L'info en Sud Avesnois et Thiérache

Journal de campagne : 2 candidats pour le second tour des municipales à Trélon

26 juin 2020 à 17h48 Par Paul Schuler
Crédit photo : Photo montage L'Observateur / Le Courrier de Fourmies

C’est Thierry Reghem, le 1er adjoint au maire sortant qui était arrivé largement en tête du 1er tour, avec 47,63 % des voix, loin devant ses deux adversaires : la liste « Trélon le renouveau », menée par Éric Bongibault, qui a obtenu 28,32 % des voix et la liste de Luc Pavot avec 24,03 %. N’ayant pas réussi à s’entendre, ni à fusionner entre les 2 tours, Luc Pavot s’est retiré de la course et laisse libre ses électeurs d’aller voter ou de s’abstenir le 28 juin prochain.

Éric Bongibault veut quand même y croire. Il rappelle que plus de 52 % des électeurs ont voté au 1er tour pour du changement. Il se présente d’ailleurs comme étant désormais le seul candidat du « renouveau » face à l’équipe sortante emmenée par le 1er adjoint Thierry Reghem. Fort de son expérience de fonctionnaire territorial, Éric Bongibault a fait de la démocratie participative son cheval de bataille. Il souhaite aussi  améliorer le cadre de vie, rénover la voirie et les trottoirs, trouver de nouveaux médecins et réduire fortement l’endettement de la commune, en revendant notamment plusieurs propriétés communales. La non-augmentation des impôts locaux, divers projets dans le domaine de la transition énergétique et écologique, la mise en valeur du patrimoine ou le lancement d’un vaste programme de rénovation des façades sont également au programme d’Éric Bongibault. 

Le 1er adjoint au maire sortant de Trélon se présente donc sous le signe de la « transition positive ». Il entend poursuivre les grands projets engagés par le maire sortant François Louvegnies, comme la transformation du château des Carmes en un institut médico-social ou de la Maison Ténart en un centre socio-culturel, à condition que les financeurs soient au rendez-vous. La démocratie participative, le développement durable, l’amélioration du cadre de vie, la construction d’un quartier écologique, la défense du commerce de proximité ou la lutte contre la désertification médicale sont aussi au menu des propositions défendues par Thierry Reghem et son équipe, le tout sans augmentation d’impôts et avec des finances maitrisées.

>>> Le journal de campagne à écouter en podcast ci-dessous :