Extension du Pass sanitaire, le Café de Paris à Maubeuge, s'y prépare

05 août 2021 à 09h01 - 1183 vues

Le Conseil Constitutionnel validera ou non l’extension du Pass sanitaire ? C’est aujourd’hui qu’il doit se prononcer sur le projet de loi qui prévoit à partir de lundi 9 août l’obligation du Pass sanitaire dans les cafés, bars et restaurants, dans les foires et salons, dans les établissements médicaux et sur les trajets de longue distance en avion, en train ou en car.

Vendredi dernier, près de 350 opposants au Pass sanitaire manifestaient à Maubeuge, ils étaient près de 70 la veille, devant la Sous-Préfecture d’Avesnes-sur-Helpe : « On n’est pas anti-vaccin, on veut pouvoir choisir, on veut qu’il y ait de la transparence. Vous pouvez m’expliquer comment se fait-il que dans un TER, le virus n’attaque pas les gens et qu’il les attaque à partir du TGV ? », ironisait l’un des manifestants.

A Maubeuge, le Gérant du Café de Paris, Denis Poisson, a préparé ses équipes au contrôle du Pass sanitaire à partir de lundi : « j’ai demandé à tout mon personnel de télécharger le Pass pour vérifier les QR Codes ». La semaine dernière, son établissement a observé un « sérieux ralentissement parce que les gens ne savent plus quoi et on a eu beaucoup de questions, notamment des jeunes qui n’ont eu qu’un seul vaccin, donc ils posent la question "Est-ce qu’on peut venir ?" ». Si la décision du Conseil Constitutionnel sera connue dans la journée, Denis Poisson, membre de l’UMIH Sambre Avesnois le dit, « on n'aura pas le choix, on va devoir s'y plier » :

Denis Poisson s'attend à réactiver le chômage partiel :

« Nous, on n'est pas Gendarmes et là, on va devoir fliquer notre clientèle » :

Par Delphine Hernu