Fourmies : un plan pluriannuel de réfection des voiries modifié et un plan « lumière » étalé jusqu’en 2026


07 septembre 2022 - 901 vues

Le plan pluriannuel de réfection des voiries a été modifié pour se caler avec d’autres projets, qui n’étaient pas encore programmés en 2020 ou qui ont pris du retard. Ainsi, certaines rues qui devaient être rénovées cette année, comme la rue de Grenoble, seront refaites plus tard. Même chose dans le quartier de Trieux, pour les rues autour des écoles et de l'église. Elles seront réhabilitées lorsque les 42 nouvelles maisons de la rue Bouret seront sorties de terre.

En attendant, ce sont plus de 600 000 € qui sont investis chaque année sur Fourmies pour la réfection des rues et des trottoirs. Tous les quartiers sont concernés par ce plan pluriannuel : de la Marlière à l’Espérance, en passant Trieux, le centre-ville ou le quartier des Noires terres. Même si certaines réfections de voiries ont été décalées dans le temps, toutes les engagements pris en 2020 seront tenus, d'après Maxence Simpère, le 1er adjoint au maire de Fourmies :

Travaux Fourmies 2.jpg (67 KB)

Un plan « lumière » étalé jusqu’en 2026

Le maire de Fourmies s’est donné 5 ans pour rénover et mettre en conformité l’intégralité de son parc d’éclairage public. L’objectif est d’obtenir un éclairement uniforme et de qualité sur l’ensemble de la ville, tout en diminuant le coût des consommations d’énergie de 57%, soit un gain espéré de 125 000 € par an, au minimum. Le coût global de cette opération s’élèvera à 2 millions d’euros, avec la possibilité d'obtenir jusqu'à 50 % de subventions.

Lancé l’an dernier, ce plan lumière a déjà permis de changer 400 points lumineux à Fourmies. 500 lampadaires seront encore rénovés ou modifiés d’ici la fin de cette année, et ainsi de suite jusqu’en 2026, date à laquelle la totalité des 2 500 points lumineux fourmisiens auront été changés. Notez par ailleurs, que la ville de Fourmies ne devrait pas être plongée dans le noir total la nuit. Par contre, la mairie envisage très sérieusement de baisser l'intensité de l'éclairage entre 23h et 4 ou 5h du matin. Cette question sera soumise aux différents conseils de la ville (conseil citoyen, des jeunes, des ainés…).

>>> Les explications de Benoit Wascat, adjoint au maire de Fourmies, en charge des finances :

Par Paul Schuler / Photos : ville de Fourmies