L'info en Sud Avesnois et Thiérache

Faire de Fourmies une ville autonome en énergies renouvelables d’ici 2050 !

19 février 2021 à 18h45 Par Paul Schuler
Crédit photo : Paul Schuler

Après la pose de 1000m2 de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments communaux et en attendant la construction d’une éventuelle unité de méthanisation ou d’une nouvelle ferme solaire, la recherche d’une indépendance énergétique passera aussi à Fourmies par la création d’un 1er réseau de chaleur communal. Il sera alimenté par une chaufferie biomasse, afin de chauffer plusieurs bâtiments communaux situés dans l’hyper-centre (la mairie, le futur tiers-lieu, le théâtre, l’écomusée, la caf ou la ludothèque...). Les travaux devraient commencer d’ici la fin septembre, pour une livraison espérée en avril 2022…

Une seconde boucle énergétique sera créée d’ici 2024, pour alimenter cette fois-ci le futur quartier écologique et la nouvelle piscine, sur le site des anciennes verreries. Quant au 3ème réseau envisagé (il n'en est qu'au stade de l'étude), il devrait être destiné à chauffer les immeubles des bailleurs sociaux "Fourmies Habitat", "l’Avesnoise" et "Partenord".  

Une consultation publique

En plus de déterminer la forme du bâtiment qui abritera la chaufferie à bois déchiqueté de Fourmies, les fourmisiens sont aussi invités à se prononcer sur l'aspect de la cheminée qui devra mesurer au moins neuf mètres (et pourquoi pas utiliser la cheminée Hubinet de Wignehies appelée à être démolie ?) !

Ce nouveau bâtiment de 120 m2 sera construit à l’angle des rues Jean-Pierre-Dupont et de Bernburg, à proximité de l’écomusée. Au-delà des formes, vous pouvez aussi choisir le type de matériaux qui recouvrira ce local, en bois, en métal, en brique ou sous la forme d’une végétalisation ! Les fourmisiens peuvent d’ores et déjà voter et donner ainsi leurs avis, en se rendant sur le site internet de la mairie de Fourmies en cliquant ici !

Quelques chiffres :

- Le réseau de chaleur du centre-ville va faire entre 1,1 et 1,5 km dans un rayon de 300 mètres

- La chaufferie « centrale » comprendra une chaudière de 400 kW/h

- Le cahier des charges prévoit une consommation de 12 tonnes de bois par an.

- Le cout de cette opération est estimée à 1 000 000 € (avec près de 80 % de subventions, dont 50% de l’Europe !)

>>> Les explications de Mickaël Hiraux (le maire de Fourmies), Marie Henneron (la responsable du service Rev3), Arpan Dutta (Chargé de missions Energie-Mobilité) et du directeur du cabinet qui conseille la mairie de Fourmies :