Le devenir de l'hôpital de Fourmies en question

09 mars 2021 à 18h20

« La Santé n'a pas de prix », c’est le message délivré ce week-end par Mickaël Hiraux, le Président du conseil de surveillance de l’hôpital Saint-Charles à Fourmies. A quelques jours d’un appel à la grève lancé par les syndicats CGT Santé et Force Ouvrière, dénonçant un projet de transfert de la chirurgie de Fourmies vers la Polyclinique de la Thiérache à Wignehies, Mickaël Hiraux a souhaité rassurer la population et faire retomber la pression.

Il a rappelé qu’à ce jour, aucun transfert n’avait été décidé, puisqu’il ne s’agissait que d’une commande d’un audit d’accompagnent, n’engageant en rien les membres du conseil de surveillance. Mickaël Hiraux tient à rappeler qu’à aucun moment, la maternité et les urgences de son hôpital n’ont été menacées de fermeture. Reconnaissant que l’audit qui allait être lancé était beaucoup trop restrictif, Mickaël Hiraux a donc demandé au préfet de région de suspendre cette étude et d’en lancer une nouvelle, en vue de créer un nouveau « Pôle santé », mais cette fois-ci à l’échelle de la Grande Thiérache (avec la polyclinique de Wignehies et les hôpitaux d’Hirson, Le Nouvion et Vervins).

Si aucune solution n’est trouvée pour pérenniser le service chirurgie de l’hôpital de Fourmies, Mickaël Hiraux demandé à l’ARS de prendre en charge intégralement les 1 500 000 € de déficit annuel de ce service public indispensable pour le maintien des urgences et surtout de la maternité.

Le maintien de la grève pour ce jeudi 11 mars

Malgré ces annonces, les syndicats et l’opposition municipale restent prudents et vigilants. Ils ne se contentent plus des « belles paroles », mais ils « veulent des actes et des garanties ». L’appel à la grève pour le 11 mars est donc maintenu.

Pascal Coutaut, ambulancier SMUR et aide-soignant au service des urgences de l’hôpital de Fourmies, appelle ses collègues à cesser le travail demain, estimant que le devenir des urgences, du Smur et de la maternité fourmisienne est clairement menacé. Il dénonce un manque de moyens, de médecins et de personnel, entrainant parfois la fermeture du Smur la nuit et certains week-end.

Franck Berteaux, l'ancien conseiller municipal d’opposition, parle de « promesses électorales » et de véritables « fake news » visant à ne pas faire de vague à quelques mois des élections départementales et régionales.

Quant à Frédéric Pétrisot, le représentant du personnel, pour la CGT, il est un peu plus mesuré, affirmant ne pas être contre le projet de création d’un pôle santé à l’échelle de la grande Thiérache, à partir du moment où l'hôpital de Fourmies conserve toutes ses spécialités.

La création d’un « Pôle santé de la Grande Thiérache » pour renforcer l’hôpital de Fourmies

De son côté, le Docteur Elisabeth Koral s’est déclarée favorable au projet de création d’un nouveau « Pôle santé de la Grande Thiérache », regroupant les hôpitaux et clinique de Fourmies, Wignehies, Hirson, Le Nouvion et Vervins ! La représente des usagers à l’hôpital de Fourmies et fondatrice de la policlinique de la Thiérache à Wignehies, estime « que la proposition du maire de Fourmies est la meilleure des solutions pour sécuriser et renforcer la maternité, les urgences et les différentes spécialités, y compris le service chirurgie à l’hôpital de Fourmies ».

>>> Ecoutez ci-dessous en podcast les réactions de Pascal Coutaut, de Mickaël Hiraux, d’Elisabeth Koral et de Frédéric Pétrisot :