L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref sur Fourmies, dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce mercredi 1er juillet 2020

01 juillet 2020 à 14h04 Par Paul Schuler
Crédit photo : Paul Schuler

Des précisions à propos de la reprise des Aciéries et Forges d'Anor 

Hier, les services de la communauté de communes du sud-Avesnois ont annoncé que le tribunal de commerce devrait statuer sur les offres de reprise de cette entreprise d’ici le 15 juillet ! On vous rappelle que les Aciéries et Forges d'Anor avaient été liquidées le 26 juillet 2019. 68 salariés avaient ainsi été licenciés, alors que les carnets de commandes étaient bien fournis. Comme on vous l’a indiqué la semaine dernière sur nos ondes, deux entreprises des Hauts-de-France, Saretco et Eurolame, se sont positionnées pour reprendre deux des trois activités de cette usine : la partie fonderie et la mécanique des lames. Le processus administratif est donc aujourd’hui engagé pour une reprise d'activités espérée avant la rentrée de septembre. Entre 16 et 20 des 68 anciens salariés devraient ainsi être réembauchés dans un premier temps.

Le décès d’Albert Depret, l’ancien bourgmestre emblématique de Momignies, près d’Anor et d’Hirson

Cet ancien boucher très réputé de Macon est décédé le 28 juin à l’âge de 78 ans, des suites d’une longue maladie. Il avait démissionné de ses fonctions le 14 avril dernier, en plein confinement, après avoir passé 31 ans à la tête de cette entité Belge. Il fut notamment à l’origine de la saison culturelle des Transfrontalières entre Fourmies, Momignies, Hirson et Chimay. Il avait aussi participé activement à la création du poste de douane de Courquain à Hirson-Macquenoise, pour mettre en valeur les lieux de tournage du film « Rien à déclarer » de et avec Dany Boon. Rappelons que la commune de Momignies et jumelée avec la ville d'Anor. 

La fermeture de l’aire d’accueil des gens du voyage jusqu’à nouvel ordre à Fourmies 

Cette aire, composée de 12 emplacements pour 24 places de caravanes, avec accès individuels à l’eau potable et à l’électricité, n’est pas prête de réouvrir ses portes. C’est Jean-Luc Pérat, l’actuel Président du sud-Avesnois qui a pris cette décision suite à de nouvelles dégradations, parfois à des vols, mais aussi à des non-paiements de locations d’emplacement. En plus des réparations et des travaux de sécurisation du site, le futur président de l’intercommunalité devra également engager au plus vite des travaux de rénovation et de modernisation de cette aire d’accueil, puisque la nouvelle réglementation impose notamment l’installation de douches et de WC individuels...

En Thiérache :

La suppression de tous les TER, dès ce samedi 4 juillet et jusqu’au 4 septembre, entre Hirson et Aulnoye

Plus de 55 millions d’euros ont été débloqués par la SNCF pour remettre à neuf près de 90 kilomètres de voies ferrées et pour changer 613 armements de caténaire entre Leval et Hirson. Au total, ce sont plus de 500 ouvriers qui vont ainsi se relayer au cours des prochaines semaines pour ces travaux de gros œuvres. Dès samedi et pendant tout l’été, tous les trains seront remplacés par des bus. Un retour à la normale sur la ligne Hirson-Aulnoye n’est pas prévu avant le 1er novembre.

La création d’une nouvelle application mobile pour inviter les Thiérachiens à fréquenter les commerces de proximité 

Baptisé « Je shop’in Thiérache », cette carte de fidélité numérique aurait dû être opérationnel en mars, mais son lancement avait été repoussé à cause du Covid-19. A ce jour, 14 commerçants l’ont déjà adopté et en moins de 48h, ce sont plus de 200 Thiérachiens l’ont téléchargé. Parmi ces commerces, il y a « le Bocal » à Vervins, « Les Copains d’Thiérache » à Guise et à Hirson, le Café du centre de Dizy-le-Gros, le Relais Fleuri de Vervins ou le Relais de Paris à Hirson. La création de cette nouvelle application pour Smartphone a coûté près de 36 000 € au Pays de Thiérache.

Le versement de la prime Covid-19 de 1500 € aux soignants des Centres Hospitaliers de Maubeuge, d’Hirson, d’Avesnes, et de Fourmies

Les responsables de l’intersyndical CGT santé Maubeuge-Hirson-Fourmies et FO santé rappellent que cette prime n’est pas suffisante. Elle doit être accompagnée, selon eux, par « une hausse générale des salaires de tous les professionnels de santé et de tous les agents hospitaliers ». La réponse du gouvernement sur ce sujet est d’ailleurs attendue dans les prochains jours...