Le journal de Campagne

Municipales 2020 - Des surprises et toujours des ambitions

13 décembre 2019 à 04h00 Par Delphine Hernu

A Hautmont d’abord, les Wilmotte père et fils ont créé la surprise mercredi. Joël Wilmotte Maire sortant et Stéphane Wilmotte Ancien Maire ont officialisé leur candidature à deux heures d’intervalle. Ils s’exprimeront à notre micro la semaine prochaine.

Joël Wilmotte, 71 ans dans quelques jours, a été élu Maire de la ville il y a 30 ans en 1989. Rendu inéligible pour un an, en 2015, le Conseiller Départemental a été réélu Maire en octobre 2016.

Face à lui donc, Stéphane Wilmotte. Il avait succédé à son père en 2015 pendant près d’une année. Il a officialisé sa candidature dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Hautmont compte désormais 3 candidats aux municipales 2020 avec la candidature d’Antony Larroque, tête de liste « Hautmont Pour Tous ».

Maubeuge compte aujourd’hui 8 candidats : Patrice Haussy est le 8ième. Il a 46 ans, il est chargé de mission en Belgique et il est tête d’une liste ouvertement soutenue par l’Union des démocrates musulmans français, qui avait fait parler d’elle aux dernières élections européennes, avec un score de 6.1 % à Maubeuge.

Aymeric Merlaud du Rassemblement National inaugure ce soir son local de campagne à Maubeuge en présence du Député Européen Philippe Olivier et présentera celui ou celle qui deviendra son Premier Adjoint s’il est élu.

Le Parti Communiste Français dévoilera mercredi sa tête de liste, une partie de son équipe et de son programme. On connaît le nom de la liste PCF : « Maubeuge Une Ville Pour Tous ».

Leval, le Maire actuel Jacques Thurette 58 ans, briguera un nouveau mandat. Elu en 2014, il a sorti Leval du réseau d’alerte en 2017 et entend bien maintenir la maîtrise des dépenses.  Il conduit la liste « Ensemble continuons », il veut en effet poursuivre les projets amorcés : construction de logements, renforcement de la sécurité aux abords de l’école et de la rue Pierre Sémard.

Dans le Coeur de l'Avesnois, à Avesnes-sur-Helpe, Alain Poyart souhaite reprendre son fauteuil de Maire. Le Président de la Communauté de Communes Coeur de l’Avesnois, connaît bien la ville puisqu’il en a été Maire pendant 19 ans de 1995 à 2014, jusqu’à l’élection de Marie-Annick Dezitter son Ancienne Première Adjointe qui ne se représente pas. Alain Poyart conduira la liste « Union Au Service des Avesnois ». Il veut souffler une nouvelle ère sur sa « ville de cœur ».

Dans le Sud Avesnois, Jean-Luc Pérat, le maire d’Anor et Président du sud-Avesnois, est candidat à sa propre succession ! Il a longuement hésiter mais l’Ancien Député socialiste et ex-Conseiller Général du Canton de Trélon a tranché. A 69 ans, il veut terminer les projets engagés comme l’éco-quartier de la Verrerie Blanche, la requalification d’une école en médiathèque et maison intergénérationnelle. Il souhaite également donner un avenir au site touristique de la Galoperie.

Enfin au Pays de Mormal lundi (16 décembre 2019) à Maroilles, une initiative particulière, celle du Collectif Ensemble pour le Climat en Avesnois qui invite les candidats aux municipales 2020 à une présentation du Pacte pour la Transition et ses 32 mesures. Une trentaine de candidats a déjà répondu à l’invitation, ils représentent une vingtaine de communes. Réunion à 18h30 à la Maison du Parc.

Le journal de Campagne sur Canal FM aujourd'hui à 12h30 et 19h et ici dès maintenant :

                                                                      Écouter le podcast