L'info en Val de Sambre

Maubeuge - 63 hospitalisations, infirmières recherchées, masques FFP2 : la Direction fait le point

27 octobre 2020 à 18h55 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

La situation se tend considérablement au Centre Hospitalier Sambre-Avesnois de Maubeuge où 63 patients positifs au Covid-19 sont actuellement hospitalisés, dont 6 en réanimation. Le CHSA avait choisi dès le mois de septembre de "dispatcher" les patients positifs dans des zones dédiées, contrairement au printemps dernier où une zone spéciale Covid-19 avait été mise en place : « Nous avions ouvert à l’époque 52 lits d’hospitalisations en zone Covid-19 : 48 lits ont été utilisés. Aujourd’hui, nous pouvons accueillir jusqu’à 72 patients avec notre stratégie. Nous l’avons rempli à 86%, déjà ».

Pour faire face à l’afflux de patients, le CHSA a donc déclenché le Plan Blanc afin de mobiliser les établissements publics et privés du territoire pour aider l’établissement maubeugeois : « Nous n’arriverons pas tout seul à faire face à cette vague » déclare Magloire Gnansounou.

La situation dans le Hainaut est inquiétante selon la Direction maubeugeoise : « Ce n’est pas la même chose qu’au printemps. Nous sommes en octobre et l’établissement a déjà débloqué le protocole hôpital en tension qui se déclenche d’habitude en janvier ».

Le personnel hospitalier, très éprouvé après la première vague, attend des renforts : une quinzaine d’infirmier(es) sont recherchés.

Appelez sans plus attendre le 03 27 69 48 95 ou par mail duez.nadia@ch-sambre-avesnois.fr

<<< Nadia Duez Directrice déléguée aux Soins, Magloire Gnansounou Président de la Commission Médicale d'Établissement :

Écouter le podcast 

Des masques non utilisables à usage médical ?

C’est une commande reçue qui fait parler au Centre Hospitalier : des masques FF2, KN 95 (ci-dessous en photo), où il est indiqué « non-medical use », autrement dit pour une utilisation non médicale.

Ces masques qui posent question chez les syndicats : « Il a été utilisé il y a quinze jours, trois semaines. Dans la foulée, nous avons eu 18 professionnels de pneumologie contaminés. Ce ne sont pas ces masques spécialement mais c’est la même norme et les mêmes informations que l’on retrouve, avec la mention non usage médicale. » indique la CGT.

Des masques qui correspondent à des normes FFP2 « sans risque » selon Nadia Duez, qui indique que des « facteurs extérieurs ont pu être à l’origine d’un cluster au sein des soignants ».

IMG_0286.jpg (2.00 MB)IMG_0285.jpg (61 KB)

<<< L'inquiétude du syndicat CGT; Guilaume Rosey

Écouter le podcast

<<< La réponse de la Direction : Nadia Duez, Magloire Gnansounou :

Écouter le podcast