L'info en Val de Sambre

Santé - Éric Girardier : "Il faut que l'on puisse proposer aux médecins un projet médical"

23 juin 2020 à 16h12 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

À peine arrivé, Éric Girardier a déjà en charge un dossier compliqué au sein du service psychiatrique. Départs de praticiens, craintes pour le suivi des patients : le nouveau Directeur du CHSA, de Felleries-Liessies et de Jeumont fait le point.

On vous en parlait en début de semaine le secteur psychiatrique du Centre Hospitalier Sambre-Avesnois de Maubeuge rencontre aujourd’hui des difficultés de fonctionnement. En effet, trois praticiens dont le chef de pôle ont en effet quitté le service il y a une dizaine jour.

Aujourd’hui, l’établissement manque donc cruellement de moyens humains. Autres inquiétudes : sur la fermeture de 20 lits en psychiatrie : Eric Girardier, nouveau directeur du CHSA, a affirmé cet après-midi qu’il s’agissait d’un redéploiement et que cela n’aura aucun impact sur le suivi des patients pendant toute la durée estivale. Un redéploiement qui va permettre selon le directeur de libérer un certain nombre de soignants en psychiatrie pour les affecter dans d’autres activités de l’hôpital.

Des expériences dans le milieu psychiatrique

Cet après-midi, Éric Girardier a donc commencé à parler des sujets brûlants. Il faut dire que le CHSA est à quelques mois d'un déménagement programmé dans un nouvel écrin : "C'est une belle opportunité pour présenter un projet médical. J'ai activé mon réseau afin de pouvoir recruter."

Âgé de 57 ans, le nouveau directeur souhaite "rassurer la communauté médicale présente sur le territorie. Nous avons beaucoup de leviers pour nous en sortir". Un rendez-vous important est programmé début juillet avec l'Agence Régionale de Santé, afin de faire le point sur la santé financière, cette fois, de l'établissement.