L'info en Région Hauts-de-France

TER Hauts-de-France - Vers la fin du coupon d'accès ?

03 juin 2020 à 14h53 Par Delphine Hernu
La lettre commune a été envoyée hier à la SNCF Hauts-de-France et à Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun et depuis mardi, finie la restriction d’un siège occupé sur deux dans les TGV et dans les transports d’Ile-de-France. Qu’en est-il dans les TER en Hauts-de-France par exemple ? Deux associations d’usagers du train demandent des réponses de la part de la SNCF et du Président de la Région Hauts-de-France. A Fond de Train et L’Union des Voyageurs du Nord ne veulent plus du système de coupon d’accès, en vigueur depuis le 11 Mai dans 3 des 13 Régions de France. Un système qui exclut les usagers non-connectés du train quotidien, selon l’UVN qui parle d’une « obstruction à l’accès au train extrêmement grave qui accentue la fracture numérique ».

 

Dans 3 Régions de France, les Hauts-de-France, la Normandie et l’Occitanie, vous circulez en train avec votre billet ET votre coupon d’accès. Sans ce coupon à zéro euro, vous risquez une amende de 20 euros. Le problème, selon l’Union des Voyageurs du Nord, c’est qu’il n’est pas accessible à tous, seulement à ceux qui ont « un smartphone dans la poche » ; « il faut utiliser l’application car le site internet du train régional n’est pas fiable » ; problème pour les correspondances, il faut un coupon pour chaque train à emprunter, pas de coupon possible pour un groupe de trains ; les abonnés doivent avoir leur coupon par trajet et ne peuvent pas le prendre plus de 3 jours à l’avance, explique encore Gilles Laurent le Président de L’Union des Voyageurs du Nord. Enfin, alors que la restriction des 100 kms à vol d’oiseau a disparu mardi, les voyageurs en provenance de régions de France où le système des coupons n’existe pas et qui voudront prendre un TER en correspondance, « vont tomber des nues » lors du contrôle.

 

Au-delà de ce qu’il nomme « une défaillance du service public », Gilles Laurent insiste : « Il n’y a pas de raison d’appliquer un régime différent entre un TGV et un TER […] Je ne comprends pas pourquoi les règles seraient plus draconiennes dans les TER Hauts-de-France, en imposant à la fois le port du masque obligatoire, la distance d’un siège sur deux et le coupon d’accès à zéro euro ».

 

Ecoutez l’interview Long Format de Gilles Laurent, Président de l’Union des Voyageurs du Nord qui est adhérente à la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports :

Écouter le podcast