une activité qui a été durement touchée : "80% de chiffre d’affaires perdu" en un mois selon la Direction. Sur 150 salariés, une soixantaine s’est portée volontaire pour travailler. Dans le magasin, les clients doivent respecter des consignes au moment d’entrée en caisse (marquages au sol). Le temps de revenir un jour à la normale.

Pascal Lion, Directeur de Leroy Merlin Hautmont/Maubeuge :

Écouter le podcast

Des heures supplémentaires aux Ets Willame et Brico Willame 

Pas de chômage partiel ni de suspension d’activité pendant le confinement sur les trois sites Willame et Brico Willame à Semousies, Glageon et Avesnes-sur-Helpe.

Ils sont spécialisés dans le négoce de matériaux de construction et le transport et ils ont choisi de ne pas rompre leurs services aux artisans et entrepreneurs du BTP. S’adapter pour répondre à l’urgence. Ainsi depuis le 17 mars dernier, les établissements Willame et Brico Willame ont fait évoluer leurs activités en deux temps avec d’abord, l’ouverture exclusive aux professionnels et en parallèle, la livraison aux particuliers, selon des commandes passées par téléphone ou par mail, puis l’ouverture des trois magasins au public : « dans un deuxième temps, la demande étant forte, j’ai accepté de servir les particuliers dans mes magasins », explique Olivier Willame, le Gérant.

Une demande forte et un « chiffre d’affaires [qui] a progressé légèrement sur l’ensemble des trois magasins », précise Olivier Willame. Les salariés, ils sont une quarantaine, ont accepté de faire des heures supplémentaires et les mesures barrières ont été mises en place.

Aujourd'hui, les trois sites sont achalandés normalement, à l’exception de certains matériaux qui souffrent d’un ralentissement dans l’approvisionnement comme en quincaillerie ou de pénurie comme les blocs-portes en menuiserie, les fournisseurs n’ayant pas encore repris leur travail.

Écoutez ici l’interview d’Olivier Willame, Gérant des Ets Willame et Brico Willame, au micro de Delphine Hernu :

Écouter le podcast

Photos