L'info en Avesnois et Pays de Mormal

au lundi 24 juin dans le Coeur de l'Avesnois et au Pays de Mormal

24 juin 2019 à 12h49 Par La rédaction

« On se fout de notre gueule ! » : c’est le cri de colère lancé ce samedi matin, par le député Maubeugeois Christophe Di Pompéo, lors du comité régional des TER. Le parlementaire n’était pas le seul élu de la Sambre-Avesnois à avoir fait le déplacement en gare de Valenciennes, afin de réclamer le maintien de liaisons directes entre Jeumont, Maubeuge, Aulnoye, Hirson, Fourmies, Le Quesnoy et Lille. Pour Bernard Baudoux et Mickaël Hiraux, les maires d’Aulnoye et de Fourmies, « les Sambriens et les avesnois ne doivent plus être considérés comme des citoyens de seconde zone ». Ces élus demandent donc à la région de refuser en l’état le prochain service annuel de la SNCF. Franck Dhersin, le vice-président de la Région en charge des transports a promis de revenir en septembre avec des bonnes nouvelles. Le principe de maintenir au moins un aller-retour par jour, en liaison directe et rapide entre les principales villes du secteur et Lille a d’ores et déjà été acté, sauf que cela n’est pas suffisant aux yeux de Bernard Baudoux, qui est prêt à organiser une grande manifestation pour bloquer la gare de Lille aux heures de pointes.

Pas d’intoxication alimentaire pour la dizaine d’enfants de l’école primaire des quatre vents à Sains-du-Nord, qui a tous été hospitalisé le 14 mai, après le repas du midi ! C’est en tous cas le résultat d’une étude qui avait été réalisé sur les menus témoins de cette cantine. Aucune bactérie virulente n’a été relevé et ce repas était donc bel et bien conforme aux recommandations en vigueur. Selon la Direction départementale de la protection des populations, la piste d’une épidémie de gastro-entérite est fortement privilégiée.

Les 30 ans de la jonquille : il s’agit de la principale bière produite par la brasserie « au baron » à Gussignies, près de Bavay, au Pays de Mormal. Notez que sur les 2 600 hectolitres de Jonquille qui sont écoulées chaque année, plus de 35 % sont exportés vers la Belgique, la Norvège, les Pays-Bas, l’Italie, les USA, le Québec et même désormais jusqu’en Corée du Sud…

La colère des maires d’Orsinval et de Villers-Pol, dans le Quercitain : face à la dangerosité de la route départementale 934, ces 2 élus réclament un vrai contournement du Quesnoy et de leurs villages, pour rejoindre l’autoroute. L'arrivée de la nouvelle usine Refresco près d’Intermarché, avec ses 400 poids-lourds au quotidien inquiètent grandement les maires de ces 2 communes, qui se battent depuis des années, pour obtenir du département le lancement d’études pour dévier le trafic et sécuriser leurs villages.

L’ouverture d’une nouvelle fromagerie artisanale à Bas-Lieu, près d’Avesnes, dans le Cœur de l’Avesnois. Baptisée « le Petit Père », cette société est gérée par Marianne François, une jeune avesnoise de 27 ans. Elle produit toutes sortes de fromages frais nature ou aromatisés. On devrait aussi y fabriquer prochainement du maroilles et même un fromage cousin du camembert.

Un projet de construction d’un nouveau lotissement immobilier, rue de la gare à Bavay, au Pays de Mormal ! C’est le bailleur social ParteNord qui porte ce dossier. Il vient de racheter à l’euro symbolique 5 parcelles de terrain appartenant à la commune. En contrepartie, ParteNord s’est engagé à prendre à sa charge les travaux de voirie, soit l’équivalent de 100 000 €.

Le futur nouveau Pôle intercommunal du cœur de l’Avesnois coûtera 700 000 € de plus. Quelques mauvaises surprises de dernières minutes et de nouvelles compétences expliqueraient en grande partie ce surcoût qui fait déjà grincer quelques dents. La demande de cette rallonge doit maintenant être validée par les élus qui seront réunis en conseil communautaire le 27 juin prochain. Le coût total de la transformation de cette ancienne école des filles en Pôle Intercommunal Tertiaire devrait donc approcher les 7 millions d’euros.