Le journal de Campagne

Municipales 2020 - Des candidats en plus... Et en moins !

10 janvier 2020 à 04h00 Par Delphine Hernu

La campagne des municipales, à Maubeuge, avec un candidat en moins. Ils étaient 8, ils sont 7 à présent ; Bernard Peltier se retire. Les autres candidats reprendront-ils certaines de ses propositions à leur actif ? Il l’espère.

A Louvroil, un deuxième candidat s’est déclaré : Ettoré Tami, l’ancien PDG de l’entreprise Tami implantée à Louvroil depuis plus de 40 ans. Aujourd’hui à 70 ans, il est à la tête d’une liste apolitique « Louvroil Renouveau », avec trois priorités : l’amélioration de la sécurité, le développement du commerce de proximité et la lutte contre la désertification médicale.

Face au chômage, Ettoré Tami veut développer deux idées en particulier : le respect de la clause d’insertion dans les marchés publics et la préférence communale dans les recrutements. Côté budget, « il va falloir gérer les mains liées, avec une dette communale à hauteur de 15,6 millions d’euros ». Face à lui le Maire sortant Guiseppe Ascone, élu depuis février 2018 par les grands électeurs louvroiliens après la démission d’Annick Mattighello.

 

Dans le Cœur de l’Avesnois, à Ramousies, Brice Amand a officialisé sa candidature. Brice Amand, 57 ans est Directeur Général de l’Association Trait d’Union de Trélon. Il est tête de liste, une liste baptisée « Ramousies-Envie » qui s’appuie sur le collectif : « on est dans une dynamique positive, on veut travailler sur l’attractivité du village, sa propreté, la voierie, les festivités en optimisant les financements », a déclaré Brice Amand qui souhaite communiquer avec les ramousiens sur chacune des actions qu’il mènera s’il est élu.

A Beugnies, Frédéric Ernesti, 56 ans, est tête de liste « Beugnies Autrement ». Frédéric Ernesti, Conseiller Financier, investi notamment au centre aéré et dans le Comité des Fêtes du village.

 

Dans le Bavaisis, à St Waast-La-Vallée, Mandy Otten se lance dans la campagne. Elle fait partie de l’équipe « Alliance et Action Saint Waast-La-Vallée », une équipe sans étiquette et sans tête de liste. « Nous ne voulons pas d’un village dortoir mais d’un village actif », c’est son leitmotiv. Face à l’Alliance, le Maire sortant Charles Degardin. Elu depuis 37 ans, il brigue un 7ième mandat.

 

Au Pays de Mormal toujours à Eth, le Maire sortant Jean-Luc Lambert, lui, choisit de se limiter à un mandat unique. Il cède son fauteuil de Maire.

 

Dans le Sud Avesnois à Féron, village d’Eveil aux Arts, le Maire Jean-François Baudry présentait ses vœux à la population hier soir. Jean-François Baudry, élu Maire depuis 19 ans, veut poursuivre et à quelques mois de son départ en retraite, avec une disponibilité plus grande, il veut s’investir davantage au sein de la Communauté de Communes Sud Avesnois dont il est Vice-Président en charge de la Politique du Logement, de l'Urbanisme, de l'Aide à la Pierre du Programme d'Intérêt Général. A ce stade de la campagne, il est le seul candidat en lice à Féron.

 

En Thiérache, à La Capelle, deux candidats sont connus : le Premier Adjoint au Maire Régis Fostier, Président de la Foire aux Fromages, il mène une liste sans étiquette. Face à lui, Johann Wéry, 41 ans, Directeur du Service d’Urbanisme de Fourmies. Il est Conseiller Municipal depuis 2014 à La Capelle, il y a deux ans, il est passé de la majorité à l’opposition municipale. Quant au Maire sortant, Guy Méresse, élu depuis 21 ans, il ne brigue pas de nouveau mandat. Il l’avait annoncé dès l’an dernier.

Ecoutez le Journal de Campagne aujourd'hui sur Canal FM à 12h30 et 19h ou dès maintenant ci-dessous :

                                                                          Écouter le podcast