L'info en Val de Sambre

Qui est donc Jiao Chen, cet entrepreneur chinois prêt à investir 150 millions d’euros et créer 300 emplois à Maubeuge ?

05 novembre 2019 à 14h31 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Jiao Chen

L’histoire retiendra peut-être que c’est en 2017 que tout a commencé. D’une simple discussion autour du Portugal, des liens ont été noués entre un collaborateur de Christophe Di Pompéo, Sergio Antunes, et Jiao Chen.

Christophe Di Pompéo, Député de la 3e circonscription du Nord

Écouter le podcast

Jiao Chen, 55 ans, est né à Wenzhou au sud-est de la Chine. Cette contrée chinoise est considérée comme un « lieu commercial », des valeurs que Monsieur Chen a défendu durant de longues années. Après un passage à la banque chinoise ICBC Bank, il a rallié l’Europe et plus précisément le Portugal pour y créer « Chinatown » Group Co. Ltd, afin de rapporter des produits chinois à l’ouest de la péninsule ibérique. 2009, autre projet pour Jiao Chen : il créait Pinghu International Import Commodity City pour importer en Chine des produits européens de qualité.

Christophe Di Pompéo, Député de la 3e circonscription du Nord

Écouter le podcast

C’est à travers ce parcours « assez atypique » selon Christophe Di Pompéo, que Jiao Chen s’est montré intéressé pour s’implanter dans un pays comme la France. Maubeuge a semble t-il séduit l’investisseur par sa proximité avec des aéroports comme Bruxelles ou Charleroi, ou bien des pays comme la Belgique ou l’Allemagne. Jiao Chen, en investissant en France, « réalise un rêve d’enfant ». Le projet pourrait s’implanter sur un terrain de 15 hectares, à proximité du Centre Pénitentiaire de Maubeuge. Il souhaite faire entrer en France « des produits culturels et artistiques, des biens industriels avantageux et des débouchés commerciaux de la Chine et de l’Asie ». Première étape, créer des ateliers de fabrication textiles, spécialisés dans un domaine précis. Trop beau pour être vraie ? « Arrêtons de se poser ce genre de question. Ma crainte, c’est que l’on passe à côté de quelque chose d’unique » analyse Christophe Di Pompéo. L’investissement est conséquent pour la première tranche : 150 millions d’Euros, 300 emplois. Les élus du territoire, comme Bernard Baudoux et Arnaud Decagny, se rendent à Shanghai en Chine pour y rencontrer une nouvelle fois Jiao Chen la semaine prochaine. Le projet va avancer petit à petit, avec la création d'un comité de pilotage. Les démarches administratives sont en cours. Avec la pose de la première pierre en 2021 ?

Christophe Di Pompéo, Député de la 3e circonscription du Nord

Écouter le podcast

Photos