Radioscopie

Préserver ses oreilles, une nécessité

Nos oreilles sont chaque jour exposées à tous types de nuisances sonores, plus ou moins nocives. Or, si le vieillissement de l'oreille interne répond à un mécanisme naturel, il peut avoir des conséquences néfastes sur notre bien-être et notre santé mentale. Il est nécessaire de le retarder au maximum et de limiter la perte d'audition, en protégeant ses oreilles, en veillant à leur hygiène ou en s'appareillant si nécessaire. Explications et conseils avec Stephan Baayens, audioprotésiste à Maubeuge, Rachel Louchart, psychologue spécialisée en neuropyschologie au centre hospitalier d'Avesnes, et Virginie Quillez et Maxence Lemire, étudiants-infirmiers à Maubeuge. Tous étaient présents au centre hospitalier d'Avesnes le 14 mars, date de la journée nationale de l'audition.

Nos oreilles sont chaque jour exposées à tous types de nuisances sonores, plus ou moins nocives. Or, si le vieillissement de l'oreille interne répond à un mécanisme naturel, il peut avoir des conséquences néfastes sur notre bien-être et notre santé mentale. Il est nécessaire de le retarder au maximum et de limiter la perte d'audition, en protégeant ses oreilles, en veillant à leur hygiène ou en s'appareillant si nécessaire. Explications et conseils avec Stephan Baayens, audioprotésiste à Maubeuge, Rachel Louchart, psychologue spécialisée en neuropyschologie au centre hospitalier d'Avesnes, et Virginie Quillez et Maxence Lemire, étudiants-infirmiers à Maubeuge. Tous étaient présents au centre hospitalier d'Avesnes le 14 mars, date de la journée nationale de l'audition.

31 mars 2019

Le dépistage du cancer, c'est pas compliqué !

A l'occasion de Mars Bleu, campagne de sensibilisation autour du dépistage du cancer colorectal, nous nous intéressons cette semaine à une action mise en place par l'association du Pôle Santé de l'Ecluse, à Hautmont. Baptisée "On l'a fait, c'est pas compliqué", cette action vise à échanger avec des habitants du territoire et les informer, à l'occasion d'ateliers mis en place à Maubeuge et Aulnoye-Aymeries, afin d'en faire des "messagers de la santé". Objectif de ces messagers : faire la promotion du dépistage du cancer, à travers le dialogue avec leur entourage, mais aussi des affiches humoristiques s'affichant dans les commerces du territoire. Respectivement diététicienne et coordinatrice du projet, diététicien et coordinateur de la maison de santé, et médecin et présidente de l'association du Pôle santé de l'Ecluse, Valérie Noël, Dimitri Dedecq et Sabrina Cecchin nous présentent cette action.

A l'occasion de Mars Bleu, campagne de sensibilisation autour du dépistage du cancer colorectal, nous nous intéressons cette semaine à une action mise en place par l'association du Pôle Santé de l'Ecluse, à Hautmont. Baptisée "On l'a fait, c'est pas compliqué", cette action vise à échanger avec des habitants du territoire et les informer, à l'occasion d'ateliers mis en place à Maubeuge et Aulnoye-Aymeries, afin d'en faire des "messagers de la santé". Objectif de ces messagers : faire la promotion du dépistage du cancer, à travers le dialogue avec leur entourage, mais aussi des affiches humoristiques s'affichant dans les commerces du territoire. Respectivement diététicienne et coordinatrice du projet, diététicien et coordinateur de la maison de santé, et médecin et présidente de l'association du Pôle santé de l'Ecluse, Valérie Noël, Dimitri Dedecq et Sabrina Cecchin nous présentent cette action.

03 mars 2019